Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Alain Choquette, drôlement magique !

En savoir plus

TECH 24

Quand le jeu vidéo change le monde

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Université d'été du PS : "une allumette et c'est l'incendie"

En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut faire preuve de fermeté face à la Russie"

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Google fait décoller le rêve des drones livreurs

    En savoir plus

  • L'Ukraine va lancer les procédures d'adhésion à l'Otan

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

  • Nintendo renouvelle sa gamme de consoles portables

    En savoir plus

  • Maroc : une autoroute bloquée 14 jours pour tourner "Mission : Impossible 5"

    En savoir plus

  • Golan : 43 Casques bleus pris en otage, la force onusienne prête à se défendre

    En savoir plus

  • Judo : la Française Audrey Tcheuméo laisse filer la médaille d'or

    En savoir plus

  • Ligue Europa : fortunes diverses au tirage pour Lille, Saint-Étienne et Guingamp

    En savoir plus

  • Isolés, les pays touchés par Ebola peinent à faire face à l'épidémie

    En savoir plus

  • Quand le Canada et la Russie jouent les profs de géographie sur Twitter

    En savoir plus

  • Le nombre de réfugiés syriens atteint le chiffre record de trois millions

    En savoir plus

  • Dans un climat tendu, le PS ouvre son université d'été

    En savoir plus

  • L'Occident dénonce l'incursion "évidente" de la Russie en Ukraine

    En savoir plus

  • Obama "n'a pas encore de stratégie" pour intervenir contre l'EI en Syrie

    En savoir plus

EUROPE

Reportage : la menace russe n’effraie pas l'est de l'Ukraine

© Capture d'écran - France 24

Vidéo par Douglas HERBERT , Luke BROWN

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 27/04/2014

À Petropavlivka, une partie reculée de l’est de l’Ukraine, la menace d’une invasion militaire russe n’inquiète pas outre mesure les habitants. Certains de ces frontaliers envisagent même de prendre la nationalité russe. Reportage.

À Petropavlivka, village de l’est de l’Ukraine, à la frontière avec la Russie, un calme précaire règne. En cas d’invasion russe, les soldats et les chars de Vladimir Poutine traverseront les champs alentours. Moscou a en effet massé jusqu'à 40 000 hommes à sa frontière occidentale et y mène depuis quelques jours "des manœuvres". Pourtant, pas de quoi inquiéter Vladimir, un habitant. "Nous vivons avec la Russie, nous n'avons rien contre la Russie. Nous sommes plus effrayés par notre propre gouvernement que par l'armée russe", déclare-t-il, à FRANCE 24.

Le gouvernement de Kiev a, lui, réagi aux menaces de Moscou en renforçant ses troupes près de la frontière. Cependant, les soldats ukrainiens apparaissent délaissés et mal informés. "Tout ce que nous avons est l'espoir, rapporte un militaire. Vous en savez plus que nous. Ce que je sais, c’est grâce à la radio".

Certains locaux envisagent de quitter cette région frontalière mais, pour eux, il ne s’agit pas de fuir la menace russe, comme l’explique Vasily. Après avoir passé toute sa vie en Ukraine, ce dernier souhaite désormais acquérir la nationalité russe. "Je veux que mes enfants aient un avenir. La situation en Ukraine est trop instable”, affirme-t-il.

En attendant une éventuelle invasion, une tranchée a été creusée, non loin de là, sur un passage-frontière.

>> À lire également sur FRANCE 24 : Les séparatistes de l'est de l'Ukraine rejettent l'accord conclu à Genève

Première publication : 27/04/2014

  • CRISE UKRAINIENNE

    Ukraine : des pro-russes retiennent en otage des "espions de l’Otan"

    En savoir plus

  • CRISE UKRAINIENNE

    Le G7 prêt à imposer de nouvelles sanctions à la Russie dès lundi

    En savoir plus

  • CRISE UKRAINIENNE

    Ukraine : treize observateurs européens retenus par des pro-russes

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)