Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : L'ex-rebelle Ntaganda maintient son innocence à la veille de son procès à la CPI

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Rentrée scolaire : le premier jour d'école se raconte sur Twitter

En savoir plus

FOCUS

De la Macédoine à la Hongrie : le périple des migrants vers l’Europe occidentale

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Les milles et une vies d’Eric-Emmanuel Schmitt

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCO

Faut-il revenir sur les 35 heures en France ?

En savoir plus

LE DÉBAT

Crise des migrants : l'Europe en quête de solutions (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Crise des migrants : l'Europe en quête de solutions (partie 1)

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

"Refugees Welcome" : des citoyens s'organisent pour aider les réfugiés

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Le ralentissement de l'activité s'accentue en Chine

En savoir plus

Amériques

Aux États-Unis, la e-cigarette en passe d'être réglementée pour les mineurs

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 25/04/2014

Les États-Unis ont proposé, jeudi, de réglementer la cigarette électronique, avec une interdiction de vente aux mineurs et l'obligation pour les fabricants de prouver que ces produits sont bel et bien moins risqués que le tabac traditionnel.

La cigarette électronique a du souci à se faire aux États-Unis. Jeudi 24 avril, une réglementation sur ce type de produit, en vogue dans le pays, a été proposée par l'Agence des produits alimentaires et des médicaments (FDA), chargée de la réglementation liée au tabac.

L’idée : interdire aux mineurs la vente de ces cigarettes à vapeur, qui représentent désormais un marché de près de deux milliards de dollars aux États-Unis, et contraindre les fabricants à prouver qu’elles sont, comme ils l'affirment, moins risquées que le tabac traditionnel.

Les fabricants d’e-cigarettes, comme Lorillard, assurent en effet que ces cigarettes sans combustion sont nettement moins dangereuses que les cigarettes lambda qui produisent du monoxyde de carbone et nombre de substances chimiques, dont plusieurs sont des cancérigènes connus. Si ces réglementations, les premières du genre, sont entérinées, les fabricants devront ainsi clairement signaler les risques et indiquer la composition de leurs produits. Car, jusqu’alors, les effets de ce nouveau gadget sur la santé publique ne sont pas connus, indique la FDA.

Vide légal

Selon un récent rapport d'un groupe d'élus démocrates du Congrès américain, les fabricants de cigarettes électroniques profitent d'un vide légal pour promouvoir leurs produits auprès des jeunes chez qui ils cherchent à provoquer une dépendance à la nicotine. Ils entendent "attirer les enfants par la ruse dans la dépendance à la nicotine", avait ainsi souligné, le 14 avril, le sénateur Richard Durbin.

Ce dernier s’est, depuis, dit très déçu de l’incapacité de la FDA à prendre des mesures plus étendues. L’Agence a en effet fait savoir qu’elle ne bannirait pas les publicités diffusées sur Internet ou à la télévision, et qu’elle n’empêcherait pas non plus l'usage de saveurs comme la pina colada ou la pastèque, très populaires chez les jeunes.

Entre 2011 et 2012, l'utilisation de la cigarette électronique a doublé chez les collégiens et lycéens américains, selon les Centres de contrôle et de prévention des maladies. Autre preuve du succès de cet accessoire : quelque 160 000 jeunes affirment avoir déjà vapoté sans avoir jamais touché à des cigarettes traditionnelles.

Avec AFP

Première publication : 25/04/2014

  • ÉTATS-UNIS

    New York vote l’interdiction de la e-cigarette dans les lieux publics

    En savoir plus

  • UNION EUROPÉENNE

    Bruxelles trouve un accord sur la cigarette électronique

    En savoir plus

  • SANTÉ

    La e-cigarette en vente libre : "Une gifle pour les lobbies pharmaceutiques"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)