Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libye : Un incendie "hors de contrôle" menace Tripoli

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (partie 1)

En savoir plus

DÉBAT

Crash du MH 17 en Ukraine : une enquête entravée par la bataille de l'Est

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gilles Kepel : "Plus Israël réplique, plus le Hamas remporte une victoire politique"

En savoir plus

FOCUS

Inde : Carrefour jette l’éponge

En savoir plus

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Jean Ping, ancien ministre des Affaires étrangères du Gabon

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Contre-productif"

En savoir plus

SUR LE NET

Les initiatives réclamant la paix à Gaza se multiplient

En savoir plus

  • Aïd meurtrier à Gaza, Netanyahou annonce une "longue campagne"

    En savoir plus

  • Un incendie hors de contrôle menace Tripoli d’une "catastrophe humaine"

    En savoir plus

  • En images : de Gaza à la Syrie, en passant par l’Irak, la triste fête de l’Aïd

    En savoir plus

  • Transferts : l'attaquant français Antoine Griezmann signe à l'Atletico

    En savoir plus

  • Ioukos : la Russie perd un procès à 50 milliards de dollars

    En savoir plus

  • La France prête à accueillir les chrétiens persécutés en Irak

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : Paris et Alger sous le feu des critiques

    En savoir plus

  • Gilles Kepel : "Plus Israël réplique, plus le Hamas remporte une victoire politique"

    En savoir plus

  • Un Français soupçonné de recruter des djihadistes arrêté au Maroc

    En savoir plus

  • Photos à l'appui, Washington accuse Moscou de bombarder l'Ukraine

    En savoir plus

  • Vol d'Air Algérie : les boîtes noires arrivées en France, le pays en deuil

    En savoir plus

  • Sous le choc, Sloviansk découvre sa première fosse commune

    En savoir plus

  • Vol MH17 : l’arrivée des experts de nouveau repoussée en raison des combats

    En savoir plus

  • 28 juillet 1914 : l'empire des Habsbourg signe son arrêt de mort

    En savoir plus

  • Ebola : après le Nigeria, un cas mortel confirmé à Freetown, au Sierra Leone

    En savoir plus

  • Jean Ping, ancien ministre des Affaires étrangères du Gabon

    En savoir plus

  • La France demande à ses ressortissants de quitter la Libye

    En savoir plus

  • Tour de France : le requin Nibali s'offre un premier sacre

    En savoir plus

Afrique

Sissi et Sabahi, seuls candidats à l’élection présidentielle en Égypte

© AFP | Les candidats Sissi et Sabahi.

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 21/04/2014

L’élection présidentielle égyptienne opposera finalement l’ex-chef de l’armée Abdel Fattah al-Sissi au leader de gauche Hamdine Sabahi. Un duel qui ne se tiendra donc que sur un seul tour, fixé aux 26 et 27 mai.

En Égypte, l’élection présidentielle ne comprendra finalement qu’un seul tour, les 26 et 27 mai, puisque seuls deux candidats ont déposé leurs dossiers de candidature à la clôture du dépôt dimanche. Il s’agit, sans surprise, de l’ancien chef de l’armée Abdel Fattah al-Sissi et du candidat de la gauche égyptienne Hamdine Sabahi.

Sissi, personnalité de loin la plus populaire du pays depuis qu'il a annoncé en juillet la destitution du président islamiste Mohamed Morsi, est donné largement vainqueur de ce scrutin. Pour déposer leur candidature, les aspirants devaient chacun rassembler 25 000 signatures d'électeurs. Sissi en a remis 200 000 à la Commission électorale et son adversaire 30 000.

"Deux candidats se sont présentés", a indiqué au cours d'une conférence de presse Abdel al-Aziz Salman, de la Commission électorale en charge de la présidentielle. La liste définitive des candidats sera confirmée le 2 mai.

Sabahi prône la "révolution"

Sissi jouit d'une immense popularité auprès de l'opinion publique, largement hostile aux islamistes, mais est la bête noire des pro-Morsi qui l'accusent d'avoir mené un "coup d'État militaire" contre le premier président élu démocratiquement du pays et le seul non issu des rangs de l'armée.

Les partisans islamistes du chef d'État destitué manifestent régulièrement, bravant une répression qui a fait plus de 1 400 morts et 15 000 arrestations.

Sabahi, qui a soutenu l'éviction de Morsi, s'était hissé à la troisième place de la présidentielle de 2012, remportée par l'islamiste.

Pour ce nouveau scrutin, il se présente comme l'homme de la "révolution", une référence à la révolte du début 2011, qui a chassé l’ancien président Hosni Moubarak du pouvoir. Une posture qui vise à le différencier de l’armée, dont il dénonce l’implication dans la politique du pays.

Avec AFP
 

Première publication : 21/04/2014

  • ÉGYPTE

    Un général de police tué dans un double attentat au Caire

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    La présidentielle égyptienne aura lieu les 26 et 27 mai

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Plusieurs morts au Caire dans des manifestations anti-Sissi

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)