Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, PDG de Prudential

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Empathie et sympathie"

En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • En direct : 51 Français à bord du vol AH5017 d'Air Algérie

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Un match entre Lille et le Maccabi Haifa interrompu par des pro-palestiniens

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

  • Tour de France : ces forçats qui ont forgé la réputation du Tourmalet

    En savoir plus

  • Sénégal : risque de famine en Casamance

    En savoir plus

  • L'ONU ouvre une enquête sur l'offensive israélienne à Gaza

    En savoir plus

  • Les députés adoptent la nouvelle carte des régions françaises

    En savoir plus

EUROPE

Ukraine : des pro-russes retiennent en otage des "espions de l’Otan"

© AFP - DEs observateurs de l'OSCE prennent des photos durant des néogications en Ukraine, le 7 mars 2014

Vidéo par Ludovic DE FOUCAUD

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 26/04/2014

Les séparatistes pro-russes qui ont capturé treize observateurs de l’OSCE dans l'est de l'Ukraine ont accusé ces derniers d'être des espions de l’Otan. Une équipe de négociateurs de l'OSCE serait en route vers Sloviansk afin de les faire libérer.

Les séparatistes pro-russes qui ont capturé vendredi les treize observateurs militaires de l'Organisation pour la Sécurité et la coopération en Europe (OSCE) ont accusé, samedi 26 avril, ces personnes d'être des "espions de l'Otan" et ont affirmé qu'ils ne seraient libérés qu'en échange de "leurs propres prisonniers".

Au sein du groupe retenu dans l’est de l’Ukraine, figurent sept représentants de l'OSCE - quatre d'entre eux sont des Allemands, dont trois appartiennent à l’armée - et des accompagnateurs ukrainiens.

Une équipe de négociateurs de l'organisation européenne est en route vers l'est de l'Ukraine pour tenter d'obtenir la libération des observateurs internationaux détenus à Sloviansk par les séparatistes pro-russes, a indiqué, samedi, une source gouvernementale allemande.

Moscou promet d’œuvrer pour leur libération

Une situation qui a fait réagir le ministre allemand des Affaires étrangères, Frank-Walter Steinmeier, lequel est intervenu samedi auprès de son homologue russe Sergueï Lavrov pour obtenir leur libération. "Nous utilisons tous les moyens à notre disposition pour éclaircir les circonstances auxquelles ont dû avoir à faire face les observateurs de l'OSCE [...] et pour faire en sorte d'assurer la poursuite de leur mission", a souligné le ministère, qui a mis en place une cellule de crise.

La Russie a de son côté annoncé qu’elle allait prendre toutes les mesures possibles pour permettre cette libération, a déclaré le représentant de Moscou auprès de l'OSCE. "Nous pensons que ces personnes doivent être libérées le plus rapidement possible", a dit Andreï Keline, cité samedi par l'agence de presse Itar-Tass. "La Russie en tant que membre de l'OSCE va prendre toutes les mesures possibles à ce sujet."

Avec AFP

Première publication : 26/04/2014

  • CRISE UKRAINIENNE

    Le G7 prêt à imposer de nouvelles sanctions à la Russie dès lundi

    En savoir plus

  • CRISE UKRAINIENNE

    Ukraine : treize observateurs européens retenus par des pro-russes

    En savoir plus

  • JUSTICE INTERNATIONALE

    La Cour pénale internationale ouvre une enquête préliminaire sur l'Ukraine

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)