Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Coalition contre l'EI : "L'Iran doit participer"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

En savoir plus

SUR LE NET

Certains médias accusés de faire le jeu de l'EI

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La Libye : terre d'accueil des jihadistes?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Combien de rêves naufragés?"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Air France : la grève se durcit

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Blues au PS"

En savoir plus

DÉBAT

Conférence à Paris sur l'Irak : quelle réponse face à l'organisation de l'EI ? (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Conférence à Paris sur l'Irak : quelle réponse face à l'organisation de l'EI ? (Partie 1)

En savoir plus

  • L’inavouable alliance des États-Unis et de l’Iran contre l’EI

    En savoir plus

  • Les députés ukrainiens appelés à ratifier l’accord d’association avec l’UE

    En savoir plus

  • Washington frappe des positions de l'État islamique près de Bagdad

    En savoir plus

  • Deuxième grand oral pour le Premier ministre Manuel Valls

    En savoir plus

  • Coalition contre l'EI : "L'Iran doit participer"

    En savoir plus

  • Ebola : Obama prévoit d'envoyer 3 000 militaires en Afrique de l’Ouest

    En savoir plus

  • Air France : la grève devrait s'intensifier mardi

    En savoir plus

  • Près de 500 migrants portés disparus après un naufrage en Méditerranée

    En savoir plus

  • PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

    En savoir plus

  • Centrafrique : l'ONU prend en charge le maintien de la paix

    En savoir plus

  • Projet de loi anti-jihadiste : la France suit l’exemple du Royaume-Uni

    En savoir plus

  • Microsoft achète Minecraft, le jeu qui valait 2,5 milliards de dollars

    En savoir plus

  • Netflix débarque en France : le test de France 24

    En savoir plus

  • Le parti de Gbagbo claque la porte de la commission électorale

    En savoir plus

  • Fifa : Sepp Blatter et son entourage de nouveau soupçonnés de corruption

    En savoir plus

FRANCE

L'Assemblée corse vote un statut de résident permanent pour devenir propriétaire

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 26/04/2014

La Corse a adopté, vendredi, un statut de résident permanent d'au moins cinq ans, qui sera nécessaire pour pouvoir devenir propriétaire. Les autorités de la région tentent ainsi de lutter contre la flambée des prix dans l'immobilier.

Il faudra désormais avoir vécu cinq années en Corse pour pouvoir y devenir propriétaire, à la suite de l'adoption par l'Assemblée de Corse, vendredi 25 avril, d'un nouveau statut visant toute personne souhaitant devenir propriétaire dans l'île de beauté. La mesure a pour but de contrer la flambée des prix et la spéculation foncière et immobilière, alors que quatre logements sur dix sont désormais des résidences secondaires.

Ce statut, dont l'idée avait été lancée par les nationalistes dénonçant l'impossibilité pour de plus en plus de Corses de se loger sur leur terre, a été adopté par 29 voix sur les 51 élus de l'assemblée dont la majorité est à gauche. Se sont opposés à ce statut 18 élus et quatre, dont trois de droite, se sont abstenus.

Environ 40 % des logements de Corse sont désormais des résidences secondaires appartenant généralement à des continentaux ou à des étrangers et ouvertes quelques mois par an seulement.

La majorité de ces résidences sont situées dans les zones littorales, mais de plus en plus souvent aussi à l'intérieur de l'île. Nombre d'entre elles sont en outre louées au noir à des prix très élevés échappant à tout contrôle.

Cette activité économique parallèle fort lucrative, qui a explosé notamment avec les locations par internet auxquelles les services de l'État semblent, de l'avis des professionnels concernés, peu s'intéresser, met de plus en plus en difficulté les secteurs du tourisme, principale activité économique de Corse, et de l'immobilier, exerçant officiellement leurs activités.

Le premier objectif du statut de résident est donc de juguler la flambée des prix et la spéculation. Environ 310 000 personnes, en majorité d'origine non corse, vivent dans l'île où s'installent chaque année 4 000 à 5 000 nouveaux venus.

Des dispositions particulières seront prévues pour les Corses de l'extérieur composant ce qui est traditionnellement appelé dans l'île la diaspora.

Avec AFP
 

Première publication : 25/04/2014

  • FRANCE

    Corse : vers un accès à la propriété limité pour les non-résidents ?

    En savoir plus

  • FRANCE

    Corse : un assassinat et une vingtaine d'attentats dans la soirée de vendredi

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)