Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

TECH 24

Quand le jeu vidéo change le monde

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Université d'été du PS : "une allumette et c'est l'incendie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : la Syrie, une alliée inévitable ?

En savoir plus

DÉBAT

François Hollande expose la ligne diplomatique de la France

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Geoffroy Roux de Bézieux, vice-président du Medef

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le président du Parlement nigérien inquiété dans une affaire de trafic de bébés

En savoir plus

SUR LE NET

"L'Ice Bucket Challenge" détourné par un acteur américain

En savoir plus

  • L'Ukraine va lancer les procédures d'adhésion à l'Otan

    En savoir plus

  • Isolés, les pays touchés par Ebola peinent à faire face à l'épidémie

    En savoir plus

  • Quand le Canada et la Russie jouent les profs de géographie sur Twitter

    En savoir plus

  • Golan : 43 Casques bleus pris en otage, la force onusienne prête à se défendre

    En savoir plus

  • Le nombre de réfugiés syriens atteint le chiffre record de trois millions

    En savoir plus

  • Dans un climat tendu, le PS ouvre son université d'été

    En savoir plus

  • L'Occident dénonce l'incursion "évidente" de la Russie en Ukraine

    En savoir plus

  • Obama "n'a pas encore de stratégie" pour intervenir contre l'EI en Syrie

    En savoir plus

  • Ukraine : le "double jeu dangereux" de Vladimir Poutine

    En savoir plus

  • La jeune garde des économistes français impressionne le FMI

    En savoir plus

  • Ligue des champions : le PSG hérite de Barcelone, Monaco de Benfica

    En savoir plus

  • En images : des millions de criquets envahissent Antananarivo

    En savoir plus

  • Des pirates russes “patriotes” à l’assaut de banques américaines ?

    En savoir plus

  • Netflix prépare "Marseille", un "House of Cards" aux accents provençaux

    En savoir plus

Afrique

Sissi et Sabahi, seuls candidats à l’élection présidentielle en Égypte

© AFP | Les candidats Sissi et Sabahi.

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 21/04/2014

L’élection présidentielle égyptienne opposera finalement l’ex-chef de l’armée Abdel Fattah al-Sissi au leader de gauche Hamdine Sabahi. Un duel qui ne se tiendra donc que sur un seul tour, fixé aux 26 et 27 mai.

En Égypte, l’élection présidentielle ne comprendra finalement qu’un seul tour, les 26 et 27 mai, puisque seuls deux candidats ont déposé leurs dossiers de candidature à la clôture du dépôt dimanche. Il s’agit, sans surprise, de l’ancien chef de l’armée Abdel Fattah al-Sissi et du candidat de la gauche égyptienne Hamdine Sabahi.

Sissi, personnalité de loin la plus populaire du pays depuis qu'il a annoncé en juillet la destitution du président islamiste Mohamed Morsi, est donné largement vainqueur de ce scrutin. Pour déposer leur candidature, les aspirants devaient chacun rassembler 25 000 signatures d'électeurs. Sissi en a remis 200 000 à la Commission électorale et son adversaire 30 000.

"Deux candidats se sont présentés", a indiqué au cours d'une conférence de presse Abdel al-Aziz Salman, de la Commission électorale en charge de la présidentielle. La liste définitive des candidats sera confirmée le 2 mai.

Sabahi prône la "révolution"

Sissi jouit d'une immense popularité auprès de l'opinion publique, largement hostile aux islamistes, mais est la bête noire des pro-Morsi qui l'accusent d'avoir mené un "coup d'État militaire" contre le premier président élu démocratiquement du pays et le seul non issu des rangs de l'armée.

Les partisans islamistes du chef d'État destitué manifestent régulièrement, bravant une répression qui a fait plus de 1 400 morts et 15 000 arrestations.

Sabahi, qui a soutenu l'éviction de Morsi, s'était hissé à la troisième place de la présidentielle de 2012, remportée par l'islamiste.

Pour ce nouveau scrutin, il se présente comme l'homme de la "révolution", une référence à la révolte du début 2011, qui a chassé l’ancien président Hosni Moubarak du pouvoir. Une posture qui vise à le différencier de l’armée, dont il dénonce l’implication dans la politique du pays.

Avec AFP
 

Première publication : 21/04/2014

  • ÉGYPTE

    Un général de police tué dans un double attentat au Caire

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    La présidentielle égyptienne aura lieu les 26 et 27 mai

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Plusieurs morts au Caire dans des manifestations anti-Sissi

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)