Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libération de Karim Wade : une décision dénoncée par des militants anti-corruption

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Condamnation de Moïse Katumbi : l'opposition dénonce un "harcèlement"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses des palaces parisiens

En savoir plus

LE DÉBAT

Le Royaume-Uni quitte l'Union Européenne, un pays et une Europe sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Fintech : quand les startups font trembler la banque

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 2)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Refaire passer le chef de l’État par une primaire ne me paraît pas logique »

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Nous sommes arrivés à un moment où il n’y a plus de débat démocratique ni de dialogue social »

En savoir plus

Asie - pacifique

La Corée du Nord est un "État paria", selon Obama

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 26/04/2014

En visite officielle à Séoul, Barack Obama a déclaré samedi que la Corée du Nord était un "État qui affamerait plutôt son peuple que de nourrir ses espoirs et ses rêves". Pyongyang, de son côté, affirme détenir un citoyen américain.

Au premier jour de sa visite à Séoul, le président américain a sévèrement tancé Pyongyang, samedi 26 avril. La Corée du Nord est un "État paria" faible dont la frontière fortement militarisée avec le Sud "marque la limite de la liberté", a-t-il déclaré, lors d'un discours aux troupes américaines à Séoul.

Ce qui définit la différence entre les deux pays, c'est une fracture entre une "démocratie qui croît et un État paria qui affamerait plutôt son peuple que de nourrir ses espoirs et ses rêves", a ajouté Barack Obama.

Le président, qui effectue à Séoul la deuxième étape de sa tournée asiatique, a par ailleurs indiqué que la poursuite du programme militaire nucléaire de la Corée du Nord n'apporterait que "plus d'isolement" au pays. Il a également évoqué de nouvelles sanctions alors que, selon Séoul et des experts, un quatrième essai nucléaire nord-coréen est en préparation.

Peu après l'arrivée de M. Obama dans la péninsule, la Corée du Nord a annoncé qu'elle détenait un citoyen américain, arrêté le 10 avril en raison de "son comportement impétueux lors des formalités d'entrée" dans le pays, selon l'agence de presse officielle KCNA. L'agence a identifié cet Américain, un jeune homme âgé de 24 ans du nom de Matthew Todd Miller.

Avec AFP

Première publication : 26/04/2014

  • CORÉES

    Échanges de tirs en mer entre Pyongyang et Séoul

    En savoir plus

  • CORÉE DU NORD

    La Corée du Nord "n'exclut pas" un nouvel essai nucléaire

    En savoir plus

  • CORÉE DU NORD

    Élection législative : la démocratie version nord-coréenne

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)