Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Ebola : ne pas oublier l'Afrique

En savoir plus

SUR LE NET

Firechat, l'application anti-censure des Hongkongais

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Guerre des nerfs"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"J'ai toujours su qu'il serait au rendez-vous"

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

"Il faut une réponse globale" contre le terrorisme, dit le Premier ministre malien sur France 24

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sophie Marceau et Patrick Bruel en sex-addicts !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France : la politique familiale à l'heure des économies

En savoir plus

  • Arrestation d’"El H", le baron de la drogue qui valait 5 millions de dollars

    En savoir plus

  • Ebola, EI, coronavirus… La Mecque sous haute surveillance pour le Hadj

    En savoir plus

  • En images : les ratés du Secret Service de la Maison Blanche

    En savoir plus

  • Juppé contre Sarkozy : Chirac choisit son ancien Premier ministre

    En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy propose un contrat de cinq ans pour les fonctionnaires

    En savoir plus

  • Ebola au Liberia : les chiffres de l'OMS sont "faux", affirme Ellen Johnson Sirleaf

    En savoir plus

  • Barack Obama veut faire évoluer le "statu quo" entre Israéliens et Palestiniens

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Monaco tient en échec le Zenit (0-0)

    En savoir plus

  • La France renforce son dispositif militaire pour lutter contre l'EI en Irak

    En savoir plus

  • Mondial de basket : les Françaises en quarts contre les Américaines

    En savoir plus

  • Gérard Larcher élu sans surprise président du Sénat

    En savoir plus

  • Ebola : Alpha Condé exige "une réponse globale" pour combattre l'épidémie

    En savoir plus

  • Affaire Bygmalion : deux proches de Jean-François Copé mis en examen

    En savoir plus

  • UFC-Que Choisir vs Foncia : l’action de groupe loin de la "class action"

    En savoir plus

  • Le PIB britannique dopé par la drogue et la prostitution

    En savoir plus

Afrique

Sissi et Sabahi, seuls candidats à l’élection présidentielle en Égypte

© AFP | Les candidats Sissi et Sabahi.

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 21/04/2014

L’élection présidentielle égyptienne opposera finalement l’ex-chef de l’armée Abdel Fattah al-Sissi au leader de gauche Hamdine Sabahi. Un duel qui ne se tiendra donc que sur un seul tour, fixé aux 26 et 27 mai.

En Égypte, l’élection présidentielle ne comprendra finalement qu’un seul tour, les 26 et 27 mai, puisque seuls deux candidats ont déposé leurs dossiers de candidature à la clôture du dépôt dimanche. Il s’agit, sans surprise, de l’ancien chef de l’armée Abdel Fattah al-Sissi et du candidat de la gauche égyptienne Hamdine Sabahi.

Sissi, personnalité de loin la plus populaire du pays depuis qu'il a annoncé en juillet la destitution du président islamiste Mohamed Morsi, est donné largement vainqueur de ce scrutin. Pour déposer leur candidature, les aspirants devaient chacun rassembler 25 000 signatures d'électeurs. Sissi en a remis 200 000 à la Commission électorale et son adversaire 30 000.

"Deux candidats se sont présentés", a indiqué au cours d'une conférence de presse Abdel al-Aziz Salman, de la Commission électorale en charge de la présidentielle. La liste définitive des candidats sera confirmée le 2 mai.

Sabahi prône la "révolution"

Sissi jouit d'une immense popularité auprès de l'opinion publique, largement hostile aux islamistes, mais est la bête noire des pro-Morsi qui l'accusent d'avoir mené un "coup d'État militaire" contre le premier président élu démocratiquement du pays et le seul non issu des rangs de l'armée.

Les partisans islamistes du chef d'État destitué manifestent régulièrement, bravant une répression qui a fait plus de 1 400 morts et 15 000 arrestations.

Sabahi, qui a soutenu l'éviction de Morsi, s'était hissé à la troisième place de la présidentielle de 2012, remportée par l'islamiste.

Pour ce nouveau scrutin, il se présente comme l'homme de la "révolution", une référence à la révolte du début 2011, qui a chassé l’ancien président Hosni Moubarak du pouvoir. Une posture qui vise à le différencier de l’armée, dont il dénonce l’implication dans la politique du pays.

Avec AFP
 

Première publication : 21/04/2014

  • ÉGYPTE

    Un général de police tué dans un double attentat au Caire

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    La présidentielle égyptienne aura lieu les 26 et 27 mai

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Plusieurs morts au Caire dans des manifestations anti-Sissi

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)