Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le gouvernement israélien utilise la mort de James Foley pour sa communication

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Une rentrée politique sous tension

En savoir plus

#ActuElles

Réfugiés de Centrafrique: préserver son honneur et sa dignité

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : L'opposant Tshisekedi en convalescence à Bruxelles

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : manifestations contre la France au PK5

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Émeutes de Ferguson : Obama face à la question raciale

En savoir plus

TECH 24

Transports du futur : quand la réalité dépasse la fiction

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Philippe Ramette fait son éloge de la contemplation

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

  • Quelles options pour l’administration Obama contre l’EI en Syrie ?

    En savoir plus

  • Le convoi russe atteint Lougansk malgré les protestations occidentales

    En savoir plus

  • Ahmet Davutoglu, l'homme qui ne fait aucune ombre à Erdogan

    En savoir plus

  • Vidéo : après la reprise du barrage de Mossoul, les Kurdes déminent la zone

    En savoir plus

  • Doublé historique des Français au 100 m libre, Manaudou décroche l'or

    En savoir plus

  • Un nouveau gouvernement de large ouverture formé en Centrafrique

    En savoir plus

  • Irak : près de 70 morts dans l'attaque d'une mosquée sunnite

    En savoir plus

  • Les éliminatoires de la CAN-2015 perturbées par le virus Ebola

    En savoir plus

  • Le Hamas exécute des "collaborateurs" présumés d'Israël à Gaza

    En savoir plus

  • Yémen : "Si la transition est abandonnée, alors le pays se disloquera"

    En savoir plus

  • Mélenchon prend du recul mais ne quitte pas la vie politique

    En savoir plus

  • RD Congo : interrogations après des décès dus à une fièvre hémorragique

    En savoir plus

  • 22 août 1914 : le jour le plus meurtrier de l'histoire de France

    En savoir plus

  • Selon le Pentagone, neutraliser l'EI passe par une intervention en Syrie

    En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

EUROPE

L'opposant russe Alexeï Navalny reconnu coupable de "diffamation"

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 22/04/2014

La justice russe a reconnu, mardi, l'opposant Alexeï Navalny coupable de "diffamation" à l'encontre d'un député mais ne l'a condamné qu'à une amende de 300 000 roubles.

L’opposant russe, Alexeï Navalny, a été reconnu coupable, mardi 22 avril, de "diffamation" à l'encontre d'un député. Le tribunal n'a toutefois pas décidé de transformer en prison ferme la peine de cinq ans avec sursis qui pèse déjà sur lui pour une autre condamnation, comme le craignaient ses partisans. Il a tout de même été condamné à une amende de 300 000 roubles (6 000 euros).

La justice russe reproche à l'opposant de s'être servi de Twitter pour "accuser sans fondement" un élu municipal moscovite de "toxicomanie".

"Je ne me tairai pas"

Plus tôt dans la journée, Alexeï Navalny était sorti du silence imposé dans le cadre de son assignation à résidence, pour clamer son innocence dans une autre affaire. "Je me fous de toutes ces interdictions et de ces obligations à me taire. [...] Je ne me tairai pas, et si je ne prouve rien au tribunal, je ferai tout pour vous prouver à vous (mon innocence, NDLR)", avait-il écrit à ses partisans dans un message publié sur sa page Facebook.

Il a accompagné son message de plusieurs documents issus de la procédure pénale, censés prouver son innocence dans cette affaire qui lui a valu son assignation à résidence.

L'affaire Yves Rocher

L'opposant est visé, avec son frère Oleg, par une enquête pour escroquerie au détriment de la marque française de cosmétiques Yves Rocher, pour laquelle ils risquent jusqu'à 10 ans de camp. Selon des documents publiés, Yves Rocher a conclu, après expertise, que les agissements des accusés n'avaient pas causé de préjudice à la firme française.

Les autorités pénitentiaires avaient immédiatement annoncé l'ouverture d'une enquête pour violation des conditions d'assignation à résidence d'Alexeï Navalny, l'opposant ayant l'interdiction d'utiliser internet et le téléphone.

Cet avocat de formation, opposant farouche à Vladimir Poutine, aux accents nationalistes, s'est fait connaître en dénonçant sur internet des affaires de corruption impliquant de hauts responsables russes.

Son blog avait été bloqué en mars par l'autorité russe de contrôle des médias.


Avec AFP

Première publication : 22/04/2014

  • JUSTICE

    Russie : en appel, l'opposant Alexeï Navalny évite la prison

    En savoir plus

  • RUSSIE

    Moscou : un proche de Poutine réélu maire, l'opposant Navalny conteste

    En savoir plus

  • RUSSIE

    Municipales à Moscou : le Kremlin défié par l’opposant Alexeï Navalny

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)