Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Simon Serfaty, professeur en relations internationales

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile dénonce les incursions russes en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'agneau russe"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le président du Parlement nigérien inquiété dans une affaire de trafic de bébés

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"J'aime les socialistes"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

BCE : la semaine de Mario Draghi ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

SUR LE NET

Transparence de la vie publique : la France rattrape son retard

En savoir plus

  • À Saint-Nazaire, les Mistral voguent vers leur destin russe

    En savoir plus

  • Les troupes ukrainiennes abandonnent l'aéroport de Lougansk

    En savoir plus

  • République centrafricaine : les ravages de la haine

    En savoir plus

  • Des manifestants investissent le siège de la télévision d'État à Islamabad

    En savoir plus

  • Embargo russe : les producteurs français redoutent la concurrence polonaise

    En savoir plus

  • Importante victoire de l’armée irakienne face aux jihadistes de l’EI

    En savoir plus

  • Ligue 1 : le PSG frappe fort, Bordeaux lève le pied

    En savoir plus

  • Quand des selfies volés de stars nues enflamment la Toile

    En savoir plus

  • Vladimir Poutine évoque la création d’un État dans l’est de l’Ukraine

    En savoir plus

  • Israël décide de s'approprier 400 hectares de terres en Cisjordanie

    En savoir plus

  • Un immeuble s'effondre en banlieue parisienne, au moins sept morts

    En savoir plus

  • Un navire ukrainien bombardé au large de Marioupol

    En savoir plus

  • "J'aime les socialistes" ou l'opération séduction de Manuel Valls à La Rochelle

    En savoir plus

  • Un présumé recruteur pour le jihad en Syrie arrêté à Nice

    En savoir plus

  • Judo : les Françaises sacrées championnes du monde par équipe

    En savoir plus

  • Situation toujours aussi confuse au lendemain du coup d’État au Lesotho

    En savoir plus

  • Golan : les Casques bleus philippins "saufs", les fidjiens toujours détenus

    En savoir plus

  • Après deux ans de captivité au Mali, deux diplomates algériens libérés

    En savoir plus

Asie - pacifique

Corée du Sud : la présidente incrimine l’équipage du ferry naufragé

© AFP

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 21/04/2014

Alors que les arrestations des membres d’équipage du ferry naufragé la semaine passé au large de la Corée du sud se poursuivent, lundi, l’indignation de la population et des responsables politiques se fait de plus en plus forte.

Alors que les enquêteurs ont interpellé quatre autres membres de l'équipage du ferry, qui a sombré la semaine dernière au large de la Corée du Sud, avec des centaines de personnes à bord, vraisemblablement mortes, la présidente, Park Geun-Hye a dénoncé, lundi 21 avril, un "meurtre".

"Les actes du capitaine et de certains membres de l'équipage sont totalement incompréhensibles, inacceptables et équivalents à un meurtre, a-t-elle martelé lors d'une réunion avec de hauts responsables politiques. Non seulement moi, mais tous les Sud-Coréens, avons le cœur brisé, sous le choc, et rempli de colère", a-t-elle poursuivi.

Trois officiers et un mécanicien du ferry, le Sewol ont été placés, lundi, en garde à vue. Samedi, déjà, le capitaine Lee Joon-Seok et deux membres de l'équipage, dont l'officier subalterne et sans grande expérience qui se trouvait à la barre au moment du drame, avaient été arrêtés.

Ils doivent répondre des accusations de négligence et de carence dans la sécurité des passagers, en violation du code maritime. Les quatre personnes arrêtés lundi pourraient être poursuivies pour les mêmes chefs d'accusation, selon les déclarations de la justice à Yonhap.

Les enregistrements accablent l’équipage

Rendus publics, les échanges avec les autorités maritimes lors de l'accident dépeignent un équipage paniqué, incapable de prendre une décision, alors que le Sewol, immobilisé à la suite d'un choc, s'apprête à sombrer.

Les autorités ordonnent à l'équipage de s'assurer que tout le monde porte un gilet de sauvetage, tandis qu'à bord, l'équipage demande, de plus en plus affolé, quand arriveront les bateaux de secours.

"Faites-leur au moins porter une bouée de sauvetage et laissez-les flotter ! Tout de suite !", crie un responsable des secours à terre.

Il est de plus en plus évident que le capitaine, Lee Joon-Seok, 59 ans et des années d'expérience, a retardé bien trop longtemps l'évacuation du ferry, et qu'il a ensuite "abandonné" les passagers en quittant le bateau, alors que des centaines d'entre eux étaient encore à bord, piégés, a estimé la présidente coréenne.

Le Sewol, un ferry à quatre ponts, a sombré mercredi matin au large de la côte sud de la Corée du Sud, avec 476 personnes à bord dont 352 lycéens en voyage scolaire. Le dernier bilan fait état de 64 morts et de 238 disparus.

Les familles des morts et disparus critiquent vertement la réaction du gouvernement et des autorités depuis le naufrage. Ils estiment notamment que les secours ont été trop lents à entrer dans le navire, entièrement submergé depuis plusieurs jours.

Avec AFP

Première publication : 21/04/2014

  • CATASTROPHE MARITIME

    Corée du Sud : le capitaine s'explique après le naufrage du ferry, trois corps remontés

    En savoir plus

  • CORÉE DU SUD

    En images : mince espoir de retrouver des survivants du ferry en Corée du Sud

    En savoir plus

  • CORÉE DU SUD

    En images : près de 280 disparus après le naufrage d’un ferry en Corée du Sud

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)