Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • Ligue 1 : au Parc des Princes, Lyon tient tête au Paris-SG

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

EUROPE

Washington lie la Russie aux séparatistes ukrainiens, photos à l’appui

© AFP

Vidéo par Philippe GASSOT

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 22/04/2014

Alors que le vice-président américain Joe Biden est en visite en Ukraine, le département d’État américain a montré une série de photos qui prouveraient l’implication directe de la Russie dans l’insurrection séparatiste de l’est du pays.

Les mystérieux "hommes verts" armés qui évoluent dans plusieurs villes de l’est de l’Ukraine seraient en fait des militaires ou officiers du renseignement russe, selon Washington. Lundi 21 avril, le département d'État américain s’est servi de photos, fournies par Kiev, pour lier directement Moscou aux séparatistes armés dans cette zone.

Ces clichés ont pour certains été fournis par les Ukrainiens, pour d'autres été publiés dans la presse internationale ou récupérés sur Twitter. Certains montrent des personnes et "des signes d'une connexion entre la Russie et une partie des militants armés dans l'est de l'Ukraine", selon la porte-parole du département d'État, Jennifer Psaki.

Un soldat russe déjà aperçu en Géorgie en 2008

Une série de photos fournies par Kiev à Washington, par le biais de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), montre ainsi une image prise en Géorgie en 2008 d'un militaire à la longue barbe rousse, portant l'insigne d'une unité des forces spéciales russes. On voit le même homme, à la barbe un peu blanchie, sur une autre photo prise lors de la capture d'un commissariat de la ville de Kramatorsk par des militants séparatistes. "La même personne a été aperçue à Slaviansk le 14 avril 2014", indique la légende d'une troisième photo où on voit l'homme en treillis, une cigarette à la bouche.

© US State Department

Une autre série de photos, pour certaines prises en Crimée, pour d'autres ces derniers jours dans l'est de l'Ukraine, est présentée comme montrant encore le même homme. Une troisième série fournie par Kiev dévoile des "photos de famille" de membres d'une unité présentée comme un "groupe de sabotage-reconnaissance, dépendant du Directorat du renseignement des forces armées russes".

Ce n’est pas la première fois que les États-Unis accusent la Russie d'être liée aux mystérieux "hommes verts", surnom donné aux séparatistes armés pour leur treillis sans insigne permettant de les identifier. Washington avait précédemment mis en cause directement l’implication russe en Crimée. "Ce n'est qu'une preuve photographique supplémentaire" de ces liens, a assuré lundi Jennifer Psaki.

Joe Biden rencontre les nouvelles autorités de Kiev

Ces "preuves" sont présentées publiquement par le département d’État, alors que le vice-président américain se trouve à Kiev pour apporter son soutien aux autorités ukrainiennes pro-européennes. Premier haut responsable américain à se rendre dans ce pays depuis la visite du secrétaire d'Etat John Kerry le 4 mars, Joe Biden a déclaré que les États-Unis "se tenaient aux côtés de l'Ukraine" pour préserver son unité face aux "menaces humiliantes" auxquelles elle est confrontée.

Le vice-président américain a estimé que la présidentielle prévue le 25 mai "pourrait être l'élection la plus importante dans l'histoire de l'Ukraine". "Vous êtes confrontés à des problèmes très difficiles, et on pourrait même dire des menaces humiliantes. Mais l'occasion de créer une Ukraine unie est à portée de main, a-t-il soutenu. Je veux qu'il soit clair que nous ne prétendons pas avoir toutes les réponses pour vous. Mais nous voulons nous tenir à vos côtés." Joe Biden devait rencontrer le président par intérim Olexandre Tourtchinov puis le Premier ministre Arseni Iatseniouk.

Avec AFP

L'Ukraine et ses multiples confessions célèbrent Pâques dans la division

Première publication : 22/04/2014

  • UKRAINE

    Moscou accuse les autorités ukrainiennes d'enfreindre l'accord de Genève

    En savoir plus

  • UKRAINE

    Fusillade de Sloviansk : l’identité des assaillants, enjeu entre Moscou et Kiev

    En savoir plus

  • REPORTAGE

    Vidéo : l'est de l'Ukraine "deviendra un pays indépendant"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)