Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Noël : les jouets connectés au pied du sapin

En savoir plus

SUR LE NET

Le rapprochement avec Cuba divise la Toile américaine

En savoir plus

REPORTERS

Argentine : le bilan Kirchner

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les "MarocLeaks" inquiètent le pouvoir marocain

En savoir plus

#ActuElles

Jouets sexistes : le marketing des fabricants en cause

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Joyeux Noël... laïc !

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Cuba - États-Unis : la fin de la guerre froide ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

La Grèce fait trembler les marchés

En savoir plus

À L’AFFICHE !

La personnalité tourmentée de "Mr. Turner"

En savoir plus

SPORT

Platini doute que le PSG respecte le fair-play financier

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 24/04/2014

Dans un entretien publié jeudi par le journal "Le Parisien", le président de l'UEFA estime qu'il n'est "pas sûr du tout que le PSG respecte le fair-play financier", ce dispositif qui oblige les clubs européens à présenter des comptes équilibrés.

Le président de l'UEFA Michel Platini n'est "pas sûr du tout que le PSG respecte le fair-play financier", dispositif qui interdit aux clubs de dépenser plus d'argent qu'ils n'en génèrent, dans un entretien au "Parisien" publié jeudi 24 avril.

En raison de l'instauration du fair-play financier, mis en place par l'UEFA, les clubs sont désormais tenus de présenter des comptes équilibrés - dans une certaine fourchette - et ceux qui ne respectent pas ce principe s'exposent à des sanctions.

"Les premières décisions seront annoncées début mai", confirme Michel Platini qui prévient : "Si vous attendez du sang et des larmes, vous serez déçus. Il y aura des choses dures mais pas d'exclusions des compétitions européennes."

Le Président de l'UEFA se réjouit des premiers résultats du fair-play financier. "Les pertes cumulées des clubs européens sont passées de 1,7 milliard d'euros à 1 milliard cette année. Nous sommes donc en passe de réussir notre pari. Même si certains clubs sont toujours ‘limite’".

Mais à la question de savoir si le PSG fait partie de ces clubs pointés du doigt, le président de l’UEFA répond : "Je ne veux pas parler précisément d'un club. Ce n'est pas mon rôle." Et de poursuivre : "Disons simplement que le modèle économique du PSG est particulier et atypique. Ce contrat d'image avec QTA, l'office touristique qatarien, est innovant, c'est le moins qu'on puisse dire (NDLR: signé en 2012, il rapporte environ 200 ME par an au PSG, soit près de 50% du budget du club, selon le journal)", poursuit-il.

"Mais est-il valable ? Le montant du contrat est-il correct ?", se demande Platini pour qui "ce sont autant de questions que les experts doivent trancher."

Dans son article, le quotidien renchérit et questionne Michel Platini : le PSG joue-t-il avec les limites de la règle ? "Non. On ne peut pas dire cela. J'ai discuté avec Nasser al-Khelaifi et Jean-Claude Blanc (NDLR: président et directeur général délégué du PSG) et ils ne sont pas dans cet esprit-là. Ils ont simplement choisi une voie pour financer leurs investissements et atteindre l'équilibre."

"Mais le PSG respecte-t-il pour autant les règles du fair-play financier. Pas sûr... Pas sûr du tout même", reconnaît ouvertement le président de l'UEFA.

Avec dépêche

Première publication : 24/04/2014

  • FOOTBALL

    Le Paris Saint-Germain se console avec la Coupe de la Ligue

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    La mauvaise semaine du Paris Saint-Germain

    En savoir plus

  • LIGUE DES CHAMPIONS

    La grande désillusion du PSG

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)