Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : s'allier avec l'Iran ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée-Bissau : le président Vaz limoge le chef de l'armée

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : la force de l'ONU prend le relais de la force africaine

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Vote de confiance : une victoire à l'arrachée pour Manuel Valls ?

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Une coalition internationale contre les jihadistes

En savoir plus

FOCUS

Référendum en Écosse : le poids des indécis

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Mange tes morts", une plongée dans l’univers des gitans

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Organisation de l’État islamique : la guerre des mots

En savoir plus

SUR LE NET

Wikileaks dénonce les États utilisant des logiciels espions

En savoir plus

  • Ukraine - Russie : Vladimir Poutine a-t-il remporté son bras de fer ?

    En savoir plus

  • Élections en Tunisie : et revoilà les "amis" de Ben Ali

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Ajax Amsterdam - PSG en direct

    En savoir plus

  • Jack Ma et son Alibaba superstars de Wall Street

    En savoir plus

  • Une saison en exil pour les footballeurs ukrainiens de Donetsk

    En savoir plus

  • Des jihadistes enlèvent un soldat libanais près de la frontière syrienne

    En savoir plus

  • Nigeria : au moins dix morts dans une attaque contre une université

    En savoir plus

  • Un rapport dissèque les sommes records mises de côté par les entreprises

    En savoir plus

  • Ebola : l'épidémie pourrait avoir un impact économique "catastrophique"

    En savoir plus

  • Vidéo : l'épidémie d'Ebola menace la Centrafrique

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : six personnes interpellées près de Lyon, des armes saisies

    En savoir plus

  • Vidéo : dernier jour pour mobiliser les indécis sur le référendum en Écosse

    En savoir plus

  • Loi anti-jihad : l’interdiction de sortie du territoire adoptée

    En savoir plus

  • Barack Obama appelle le monde à "agir vite" face à Ebola

    En savoir plus

  • La première tranche de l'impôt sur le revenu bientôt supprimée ?

    En savoir plus

  • Premières élections démocratiques aux îles Fidji depuis 2006

    En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

asie

Afghanistan : Abdullah et Ghani au second tour de la présidentielle

© AFP | Ashraf Ghani et Abdullah Abdullah

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 27/04/2014

Le second tour de l’élection présidentielle afghane, qui pourrait se tenir le 7 juin, se jouera entre l’ex-chef de la diplomatie Abdullah Abdullah, arrivé largement en tête au premier tour (44,9 %), et l’économiste Ashraf Ghani (31,5 %).

Selon les résultats définitifs du premier tour de la présidentielle afghane, les électeurs devront choisir lors du second tour, qui pourrait avoir lieu le 7 juin, entre l’ancien chef de la diplomatie afghane Abdullah Abdullah et son rival Ashraf Ghani, l’ancien économiste de la Banque mondiale, a annoncé, samedi 26 avril, la Commission électorale indépendante (IEC).

Abdullah Abdullah devance son adversaire avec 44,9 % des voix contre 31,5 % des suffrages pour Ashraf Ghani. Ces deux candidats ont largement dominé le premier tour de ce scrutin, pour lequel huit personnalités s'étaient présentées pour prendre la succession du président Hamid Karzaï.

Plus de sept millions d'Afghans s’étaient rendus aux urnes le 5 avril sans incident majeur, malgré les menaces d'attaques de Taliban, sur un électorat estimé à 13,5 millions de personnes.

"La participation des jeunes, des femmes, des hommes sous une pluie battante est une chose extraordinaire, dont on n'a pas suffisamment parlé. C'était un signal pour dire 'ça suffit' à toutes ces années de guerre", a déclaré, samedi, à FRANCE 24, Fatimeh Rabiole, observatrice lors du scrutin afghan.

Un vaste défi

Le futur vainqueur de la présidentielle devra reprendre la lutte contre l'insurrection des Taliban, alors que le retrait des forces occidentales, dirigées par les Américains, d'ici à la fin 2014 fait craindre que le pays ne replonge dans le chaos. Il lui faudra aussi redresser l'économie afghane jusqu'ici largement dépendante de l'aide financière internationale.

Abdullah Abdullah, candidat arrivé en deuxième position en 2009 lors de la victoire de Karzaï, a fait savoir qu'il serait prêt à promouvoir des modifications constitutionnelles qui permettraient un accord de partage des pouvoirs.

Ashraf Ghani avait également abordé le sujet avant l'élection, mais il est difficile de savoir comment un nouveau système permettrait aux deux rivaux de trouver un accord et, dans l'affirmative, combien de temps il faudrait pour le concrétiser sur le terrain.

Les résultats du premier tour doivent encore faire l'objet d'une publication définitive le 14 mai après examen d'éventuels recours.

Avec AFP et Reuters
 

Première publication : 26/04/2014

  • AFGHANISTAN

    Présidentielle afghane : Abdullah et Ghani se dirigent vers un second tour

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    Au moins trois médecins américains tués dans un hôpital de Kaboul

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)