Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Start-up, la tentation de l'étranger

En savoir plus

#ActuElles

Le vin a-t-il un sexe ?

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Enseignement numérique : la francophonie à la traîne !

En savoir plus

FOCUS

Kobané : la colère des Kurdes contre la Turquie

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

MOOC, selfie ou enverdeur : le vocabulaire nouveau est arrivé

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Un tournant dans la crise ukrainienne ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Virus Ebola et budget français : psychose et combat diplomatique

En savoir plus

SUR LE NET

Ebola : une campagne contre la stigmatisation des Africains

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le fardeau d'une nation"

En savoir plus

  • Ebola : réunion de l'UE pour mieux lutter contre le virus

    En savoir plus

  • Kobané : les États-Unis larguent des armes aux combattants kurdes

    En savoir plus

  • Deux journalistes français jugés en Papouasie

    En savoir plus

  • Kobané : la colère des Kurdes contre la Turquie

    En savoir plus

  • Le gouvernement japonais fragilisé après la démission de deux ministres

    En savoir plus

  • À Hong Kong, l'exécutif accuse des "forces étrangères" d'être à la manœuvre

    En savoir plus

  • Foot européen : excepté la Juve, les cadors assurent

    En savoir plus

  • Ebola : l'aide-soignante espagnole n'a plus le virus

    En savoir plus

  • Débordé par l’afflux de réfugiés, le Liban verrouille sa frontière avec la Syrie

    En savoir plus

  • Serbie-Albanie : le Premier ministre albanais reporte sa visite à Belgrade

    En savoir plus

  • Maroc - Algérie : tirs à la frontière, un "incident grave" selon Rabat

    En savoir plus

  • En images : le marathon de Pékin noyé dans un nuage de pollution

    En savoir plus

  • L'Allemagne accepte de vendre à Israël des bateaux lance-missiles

    En savoir plus

  • L'Église ne parvient pas à un consensus sur les homosexuels et les divorcés

    En savoir plus

  • Tempête dans l'Himalaya : le bilan humain s'alourdit

    En savoir plus

  • Paul McCarthy renonce à regonfler sa sculpture plastique vandalisée à Paris

    En savoir plus

EUROPE

Tournée commune des chefs de la diplomatie française et allemande

© Capture d'écran - France 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 26/04/2014

Pour la première fois, les chefs de la diplomatie française et allemande ont réalisé de conserve une tournée diplomatique. À leur retour, Laurent Fabius et Frank-Walter Steinmeier ont accordé une interview à FRANCE 24 et RFI.

Du 23 au 25 avril, Laurent Fabius et Frank-Walter Steinmeier se sont rendus ensemble en Moldavie, puis en Géorgie et enfin à Tunis. C'était la première fois que les chefs de la diplomatie française et allemande éffectuaient une tournée diplomatique commune.

Caroline de Camaret (FRANCE 24) et Dominique Baillard (RFI) les ont interrogés à leur retour, à l'hôtel de Beauharnais, résidence de l'ambassade d'Allemagne à Paris. Frank-Walter Steinmeier explique ce geste inédit par "une vision un peu différente des choses liée à notre expérience historique" et par le souhait de "renouveler notre regard et de procéder à une analyse commune".

Laurent Fabius ajoute qu'accueillir la France et l'Allemagne ensemble "c'est vraiment accueillir l'Europe car nous sommes 28 mais la France et l'Allemagne ont un poids spécifique".

Front commun sur la crise ukrainienne

En se rendant ensemble à Chisinau et à Tbilissi, les deux pays ont voulu signifier la proximité franco-allemande dans le bras de fer qui oppose l'Europe à la Russie au sujet de la crise ukrainienne.

Laurent Fabius a rappelé qu'il était attaché à la fermeté et au dialogue. Son homologue allemand a lui appelé à ce que "l'esprit de Genève persiste" et à ne pas exclure des sanctions économiques plus larges mais a précisé "ce n'est pas notre souhait, il faut rester ferme".

Les deux ministres ont également déclaré que l'élection présidentielle prèvue le 25 mai en Ukraine devait absolumment avoir lieu, et que si la Russie veut l'empêcher, ce serait un geste "antidémocratique".

Première publication : 26/04/2014

  • CUBA

    Visite de Laurent Fabius à Cuba : "Entre amis, on peut parler de tout"

    En savoir plus

  • DÉFICIT COMMERCIAL

    La France place l'économie au cœur de sa diplomatie

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    La France, l'Allemagne et la Pologne entament un ballet diplomatique à Kiev

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)