Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DÉBAT

Brexit, acte 2 : un divorce à l'amiable ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

À l'occasion de la fête du cinéma, Marjane Satrapi ouvre les portes de son univers

En savoir plus

FOCUS

Face à la radicalisation dans les prisons, la France fait appel aux aumôniers musulmans

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Les Observateurs s'engagent : mettre en avant les actions positives

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCO

Brexit : et s'il n'avait pas lieu ?

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Stanley Johnson : "Pour moi, Boris a fait une campagne exceptionnelle !"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Brexit : les lendemains qui déchantent pour l'Europe ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Quelles conséquences à la dégradation de la note britannique ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

LafargeHolcim va enquêter sur son usine en Syrie

En savoir plus

EUROPE

Erdogan présente ses condoléances aux petits-enfants d'Arméniens tués en 1915

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 23/04/2014

Le Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, a présenté mercredi les condoléances de la Turquie "aux petits-enfants des Arméniens tués en 1915", lors des massacres visant cette communauté. La Turquie ne reconnaît pas le génocide des Arméniens.

Des condoléances mais pas d'excuses. Le Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, a présenté, mercredi 23 avril, dans un communiqué, les condoléances de la Turquie "aux petits-enfants des Arméniens tués en 1915", lors des massacres visant cette communauté.

"C'est un devoir humain de comprendre et de partager la volonté des Arméniens de commémorer leurs souffrances pendant cette époque", indique un communiqué du chef du gouvernement turc."Nous souhaitons que les Arméniens qui ont perdu la vie dans les circonstances du début du XXe siècle reposent en paix et nous exprimons nos condoléances à leurs petits-enfants", ajoute le texte.

"La déclaration est suffisamment rare pour être soulignée", précise Fatma Kizilboga, la correspondante de FRANCE 24 en Turquie. C'est la première fois en effet qu'Erdogan s'exprime aussi ouvertement sur ce drame survenu entre 1915 et 1917, aux dernières années de l'empire ottoman. Selon les Arméniens 1,5 millions de personnes ont péri. Ce massacre est reconnu comme un génocide par de nombreux pays, notamment la France depuis 2001, mais la Turquie, elle, ne le reconnaît pas.

Avec AFP

Première publication : 23/04/2014

  • TURQUIE

    Le gouvernement turc lève le blocage deTwitter

    En savoir plus

  • TURQUIE

    Conforté aux municipales, Erdogan veut faire "payer le prix" à ses ennemis

    En savoir plus

  • LES DROITS DE L'HOMME

    Nier le génocide arménien n'est pas un délit, selon la CEDH

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)