Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

MARDI POLITIQUE

François Rebsamen : "On a besoin d'une gauche à l'Assemblée nationale"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

François Rebsamen : "La Loi El Khomri ne correspond pas à ma vision du dialogue social"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cannes 2017 : Jane Campion présente la saison 2 de "Top of the Lake"

En savoir plus

FOCUS

Au Pakistan, des centres pour protéger les femmes en danger

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Manchester prise pour cible"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Cyril Hanouna à nouveau dans le viseur du CSA

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cannes 2017 : Naomi Campbell sur la Croisette, pour la bonne cause

En savoir plus

LE DÉBAT

Donald Trump au Proche-Orient : quels enjeux ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Mise à mort du cerf sacré" : Cannes plonge dans le drame

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

Dernière modification : 28/04/2014

"Se confronter à l'Histoire"

© France 24

Presse internationale, lundi 28 avril 2014. Au menu de cette revue de presse, la crise en Ukraine et la traque de la fortune supposée de Poutine. Et une déclaration de Mahmoud Abbas sur l'Holocauste.

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook.
 
Au menu de cette revue de presse internationale, la crise en Ukraine, et l’annonce de nouvelles sanctions contre la Russie.
 
Ces sanctions présentées dimanche 27 avril  par la Maison-Blanche pourraient toucher les exportations de haute-technologie vers l'industrie russe de la défense et aussi cibler la tête des grands groupes d'énergie russes. Ce sont des mesures présentées comme des représailles aux opérations de déstabilisation de l'Ukraine orientale menées par le Kremlin, d’après les Occidentaux et le pouvoir à Kiev. Ils voient ce qui se passe dans l’est du pays comme la manifestation de la volonté de Vladimir Poutine à la fois de "restaurer l’ancienne Union soviétique" et de "rétablir un ordre du monde bipolaire". C’est, en tout cas, ce qu’affirme le Premier ministre ukrainien Arseni Iatseniouk dans "The Independent".
 
L’Occident promet qu’il ne laissera pas faire Poutine, mais, rappelle "The Wall Street Journal", le patron du Kremlin s’est jusqu’à présent contenté de hausser les épaules face aux menaces. Le quotidien ironise sur le "reset" des relations américano-russes après l’invasion de la Géorgie en 2008 : six ans après, Poutine s’est emparé de la Crimée, "et il n’est pas près de s’arrêter". Le journal explique que la Russie de Poutine, autoritaire et dépendante essentiellement de ses exportations énergétiques, n’a pas d’autre choix pour survivre que de déployer un nationalisme toujours plus virulent, et prédateur.
 
Concentrées jusqu’à présent sur l’entourage du président russe, les sanctions occidentales pourraient toucher, désormais, directement Vladimir Poutine. "The International New York Times" affirme que la traque de la fortune cachée de Vladimir Poutine progresse, notamment grâce à la mise au jour de possibles liens entre le président russe et une société commerciale basée en Suisse, appelée Gunvor, le quatrième trader mondial de pétrole, 91 milliards de dollars de chiffre d’affaires. L’un de ses dirigeants, Gennady Timchenko, serait un très proche de Poutine - ce que Gunvor dément formellement, rappelle "The International New York Times", qui évoque aussi de possibles liens de Vladimir Poutine avec Gazprom et un autre géant énergétique russe, Surgutneftegaz.
 
Le patron du Kremlin est-il immensément riche? On ne le sait pas au juste, pour le moment, mais son appétit est immense, comme en témoigne cet article de "Slate", qui revient sur la volonté affichée de Poutine de développer un Internet russe. La Toile telle qu’elle existe ne serait, d’après lui, qu’un instrument de la CIA.
 
Il est aussi beaucoup question ce matin de la déclaration du président palestinien Mahmoud Abbas, qui a qualifié hier l'holocauste de «crime le plus odieux» de l'ère moderne, sans convaincre toutefois le journal conservateur "The Jerusalem Post", qui représente une Autorité palestinienne au double visage.
 
"Reconnaître les crimes de l’Holocauste est fondamental pour qui veut se confronter honnêtement à l’Histoire", a réagi le mémorial de l’Holocauste de Yad Vashem. Une déclaration qu’on retrouve du côté du journal "Haaretz".
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

23/05/2017 Revue de presse internationale

"Manchester prise pour cible"

Au menu de cette revue de presse internationale du mardi 23 mai, l’explosion qui a fait au moins 22 morts à l’Arena de Manchester, à l’issue d’un concert d’Ariana Grande. La...

En savoir plus

22/05/2017 Donald Trump

"Trump à Jérusalem : beaucoup d'attente"

Dans cette revue de presse internationale : comment les journaux israéliens perçoivent la venue de Donald Trump à Jérusalem, retour aussi sur son discours de Riyad et puis il y a...

En savoir plus

22/05/2017 Élections législatives

"Législatives : la campagne commence"

A la une de la presse française de ce lundi : le lancement officiel de la campagne des législatives, le recyclage des déchets ménagers créé des tensions dans les couples (!) et...

En savoir plus

19/05/2017 Élection présidentielle iranienne

"Présidentielle en Iran : quel avenir politique ?"

Au programme de cette revue de presse internationale du vendredi 19 mai : une plongée dans les journaux iraniens alors que ses citoyens sont appelés à voter aujourd’hui pour...

En savoir plus

19/05/2017 Emmanuel Macron

"Gouvernement Macron : tensions en vue ?"

À la une de la presse française ce vendredi 19 mai : le premier Conseil des ministres du gouvernement mis en place par Emmanuel Macron laisse les journaux dubitatif. À Cannes, le...

En savoir plus