Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Enlèvement en Algérie

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : à quel jeu joue la Turquie ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls à Berlin : prendre exemple sur le modèle allemand ?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : Catherine Samba Panza en quête de soutien à l'ONU

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : "nous avons devant nous l’une des pires épidémies", dit Douste-Blazy

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Les nouveaux road trip

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Le succès du high-tech "made in France"

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Réchauffement climatique : la planète bientôt sous l'eau?

En savoir plus

  • Qui est Hervé Gourdel, l’otage français aux mains des jihadistes algériens ?

    En savoir plus

  • Menaces contre la France : "l’EI a décidé d’exporter le conflit en Occident"

    En savoir plus

  • Présidentielle tunisienne : le point sur les candidats

    En savoir plus

  • Un million de bébés européens nés grâce à Erasmus

    En savoir plus

  • Le Mondial-2022 ne se jouera pas au Qatar, selon un membre de la Fifa

    En savoir plus

  • Apple bat des records de ventes avec ses nouveaux iPhone

    En savoir plus

  • Face aux jihadistes de l'EI, "on ne comprend pas l'attitude d'Ankara"

    En savoir plus

  • À Berlin, Manuel Valls promet des réformes à Angela Merkel

    En savoir plus

  • Mort d’Albert Ebossé : la JS Kabylie suspendue deux ans par la CAF

    En savoir plus

  • Hong Kong : les étudiants en grève pour dénoncer la mainmise de Pékin

    En savoir plus

  • Selon Bernard Cazeneuve, "la France n’a pas peur" face à la menace jihadiste

    En savoir plus

  • Ebola : sept questions sur le virus

    En savoir plus

  • Le report du projet de Transavia Europe ne suffit pas aux pilotes d'Air France

    En savoir plus

  • Préservatifs trop petits : un problème de taille pour les Ougandais

    En savoir plus

Afrique

Sissi et Sabahi, seuls candidats à l’élection présidentielle en Égypte

© AFP | Les candidats Sissi et Sabahi.

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 21/04/2014

L’élection présidentielle égyptienne opposera finalement l’ex-chef de l’armée Abdel Fattah al-Sissi au leader de gauche Hamdine Sabahi. Un duel qui ne se tiendra donc que sur un seul tour, fixé aux 26 et 27 mai.

En Égypte, l’élection présidentielle ne comprendra finalement qu’un seul tour, les 26 et 27 mai, puisque seuls deux candidats ont déposé leurs dossiers de candidature à la clôture du dépôt dimanche. Il s’agit, sans surprise, de l’ancien chef de l’armée Abdel Fattah al-Sissi et du candidat de la gauche égyptienne Hamdine Sabahi.

Sissi, personnalité de loin la plus populaire du pays depuis qu'il a annoncé en juillet la destitution du président islamiste Mohamed Morsi, est donné largement vainqueur de ce scrutin. Pour déposer leur candidature, les aspirants devaient chacun rassembler 25 000 signatures d'électeurs. Sissi en a remis 200 000 à la Commission électorale et son adversaire 30 000.

"Deux candidats se sont présentés", a indiqué au cours d'une conférence de presse Abdel al-Aziz Salman, de la Commission électorale en charge de la présidentielle. La liste définitive des candidats sera confirmée le 2 mai.

Sabahi prône la "révolution"

Sissi jouit d'une immense popularité auprès de l'opinion publique, largement hostile aux islamistes, mais est la bête noire des pro-Morsi qui l'accusent d'avoir mené un "coup d'État militaire" contre le premier président élu démocratiquement du pays et le seul non issu des rangs de l'armée.

Les partisans islamistes du chef d'État destitué manifestent régulièrement, bravant une répression qui a fait plus de 1 400 morts et 15 000 arrestations.

Sabahi, qui a soutenu l'éviction de Morsi, s'était hissé à la troisième place de la présidentielle de 2012, remportée par l'islamiste.

Pour ce nouveau scrutin, il se présente comme l'homme de la "révolution", une référence à la révolte du début 2011, qui a chassé l’ancien président Hosni Moubarak du pouvoir. Une posture qui vise à le différencier de l’armée, dont il dénonce l’implication dans la politique du pays.

Avec AFP
 

Première publication : 21/04/2014

  • ÉGYPTE

    Un général de police tué dans un double attentat au Caire

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    La présidentielle égyptienne aura lieu les 26 et 27 mai

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Plusieurs morts au Caire dans des manifestations anti-Sissi

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)