Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

ÉLÉMENT TERRE

Réchauffement climatique : la planète bientôt sous l'eau?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jacob Desvarieux, l'ambassadeur international du Zouk!

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

FOCUS

À la rencontre des étudiants étrangers à Paris

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ioannis Kasoulides, ministre chypriote des Affaires étrangères

En savoir plus

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Air France : la grève entre dans sa deuxième semaine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La revanche de David Cameron"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

  • Le report du projet de Transavia Europe ne suffit pas aux pilotes d'Air France

    En savoir plus

  • Vidéo : les villages repris à l'EI portent les stigmates des combats

    En savoir plus

  • Ebola : sept questions sur le virus

    En savoir plus

  • Ebola : pourquoi les femmes sont-elles les premières victimes du virus ?

    En savoir plus

  • Mort d’Albert Ebossé : la JS Kabylie suspendue deux ans par la CAF

    En savoir plus

  • Préservatifs trop petits : un problème de taille pour les Ougandais

    En savoir plus

  • Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

    En savoir plus

  • Foot européen : le Real cartonne, Manchester United sombre

    En savoir plus

  • Ligue 1 : l’OM vire en tête, Paris cale encore

    En savoir plus

  • Yémen : Sanaa contraint de partager le pouvoir avec la rébellion chiite

    En savoir plus

  • Syrie : plus de 100 000 Kurdes ont fui en Turquie l'avancée de l'EI

    En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

Asie - pacifique

Corée du Sud : la présidente incrimine l’équipage du ferry naufragé

© AFP

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 21/04/2014

Alors que les arrestations des membres d’équipage du ferry naufragé la semaine passé au large de la Corée du sud se poursuivent, lundi, l’indignation de la population et des responsables politiques se fait de plus en plus forte.

Alors que les enquêteurs ont interpellé quatre autres membres de l'équipage du ferry, qui a sombré la semaine dernière au large de la Corée du Sud, avec des centaines de personnes à bord, vraisemblablement mortes, la présidente, Park Geun-Hye a dénoncé, lundi 21 avril, un "meurtre".

"Les actes du capitaine et de certains membres de l'équipage sont totalement incompréhensibles, inacceptables et équivalents à un meurtre, a-t-elle martelé lors d'une réunion avec de hauts responsables politiques. Non seulement moi, mais tous les Sud-Coréens, avons le cœur brisé, sous le choc, et rempli de colère", a-t-elle poursuivi.

Trois officiers et un mécanicien du ferry, le Sewol ont été placés, lundi, en garde à vue. Samedi, déjà, le capitaine Lee Joon-Seok et deux membres de l'équipage, dont l'officier subalterne et sans grande expérience qui se trouvait à la barre au moment du drame, avaient été arrêtés.

Ils doivent répondre des accusations de négligence et de carence dans la sécurité des passagers, en violation du code maritime. Les quatre personnes arrêtés lundi pourraient être poursuivies pour les mêmes chefs d'accusation, selon les déclarations de la justice à Yonhap.

Les enregistrements accablent l’équipage

Rendus publics, les échanges avec les autorités maritimes lors de l'accident dépeignent un équipage paniqué, incapable de prendre une décision, alors que le Sewol, immobilisé à la suite d'un choc, s'apprête à sombrer.

Les autorités ordonnent à l'équipage de s'assurer que tout le monde porte un gilet de sauvetage, tandis qu'à bord, l'équipage demande, de plus en plus affolé, quand arriveront les bateaux de secours.

"Faites-leur au moins porter une bouée de sauvetage et laissez-les flotter ! Tout de suite !", crie un responsable des secours à terre.

Il est de plus en plus évident que le capitaine, Lee Joon-Seok, 59 ans et des années d'expérience, a retardé bien trop longtemps l'évacuation du ferry, et qu'il a ensuite "abandonné" les passagers en quittant le bateau, alors que des centaines d'entre eux étaient encore à bord, piégés, a estimé la présidente coréenne.

Le Sewol, un ferry à quatre ponts, a sombré mercredi matin au large de la côte sud de la Corée du Sud, avec 476 personnes à bord dont 352 lycéens en voyage scolaire. Le dernier bilan fait état de 64 morts et de 238 disparus.

Les familles des morts et disparus critiquent vertement la réaction du gouvernement et des autorités depuis le naufrage. Ils estiment notamment que les secours ont été trop lents à entrer dans le navire, entièrement submergé depuis plusieurs jours.

Avec AFP

Première publication : 21/04/2014

  • CATASTROPHE MARITIME

    Corée du Sud : le capitaine s'explique après le naufrage du ferry, trois corps remontés

    En savoir plus

  • CORÉE DU SUD

    En images : mince espoir de retrouver des survivants du ferry en Corée du Sud

    En savoir plus

  • CORÉE DU SUD

    En images : près de 280 disparus après le naufrage d’un ferry en Corée du Sud

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)