Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Les profs manquent à l'appel"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Censure chinoise sur Hong Kong

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : au coeur de raqqa, fief des jihadistes

En savoir plus

FOCUS

Reportage : Le Caire mène la guerre à l'athéisme

En savoir plus

REPORTERS

Vidéo : la Crimée à l’heure de la russification

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Miossec, poétique et sombre

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Martin Schulz, Président du Parlement européen

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Terrorisme, l'Europe impuissante ?

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

France : la bataille pour la présidence de l'UMP

En savoir plus

  • Vidéo : les Kurdes de Turquie tentent de rallier Kobani, assiégée par l’EI

    En savoir plus

  • Hong Kong toujours bloquée, l'exécutif demande la fin des manifestations

    En savoir plus

  • Présidentielle brésilienne : Dilma Rousseff, touchée mais pas coulée

    En savoir plus

  • Seulement 25 % de femmes au Sénat : à qui la faute ?

    En savoir plus

  • Référendum en Catalogne : la Cour constitutionnelle suspend le vote

    En savoir plus

  • Sharia4Belgium fait face à la justice pour recrutement de jihadistes

    En savoir plus

  • AIG : l'État américain sur le banc des accusés pour "sauvetage illégal"

    En savoir plus

  • Assassinat d'Hervé Gourdel : le point sur l'enquête en Algérie

    En savoir plus

  • Ligue des champions : le PSG s'attaque au Barça sans Zlatan

    En savoir plus

  • Charles Blé Goudé accusé de "certains des pires crimes" devant la CPI

    En savoir plus

  • La trêve violée en Ukraine : des militaires et des civils tués

    En savoir plus

  • Reportage : Le Caire mène la guerre à l'athéisme

    En savoir plus

  • Sénatoriales : le FN a séduit quatre fois plus de grands électeurs que prévu

    En savoir plus

  • Plus de 3 000 migrants sont morts en Méditerranée depuis janvier

    En savoir plus

  • Vidéo : les Kurdes européens affluent en Irak pour combattre l’EI

    En savoir plus

FRANCE

Quai des Orfèvres : un policier soupçonné de viol reconnaît un rapport sexuel

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 26/04/2014

Trois des quatre policiers soupçonnés d’avoir violé une jeune Canadienne au "36, Quai des Orfèvres", le siège de la police judiciaire, ont été déférés devant la justice, samedi. L’un d’eux a reconnu lors de sa garde à vue un rapport sexuel consenti.

Accusés de viol sur une touriste canadienne, trois policiers du "36, Quai des Orfèvres", siège parisien de la police judiciaire, ont été déférés, samedi 26 avril, devant la justice, au terme d’une garde à vue de quatre agents durant laquelle l’un d’eux a reconnu un rapport sexuel. Leur quatrième collègue devrait, quant à lui, ressortir libre.

Dans un premier temps, les quatre policiers mis en cause ont nié avoir eu des relations sexuelles avec cette femme de 34 ans, arrivée en France mi-avril pour des vacances. Mais l'affaire a rebondi dans la nuit de vendredi à samedi, quand l'un d'entre eux a reconnu avoir eu une relation sexuelle avec la plaignante, tout en assurant qu'elle était consentante, a appris l'AFP de source proche de l'enquête. Les deux autres suspects n'ont en revanche pas modifié leur version initiale.

Ils devaient être présentés samedi après-midi à un juge d'instruction pour une éventuelle mise en examen, dans le cadre d'une information judiciaire pour viol en réunion et modification de l'état des lieux d'un crime. Les policiers sont en effet soupçonnés d'avoir fait disparaître les bas et les lunettes de la jeune femme.

Les faits présumés remontent à la nuit de mardi à mercredi, après une soirée arrosée dans un pub irlandais du 5e arrondissement de Paris. La jeune femme aurait accepté de suivre des policiers de la Brigade de recherche et d'intervention (BRI) pour une visite nocturne du siège de la police judiciaire (PJ) parisien.

Les nombreuses caméras de surveillance du quartier, y compris celle de la police judiciaire, ont filmé le groupe entrant dans l’immeuble. Puis, plus tard, les mêmes caméras montrent la jeune femme en sortir, mais cette fois seule et visiblement sous le choc, sans les policiers. C'est là, au "36, quai des Orfèvres" que la femme affirme avoir été violée.

La victime présumée a déposé une plainte quelques heures après les faits. Les investigations ont été confiées à l'Inspection générale de la police nationale (IGPN). Les faits dénoncés sont passibles de la cour d'assises.

Avec AFP
 

Première publication : 26/04/2014

  • FRANCE

    Quatre policiers du "36 quai des Orfèvres" placés en garde à vue pour viol

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)