Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le gouvernement israélien utilise la mort de James Foley pour sa communication

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Une rentrée politique sous tension

En savoir plus

#ActuElles

Réfugiés de Centrafrique: préserver son honneur et sa dignité

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : L'opposant Tshisekedi en convalescence à Bruxelles

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : manifestations contre la France au PK5

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Émeutes de Ferguson : Obama face à la question raciale

En savoir plus

TECH 24

Transports du futur : quand la réalité dépasse la fiction

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Philippe Ramette fait son éloge de la contemplation

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

  • 2e division blindée : "Nous étions des frères"

    En savoir plus

  • Meurtre de James Foley : Washington n'exclut pas de frapper l'EI en Syrie

    En savoir plus

  • Angela Merkel à Kiev pour arracher un cessez-le-feu dans l'Est

    En savoir plus

  • Un nouveau gouvernement de large ouverture formé en Centrafrique

    En savoir plus

  • Vidéo : après la reprise du barrage de Mossoul, les Kurdes déminent la zone

    En savoir plus

  • Doublé historique des Français au 100 m libre, Manaudou décroche l'or

    En savoir plus

  • Ahmet Davutoglu, l'homme qui ne fait aucune ombre à Erdogan

    En savoir plus

  • Quelles options pour l’administration Obama contre l’EI en Syrie ?

    En savoir plus

  • Irak : près de 70 morts dans l'attaque d'une mosquée sunnite

    En savoir plus

  • Les éliminatoires de la CAN-2015 perturbées par le virus Ebola

    En savoir plus

  • Le Hamas exécute des "collaborateurs" présumés d'Israël à Gaza

    En savoir plus

  • Yémen : "Si la transition est abandonnée, alors le pays se disloquera"

    En savoir plus

  • Mélenchon prend du recul mais ne quitte pas la vie politique

    En savoir plus

  • RD Congo : interrogations après des décès dus à une fièvre hémorragique

    En savoir plus

  • 22 août 1914 : le jour le plus meurtrier de l'histoire de France

    En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

Moyen-Orient

Bachar al-Assad dans la ville chrétienne de Maaloula pour Pâques

© Facebook

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 21/04/2014

Moins d'une semaine après la reprise par l'armée syrienne de la ville chrétienne de Maaloula, le président Bachar al-Assad y a effectué dimanche un déplacement hautement symbolique pour les fêtes de Pâques.

À l’occasion des fêtes de Pâques, le président syrien Bachar al-Assad a effectué dimanche 20 avril une visite très symbolique dans la ville de Maaloula. Cette localité chrétienne, située au nord de Damas, a été reprise lundi 14 avril aux rebelles par l’armée fidèle au régime syrien.

"Le jour de la résurrection du Christ, du cœur de Maaloula, le président Assad souhaite de joyeuses Pâques à tous les Syriens, et le rétablissement de la paix et de la sécurité à l'ensemble de la Syrie", a annoncé la télévision d’État dans un bandeau diffusé en bas de l'écran, sans toutefois montrer d'images.

"Le président Assad s'est rendu au monastère de Mar Sarkis (Saint-Serge-et-Saint-Bacchus) et a inspecté les dégâts et les destructions occasionnés par les terroristes", a ajouté la chaîne.

"Même le pire des terroristes ne peut annihiler notre héritage et notre civilisation", a affirmé le président syrien, toujours cité par la télévision d'État. "Maaloula, comme les autres sites de l'humanité et de la civilisation syriennes, résistera toujours face à la barbarie et à l'obscurantisme qui visent la patrie".

Une rare apparition publique de Bachar al-Assad

Dans des images publiées sur la page Facebook de la présidence syrienne, on peut voir Bachar al-Assad au côté d’un dignitaire chrétien, en train d’arpenter la ville. Sur une photo, il tient notamment entre les mains ce qui semblent être des fresques endommagées de la Vierge et de Jésus.

Depuis le début, il y a trois ans, de la guerre civile qui ravage la Syrie, le président veut donner le sentiment qu’il est "le protecteur" des minorités religieuses face à ceux qu'il qualifie de "terroristes extrémistes". Les rebelles, dont des jihadistes du Front al-Nosra affiliés à Al-Qaïda, s’étaient emparés de la ville de Maaloula en décembre dernier. Ils avaient alors enlevé 13 religieuses, qui ont été libérées en mars lors d'un échange de prisonniers.

La cité chrétienne, connue pour ses refuges troglodytiques datant des premiers siècles du christianisme et pour le fait que ses habitants parlent l'araméen, la langue du Christ, a été reprise cette semaine par l’armée syrienne, appuyée par le mouvement libanais Hezbollah.

Ces dernières semaines, les rebelles ont subi des revers, en particulier dans la région du Qalamoun, près du Liban, mais ils ont réalisé des avancées dans la région côtière de Lattaquié, fief du président Assad.

Première publication : 20/04/2014

  • SYRIE

    "Nous avons traversé la frontière à tête découverte, les mains dans les poches"

    En savoir plus

  • SYRIE

    De retour en France, les ex-otages évoquent des conditions de détention "rudes"

    En savoir plus

  • SYRIE

    Vidéo : pour RSF, la Syrie ne doit pas devenir "un trou noir" de l’information

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)