Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Simon Serfaty, professeur en relations internationales

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile dénonce les incursions russes en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'agneau russe"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le président du Parlement nigérien inquiété dans une affaire de trafic de bébés

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"J'aime les socialistes"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

BCE : la semaine de Mario Draghi ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

SUR LE NET

Transparence de la vie publique : la France rattrape son retard

En savoir plus

  • À Saint-Nazaire, les Mistral voguent vers leur destin russe

    En savoir plus

  • Les troupes ukrainiennes abandonnent l'aéroport de Lougansk

    En savoir plus

  • République centrafricaine : les ravages de la haine

    En savoir plus

  • Webdoc : "Le Grand incendie" primé à Visa pour l'image

    En savoir plus

  • Des manifestants investissent le siège de la télévision d'État à Islamabad

    En savoir plus

  • Embargo russe : les producteurs français redoutent la concurrence polonaise

    En savoir plus

  • Importante victoire de l’armée irakienne face aux jihadistes de l’EI

    En savoir plus

  • Ligue 1 : le PSG frappe fort, Bordeaux lève le pied

    En savoir plus

  • Quand des selfies volés de stars nues enflamment la Toile

    En savoir plus

  • Vladimir Poutine évoque la création d’un État dans l’est de l’Ukraine

    En savoir plus

  • Israël décide de s'approprier 400 hectares de terres en Cisjordanie

    En savoir plus

  • Un immeuble s'effondre en banlieue parisienne, au moins sept morts

    En savoir plus

  • Un navire ukrainien bombardé au large de Marioupol

    En savoir plus

  • "J'aime les socialistes" ou l'opération séduction de Manuel Valls à La Rochelle

    En savoir plus

  • Un présumé recruteur pour le jihad en Syrie arrêté à Nice

    En savoir plus

  • Judo : les Françaises sacrées championnes du monde par équipe

    En savoir plus

  • Situation toujours aussi confuse au lendemain du coup d’État au Lesotho

    En savoir plus

  • Golan : les Casques bleus philippins "saufs", les fidjiens toujours détenus

    En savoir plus

Economie

À gauche, la résistance au plan d'économies de Manuel Valls s'organise

© AFP

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 22/04/2014

Un plan alternatif à celui de Manuel Valls pour économiser 50 milliards d'euros doit être remis au Premier ministre, mardi, par des députés issus des rangs socialistes. Il comprend des mesures plus soucieuses "du pouvoir d'achat".

Le plan Valls pour faire des économies passe mal à gauche. Plusieurs députés PS de la commission des finances ont planché tout le week-end pour trouver des alternatives aux mesures d'économies prévues par Manuel Valls. Le résultat de leur labeur doit être remis au chef du gouvernement, mardi 22 avril. Ils estiment qu'une autre "trajectoire d'économies", plus soucieuse "du pouvoir d'achat des ménages" est possible.

Emmenés par l'élue des Hautes-Alpes, Karine Berger, ces députés réfractaires aux mesures, détaillées par Manuel Valls mercredi 17 avril, ne se positionnent pas à la gauche de la gauche. Ils ne remettent d'ailleurs pas en cause l'objectif de 50 milliards d'économie du gouvernement. Ces parlementaires PS estiment, en revanche, qu'il n'est plus possible de "demander plus aux ménages".

Leur objectif : "Éviter le gel des prestations sociales de base, ainsi que le gel du point d'indice de la fonction publique", selon le quotidien "Le Monde", qui a pu consulter leur document de travail. Mais alors, comment trouver les 50 milliards d'euros ? À cette question, ces députés répondent par trois pistes alternatives : baisser la réduction de la fiscalité des entreprises et lancer un plan de lutte contre la fraude, repousser de deux ans l'application pour les grandes entreprises du pacte de responsabilité (allègement des charges patronales) ou plafonner le crédit d'impôt recherche.

35 milliards d'euros

Ce n'est pas la seule attaque venue de la gauche contre le plan Valls. En fait, c'est même l'une des plus tendres. L'objectif est, selon ces députés, de trouver "un équilibre entre la majorité et le gouvernement". Comprendre : les mesures annoncées par Manuel Valls ont - et ce serait un euphémisme - été mal accueillies par les parlementaires de gauche. 

Ainsi, onze députés, issus de la gauche du parti socialiste, ont écrit une "lettre au Premier ministre" dans laquelle ils lui demandent de revoir à la baisse ses ambitions de coupes des dépenses. Ils estiment le plan de Manuel Valls "économiquement dangereux" et plaident pour un effort maximum de 35 milliars d'euros.

Première publication : 22/04/2014

  • FRANCE

    Economies : Valls demande aux fonctionnaires de "participer à l'effort commun"

    En savoir plus

  • ANALYSE

    Valls, Premier ministre socialiste qui courtise "cœur battant" les entreprises

    En savoir plus

  • FRANCE

    Pacte de responsabilité : patrons et syndicats lancent les discussions

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)