Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DEMAIN À LA UNE

Nouvelle tentative pour mettre fin au conflit entre Kiev et Moscou

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

2014-10-18 14:45-

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

La chasse au carbone

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Alain Duhamel signe "Une histoire personnelle de la Ve République"

En savoir plus

SUR LE NET

Data centers : un coût énergétique trop élevé

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le fardeau d'une nation"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Aubry, beaucoup de silence pour rien"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : à Kobané, la colère des Kurdes contre la Turquie

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Start-up, la tentation de l'étranger

En savoir plus

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

REVUE DE PRESSE

REVUE DE PRESSE

Dernière modification : 23/04/2014

Un tatouage offensant

Dans la revue de presse internationale, ce mercredi, la discrétion de l'OTAN dans la crise ukrainienne, le voyage de Barack Obama au Japon et un tatouage jugé offensant au Sri Lanka.

Le New York Times s’intéresse à un acteur important de la crise ukrainienne, mais dont on ne parle pas beaucoup. Cet acteur, c’est l’OTAN. L’organisation militaire a eu à s’illustrer à plusieurs reprises depuis le début de cette crise, notamment en envoyant des avions pour dissuader les Russes de mener certaines manœuvre de surveillance contre des navires américains. Mais malgré ces quelques opérations, l’OTAN est restée très en retrait. Beaucoup trop selon l’opinion de plusieurs pays de l’Est et notamment des Etats Baltes. La raison, selon le New York Times, c’est qu’un autre groupe de pays, souhaite limiter la pression sur Moscou afin de ne pas trop pénaliser les relations économiques avec la Russie. Parmi ces pays, il y a la France, l’Italie, l’Espagne ou encore l’Allemagne.
L’Allemagne dont on apprend qu’elle aurait même entrainée l’armée russe récemment.

C’est une révélation du Daily Beast qui cite des sources américaines. Selon elles, Rheinmetall une entreprise privée allemande, qui était chargée depuis quelques temps de construire un centre de simulation de combat, a en réalité entrainé des unités spéciales de l’armée russe, bien avant que ce centre ne soit terminé. Des techniques militaires qui ressembleraient à celles utilisées en Crimée puis dans plusieurs provinces ukrainiennes. Ces sources américaines s’en offusquent. Elles le regrettent. L’entreprise n’a pas confirmé l’information au site Internet. Une chose est sûre, les spécialistes militaires américains ont remarqué ces dernières années une modernisation impressionnante de l’armée russe.
 

On reste dans le domaine militaire avec ce tir de drone au Yemen qui aurait tué plusieurs membres présumés d’al Qaïda. L’information relatée par le quotidien britannique The Independent provient de sources yéménites, mais pas américaines. Car les Etats Unis restent toujours très discrets sur le sujet.
 
Barack Obama avait pourtant promis plus de transparence. En réalité, comme le montre un dessin dans le New York Times, c’est tout le contraire. Le dessinateur joue sur le double sens du mot transparent : plus le président parle de transparence, moins il y en a.
Mais Barack Obama et son administration vont peut être devoir en dire un peu plus sur l'une des ces attaques. Celle qui a visé en 2011, le prédicateur, Anwar al Awlaki au Yemen. Le New York Times rapporte que lundi, un tribunal de Manhattan a rendu un jugement important qui demande la déclassification de certaines pièces liées à cet assassinat ciblé.
 
On reste avec Barack Obama. Mais on s’intéresse à son voyage au Japon, première destination de sa tournée de 6 jours en Asie. Un voyage qui intervient alors qu’une fois de plus un certains nombre de parlementaires japonais (pour la plupart membres du parti de Shinzo Abe) se sont rendus hier au sanctuaire controversé de Yasukuni. Controversé car ce temple qui honore la mémoire de plus de 2 millions de personnes mortes pour le Japon et l’Empereur, honore aussi les âmes de 14 criminels de guerre.

Pour le caricaturiste du China Daily, le président américain devrait réfléchir un peu avant de serrer la main du Premier ministre japonais autour duquel rode l’ombre de ces criminels de guerre.
 

Un petit mot d’une citoyenne britannique renvoyée de Sri Lanka pour une raison un peu particulière. Et cette raison, c’est son tatouage sur le bras, qui représente un Buddha. Regardez, cette photo dans le Guardian. Or, ce genre de tatouages est vu comme insultant à l’égard du Bouddhisme au Sri Lanka. Ce n’est pas la première que cela arrive. En 2012, trois Françaises s’étaient vu reconduire à la frontière pour avoir simulé un baisé au Buddha pour une photo.
 

Pourtant l'Emmental est d’un fromage suisse. La raison pour laquelle les Nord-Coréens souhaitent donc prendre des cours en France n’est pas très claire. Sûrement parce que dans l’hexagone ont produit plus de 500 sortes d’excellents fromages. Dont certains ressemblent à l’Emmental.

Par Christophe DANSETTE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

20/10/2014 Revue de presse internationale

"Le fardeau d'une nation"

Presse internationale, lundi 20 octobre 2014. Au menu de cette revue de presse, "l'hystérie" de l'opinion américaine face à Ebola, une lettre de la présidente du Liberia Ellen...

En savoir plus

20/10/2014 Art contemporain

"Aubry, beaucoup de silence pour rien"

Presse française, lundi 20 octobre 2014. Au menu de cette revue de presse, la sortie du bois de Martine Aubry, la solidarité faiblissante des Français, et deux bonnes nouvelles.

En savoir plus

20/09/2013 Allemagne

MOOC, selfie ou enverdeur : le vocabulaire nouveau est arrivé

À la une de la presse française ce matin, les élections allemandes. Pour "Le Figaro", les Français plébiscitent Merkel alors que "Libération" s’interroge sur les limites du...

En savoir plus

17/10/2014 Revue de presse internationale

Famine en Afrique de l'Ouest : quand un fléau en annonce un autre...

Dans la revue de presse internationale du vendredi 17 octobre, présentée par Sandrine Gomes, les principaux titres sont consacrés au virus Ebola et à la famine en Afrique de...

En savoir plus

17/10/2014 Revue de presse française

Ebola : "Le virus de la peur"

Au menu de cette revue de presse française, vendredi 17 octobre, la peur du virus Ebola qui gagne l'Occident, les risques de psychose dans l'opinion publique suscités par...

En savoir plus