Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le référendum écossais, sujet sensible pour les médias britanniques

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : s'allier avec l'Iran ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée-Bissau : le président Vaz limoge le chef de l'armée

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : la force de l'ONU prend le relais de la force africaine

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Vote de confiance : une victoire à l'arrachée pour Manuel Valls ?

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Une coalition internationale contre les jihadistes

En savoir plus

FOCUS

Référendum en Écosse : le poids des indécis

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Mange tes morts", une plongée dans l’univers des gitans

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Organisation de l’État islamique : la guerre des mots

En savoir plus

  • Ukraine - Russie : Vladimir Poutine a-t-il remporté son bras de fer ?

    En savoir plus

  • Ligue des champions : le PSG neutralisé par l'Ajax

    En savoir plus

  • Une volontaire française de MSF contaminée par Ebola au Liberia

    En savoir plus

  • Une saison en exil pour les footballeurs ukrainiens de Donetsk

    En savoir plus

  • Élections en Tunisie : et revoilà les "amis" de Ben Ali

    En savoir plus

  • Des jihadistes enlèvent un soldat libanais près de la frontière syrienne

    En savoir plus

  • Jack Ma et son Alibaba superstars de Wall Street

    En savoir plus

  • Nigeria : au moins dix morts dans une attaque contre une université

    En savoir plus

  • Un rapport dissèque les sommes records mises de côté par les entreprises

    En savoir plus

  • Ebola : l'épidémie pourrait avoir un impact économique "catastrophique"

    En savoir plus

  • Vidéo : l'épidémie d'Ebola menace la Centrafrique

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : six personnes interpellées près de Lyon, des armes saisies

    En savoir plus

  • Vidéo : dernier jour pour mobiliser les indécis sur le référendum en Écosse

    En savoir plus

  • Loi anti-jihad : l’interdiction de sortie du territoire adoptée

    En savoir plus

  • Barack Obama appelle le monde à "agir vite" face à Ebola

    En savoir plus

  • La première tranche de l'impôt sur le revenu bientôt supprimée ?

    En savoir plus

  • Premières élections démocratiques aux îles Fidji depuis 2006

    En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

SPORT

Le patron de la F1 Bernie Ecclestone jugé pour corruption

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 24/04/2014

Le procès de Bernie Ecclestone, controversé patron de la Formule 1, s'est ouvert le jeudi en Allemagne. Le milliardaire est accusé d'avoir versé 44 millions de dollars de pots-de-vins à un banquier en vue de conclure la vente des droits de la F1.

Bernie Ecclectone est apparu décontracté, jeudi 24 avril, lors de son arrivée au tribunal de Munich où il est jugé à partir pour corruption. "J'ai confiance, le soleil brille', a-t-il déclaré aux journalistes avec un sourire.

Le patron de la Formule 1 risque pourtant jusqu'à 10 ans de prison s'il est reconnu coupable lors de ce procès. Le milliardaire, ancien pilote automobile, est accusé d'acoir versé 44 millions de dollars (31,8 millions d'euros) au banquier allemand Gerhard Gribkowsky en 2006 et 2007, qui travaillait pour la banque publique bavaroise Bayern LB, en vue de conclure la vente des droits de la F1 au fonds d'investissement CVC Capital Partners. Ce dernier avait racheté à l'époque pour 839 millions de dollars les droits de la F1 détenus jusque-là par Bayern LB.

Pots-de-vin ou chantage?

Dans cette affaire, Bernie Ecclestone, surnommé "Napoléon", a toujours clamé son innocence. Il affirme avoir été victime d'un chantage. En juin 2012, lors du procès de Gerhard Gribkowsky pour corruption et fraude fiscale pour n'avoir pas déclaré les millions versés, le patron de la F1, entendu comme témoin, avait certes reconnu cette somme. Mais il s'agissait, selon lui, du "prix du silence" à payer pour que M. Gribkowsky ne fasse pas de révélations au fisc britannique sur son patrimoine. La fortune personnelle personnelle de Bernie Ecclestone est en effet estimée autour de quatre milliards d'euros.

Ce procès, dont les audiences sont déjà programmées jusqu'à mi-septembre, pourrait avoir des répercussions sur le monde de la Formule 1. "S'il est démontré que M.Ecclestone a commis quelque chose de pénalement répréhensible, nous le limogerons", a ainsi prévenu en 2013 Donald Mackenzie, co-fondateur de CVC, devant la Haute Cour de juste britannique. M. Ecclestone est le directeur général de la société Formula One Group, détenue par le fonds CVC Capital Partners.

Ce n'est pas la première fois que Bernie Ecclestone se retrouve dans la tourmente. En 2005, il avait dû s'excuser après des remarques sexistes sur les femmes pilotes. Quatre ans plus tard, il avait aussi créé la polémique en qualifiant Adolf Hitler "d'efficace".

Avec dépêche AFP

Première publication : 24/04/2014

  • FORMULE 1

    Grand Prix de Chine : Hamilton et Rosberg offrent un nouveau doublé à Mercedes

    En savoir plus

  • FORMULE 1

    Le "baron rouge" Michael Schumacher fait de "petits progrès"

    En savoir plus

  • CHAMPIONNAT DU MONDE

    Formule 1 : le Britannique Lewis Hamilton remporte le Grand Prix de Malaisie

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)