Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Référendum en Italie : un scrutin à risque pour Matteo Renzi

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Présidentielle 2017 : la nouvelle donne.

En savoir plus

LE GROS MOT DE L'ÉCO

PIB : la richesse se fait tirer le portrait

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

François Fillon est-il le "Thatcher français" ?

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Pascal Elbé

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Le renoncement de François Hollande est-il un aveu d'échec ?

En savoir plus

FOCUS

Autriche : qui est Norbert Hofer, le nouveau visage du parti d'extrême droite ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Hommage à Ousmane Sow, l'artiste des ethnies

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dix ans de France 24 : dans les coulisses de la chaîne

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

Dernière modification : 23/04/2014

Valls prêt à lâcher du lest

Dans la revue de presse française, ce mercredi, Manuel Valls face à sa majorité socialiste et le Front national en tête des intentions de vote dans l'Est pour les élections européennes.

La plupart des journaux s’intéressent aux concessions que devraient faire Manuel Valls sur son plan d’économies de 50 milliards d’euros. Le Premier ministre a reçu une partie des parlementaires socialistes, hier, à Matignon. Ces derniers l’ont alerté notamment sur le pouvoir d’achat des Français menacé de gel des prestations sociales. Résultat, Manuel Valls devrait annoncer quelques concessions avant lundi prochain, date du vote consultatif sur ce plan d’économies. Tous les journaux en parlent. Le Figaro, l’Opinion, Libération ou encore l’Humanité en font même leur Une.

Et qui dit Unes politiques, dit aussi prise de position des journaux selon leurs sensibilités. "Valls contraint de négocier avec le PS", titre Le Figaro.
Il est prêt à donner des gages à sa majorité.
Or, estime le journal de droite, Manuel Valls, à lâcher un peu de lest, fait une erreur. Il y a un risque d’engrenage, un risque de légitimer tous les corporatismes, souligne Paul Henri du Limbert dans son éditorial. Pour lui, le Premier ministre a l’obligation de dire non à tous les frondeurs de son propre camp.

De son côté, Libération pense évidemment le contraire. Manuel Valls fait des « petits pas », sous entendu oui, il devrait lâcher un peu de lest, notamment sur les petites retraites. Un peu, mais pas beaucoup. Suffisamment cependant pour que le chef de file des députés socialistes disent hier "nous avons été entendus"."Le Premier ministre gère la fronde PS à peu de frais", poursuit le quotidien. Manuel Valls en ressort même gagnant donnant l’image d’un Premier ministre "à l’écoute", souligne le journal.

Mais, car il y a un mais, pour Eric Decouty, les quelques amendements ressortent davantage d’une opération de communication et ne devraient calmer le groupe socialiste qu’un temps. Cette accalmie ne durera guère, poursuit-il. L’aile gauche cherchera rapidement à se faire entendre de nouveau. "Il faudra autre chose que des petites stratégies politiques pour consolider une majorité brinquebalante", conclut l’éditorialiste.

L'Humanité répond à Libération et donne une piste sur ce que serait cet "autre chose".
"Entre l’austérité et la justice sociale, la gauche ne doit pas hésiter", titre le quotidien communiste, pour qui, évidemment, la deuxième option est la bonne.

Autre sujet politique, les élections européennes, dans un peu plus d’un mois. Il en est question dans le Figaro avec ce premier sondage dans les circonscriptions. Le journal lui s’intéresse à l’Est du pays. Et la tendance du sondage est très nette : le Front national est en tête avec 26% d’intentions de vote. 2 points devant l’UMP. Ce que l’on remarque, c’est que le PS lui est à la ramasse avec seulement 15,5% d’intentions de vote, talonné même par Europe écologie-Les Verts (12,5%).

Dans cette région touchée par la désindustrialisation, le vote frontiste a certes toujours été très haut. Mais il gagne encore parmi les 25-34 ans, les 35-49 et parmi la population ouvrière. Il progresse donc bien au delà de ses segments traditionnels, explique le journal.

Par Christophe DANSETTE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

02/12/2016 REVUE-DE-PRESSE

"Moi, pas candidat"

La presse française titre ce vendredi presque à l’unisson sur le renoncement de François Hollande à se présenter à la prochaine présidentielle… Une annonce qui sonne comme un...

En savoir plus

02/12/2016 REVUE-DE-PRESSE

"Au revoir"

Dans cette revue de presse internationale, coup de projecteur sur les réactions et les analyses au lendemain de l'annonce de François Hollande de ne pas se présenter à la...

En savoir plus

01/12/2016 Revue de presse française

"L'échec sinistre des Occidentaux à Alep"

Au menu de cette revue de presse internationale, jeudi 1er décembre, la situation tragique des civils à Alep-Est, le retour des tensions entre la France et le Rwanda, et la...

En savoir plus

01/12/2016 Revue de presse française

"Les "revenants" du djihad"

Au menu de cette revue de presse française, jeudi 1er décembre, l’avancée du régime syrien à Alep-Est, les questions posées par le refus d’une partie de la classe politique...

En savoir plus

30/11/2016 Revue de presse internationale

"La souffrance infinie d'Alep-Est"

Au menu de cette revue de presse internationale, mercredi 30 novembre, la poursuite de l’offensive du régime syrien à Alep-Est, le Brésil cous le choc après la disparition d’une...

En savoir plus