Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les people et le conflit israélo-palestinien

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Matshidiso Moeti, ancienne Directrice régionale adjointe de l'OMS pour l'Afrique

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

L'Argentine poussée vers le défaut de paiement

En savoir plus

SUR LE NET

Chine : de faux profils Twitter démasqués

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les cachotteries de Poutine et Merkel"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Les défis diplomatiques de John Kerry

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Gaza : l'espoir de trêve évanoui ?

En savoir plus

DÉBAT

Virus Ebola en Afrique de l'Ouest : comment vaincre cette épidémie sans précédent ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Se battre pour les cendres pour étouffer la braise"

En savoir plus

  • Ebola : état d'urgence au Sierra Leone, l'inquiétude grandit dans le monde

    En savoir plus

  • Avec "Lucy", Luc Besson domine le box-office américain

    En savoir plus

  • MH17 : les enquêteurs de l'OSCE accèdent au site du crash

    En savoir plus

  • Vidéo : reportage au cœur des tunnels creusés par le Hamas à Gaza

    En savoir plus

  • La clôture frontalière, nouvelle pomme de discorde entre le Maroc et l’Algérie

    En savoir plus

  • Moscou condamné à verser 1,86 milliard d'euros aux ex-actionnaires de Ioukos

    En savoir plus

  • Karim Wade, le fils de l'ex-président, jugé à Dakar pour "enrichissement illicite"

    En savoir plus

  • Mort de Paul Jean-Ortiz, conseiller diplomatique de François Hollande

    En savoir plus

  • BNP Paribas subit une perte record après l'amende américaine

    En savoir plus

  • L'Argentine de nouveau en défaut de paiement

    En savoir plus

  • Glissement de terrain meurtrier dans l'ouest de l'Inde

    En savoir plus

  • "Accuser la Serbie du déclenchement de la guerre est absurde"

    En savoir plus

  • Les deux derniers plus hauts responsables khmers rouges jugés pour génocide

    En savoir plus

  • Journée sanglante à Gaza en dépit d’une courte trêve humanitaire

    En savoir plus

  • Otages : la France, premier banquier des djihadistes d’Al-Qaïda

    En savoir plus

  • Moscou répond aux sanctions en menaçant l’UE et les États-Unis

    En savoir plus

  • En Chine, un scandale alimentaire chasse l’autre

    En savoir plus

FRANCE

Ségolène Royal dément avoir interdit les décolletés dans son ministère

© AFP | Ségolène Royal, ministre de l'Écologie

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 24/04/2014

Selon "Le Point", Ségolène Royal aurait interdit le port des décolletés au sein du ministère de l'Écologie. Bien que démentie par l'intéressée, cette information n'en finit pas d'alimenter les commentaires sur Twitter.

"Décolletégate". C'est ainsi qu'on appelle désormais l'affaire. C'est un article du "Point" qui a lancé la rumeur, jeudi 24 avril. Selon l'hebdomadaire, Ségolène Royal aurait imposé un nouveau règlement intérieur au sein de son ministère, comprenant notamment "l'interdiction des décolletés" pour le personnel féminin.

Mais ce n'est pas tout. Il serait également proscrit de fumer dans la cour et le jardin "en présence de la ministre" ou d'emprunter un couloir adjacent au salon de la ministre pendant qu'elle déjeune, "pour cause de nuisances sonores".

La présidente de Poitou-Charentes se déplacerait par ailleurs dans les couloirs du ministère "précédée d'un huissier qui l'annonce, de sorte que le personnel [puisse] se lever sur son passage".

Ségolène Royal a rapidement démenti sur Twitter avoir demandé l'interdiction des "décolletés". "Je démens bien sûr la rumeur ridicule concernant l'interdiction de décolletés dans le ministère !", a réagi Mme Royal sur son compte Twitter (@RoyalSegolene). "La seule instruction donnée concerne la plus grande rigueur dans l'utilisation des fonds publics, ce que les Français attendent de nous", a-t-elle ajouté.

"On ne va pas démentir un par un chaque élément" avancé par "Le Point", précise le ministère. Ce dernier souligne que les "consignes" évoquées par le magazine n'ont "jamais été données". Mais malgré le démenti, l'affaire fait des remous et n'en finit plus d'alimenter les commentaires, notamment sur Twitter.

Avec AFP
 

Première publication : 24/04/2014

  • FRANCE

    Remaniement : le retour en grâce de Ségolène Royal

    En savoir plus

  • FRANCE

    Ségolène Royal pose en "Liberté guidant le peuple" pour "Le Parisien"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)