Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Nana Akufo-Addo vainqueur de la présidentielle au Ghana

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Europol lance un calendrier de l'avent des criminels les plus recherchés

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Valls : premier ministre clivant, candidat rassembleur ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Journée de la laïcité : une exception française

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Corée du sud : la déferlante culturelle

En savoir plus

TECH 24

#OpenGov : la démocratie en mode startup

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Ciao Renzi : l'Italie en crise politique et institutionnelle

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Présidentielle française : deux gauches irréconciliables ?

En savoir plus

FOCUS

Côte d'Ivoire : plongeon dans le trafic illicite et très lucratif des faux médicaments

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

Dernière modification : 28/04/2014

"Se confronter à l'Histoire"

© France 24

Presse internationale, lundi 28 avril 2014. Au menu de cette revue de presse, la crise en Ukraine et la traque de la fortune supposée de Poutine. Et une déclaration de Mahmoud Abbas sur l'Holocauste.

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook.
 
Au menu de cette revue de presse internationale, la crise en Ukraine, et l’annonce de nouvelles sanctions contre la Russie.
 
Ces sanctions présentées dimanche 27 avril  par la Maison-Blanche pourraient toucher les exportations de haute-technologie vers l'industrie russe de la défense et aussi cibler la tête des grands groupes d'énergie russes. Ce sont des mesures présentées comme des représailles aux opérations de déstabilisation de l'Ukraine orientale menées par le Kremlin, d’après les Occidentaux et le pouvoir à Kiev. Ils voient ce qui se passe dans l’est du pays comme la manifestation de la volonté de Vladimir Poutine à la fois de "restaurer l’ancienne Union soviétique" et de "rétablir un ordre du monde bipolaire". C’est, en tout cas, ce qu’affirme le Premier ministre ukrainien Arseni Iatseniouk dans "The Independent".
 
L’Occident promet qu’il ne laissera pas faire Poutine, mais, rappelle "The Wall Street Journal", le patron du Kremlin s’est jusqu’à présent contenté de hausser les épaules face aux menaces. Le quotidien ironise sur le "reset" des relations américano-russes après l’invasion de la Géorgie en 2008 : six ans après, Poutine s’est emparé de la Crimée, "et il n’est pas près de s’arrêter". Le journal explique que la Russie de Poutine, autoritaire et dépendante essentiellement de ses exportations énergétiques, n’a pas d’autre choix pour survivre que de déployer un nationalisme toujours plus virulent, et prédateur.
 
Concentrées jusqu’à présent sur l’entourage du président russe, les sanctions occidentales pourraient toucher, désormais, directement Vladimir Poutine. "The International New York Times" affirme que la traque de la fortune cachée de Vladimir Poutine progresse, notamment grâce à la mise au jour de possibles liens entre le président russe et une société commerciale basée en Suisse, appelée Gunvor, le quatrième trader mondial de pétrole, 91 milliards de dollars de chiffre d’affaires. L’un de ses dirigeants, Gennady Timchenko, serait un très proche de Poutine - ce que Gunvor dément formellement, rappelle "The International New York Times", qui évoque aussi de possibles liens de Vladimir Poutine avec Gazprom et un autre géant énergétique russe, Surgutneftegaz.
 
Le patron du Kremlin est-il immensément riche? On ne le sait pas au juste, pour le moment, mais son appétit est immense, comme en témoigne cet article de "Slate", qui revient sur la volonté affichée de Poutine de développer un Internet russe. La Toile telle qu’elle existe ne serait, d’après lui, qu’un instrument de la CIA.
 
Il est aussi beaucoup question ce matin de la déclaration du président palestinien Mahmoud Abbas, qui a qualifié hier l'holocauste de «crime le plus odieux» de l'ère moderne, sans convaincre toutefois le journal conservateur "The Jerusalem Post", qui représente une Autorité palestinienne au double visage.
 
"Reconnaître les crimes de l’Holocauste est fondamental pour qui veut se confronter honnêtement à l’Histoire", a réagi le mémorial de l’Holocauste de Yad Vashem. Une déclaration qu’on retrouve du côté du journal "Haaretz".
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

09/12/2016 REVUE-DE-PRESSE

Gaffe de Boris Johnson : "Vous les Saoudiens et vos guerres par procuration !"

À la une de la presse internationale ce vendredi, les laissés-pour-compte de la prochaine administration Trump, la dernière gaffe signée Boris Johnson à l’égard de l’allié...

En savoir plus

09/12/2016 REVUE-DE-PRESSE

"Demain on arrête de respirer"

À la une ce vendredi, ce pic de pollution qui fait suffoquer la France. Entre prédictions alarmistes et accusations de mauvaise gestion, les journaux préconisent un plan d’action...

En savoir plus

08/12/2016 Alep

"Bain de sang à Alep"

Dans cette revue de presse internationale : l'horreur à Alep, Donald Trump élu personnalité de l'année, et le secret des avocats suisses remis en cause.

En savoir plus

08/12/2016 Pollution

"La fumée tue"

Dans cette revue de presse française du jeudi 8 décembre : le pic de pollution se poursuit à Paris, Air France a été une cible de la NSA et Claude François ressuscite!

En savoir plus

07/12/2016 Revue de presse française

"Angel Merkel, la stabilité dans la tourmente ?"

Au menu de cette revue de presse française, mercredi 7 décembre, la réélection d’Angela Merkel à la tête de la CDU, et l’imbroglio sino-américain, après le coup de fil entre la...

En savoir plus