Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Les temps forts de la Fashion Week à Paris

En savoir plus

FOCUS

Italie : le phénomène Renzi

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Hubert Reeves, président de "Humanité et biodiversité"

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 1)

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Narendra Modi à la conquête des États-Unis

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Guerre des nerfs"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Ebola : ne pas oublier l'Afrique

En savoir plus

SUR LE NET

Firechat, l'application anti-censure des Hongkongais

En savoir plus

  • Les députés turcs se prononcent sur une intervention contre l'EI

    En savoir plus

  • Bourse de Tokyo : un trader fait une bourde à 617 milliards de dollars

    En savoir plus

  • Equipe de France : Gignac et Payet retrouvent les Bleus

    En savoir plus

  • Quand les touristes chinois découvrent la fronde à Hong Kong

    En savoir plus

  • Le chef de Boko Haram revient à la vie... pour la quatrième fois

    En savoir plus

  • Décès du père d'un journaliste harcelé par un hacker israélien

    En savoir plus

  • Arrestation d’"El H", le baron de la drogue qui valait 5 millions de dollars

    En savoir plus

  • Ebola, EI, coronavirus : la Mecque sous haute surveillance pour le Hadj

    En savoir plus

  • En images : les ratés du Secret Service de la Maison Blanche

    En savoir plus

  • Juppé contre Sarkozy : Chirac choisit son ancien Premier ministre

    En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy propose un contrat de cinq ans pour les fonctionnaires

    En savoir plus

  • Ebola au Liberia : les chiffres de l'OMS sont "faux", affirme Ellen Johnson Sirleaf

    En savoir plus

  • Barack Obama veut faire évoluer le "statu quo" entre Israéliens et Palestiniens

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Monaco tient en échec le Zenit (0-0)

    En savoir plus

  • La France renforce son dispositif militaire pour lutter contre l'EI en Irak

    En savoir plus

Afrique

Près de 700 pro-Morsi condamnés à mort en première instance

© AFP | Des familles de condamnés à l'extérieur du tribunal de Minya, le 25 mars

Vidéo par Sonia DRIDI

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 28/04/2014

Près de 700 partisans présumés de l'ex-président Mohamed Morsi ont été condamnés à mort en première instance, lundi. Le verdict définitif n'interviendra que le 21 juin.

Le tribunal égyptien de Minya, dans le centre de l'Égypte, a condamné à mort  en première instance Mohamed Badie, chef de file des Frères musulmans, ainsi que de 682 partisans du mouvement. Conformément à la loi égyptienne, la peine capitale doit encore être validée par le mufti, représentant de l'islam auprès de l'État mais dont l'avis n'est pas contraignant. Ce n'est que le 21 juin que le juge pronconcera la peine définitive.

"C'est un verdict spectaculaire et sans précédent en Égypte. C'est le même juge qui avait déjà condamné à mort 529 Frères musulmans en mars et malgré le tollé qu'il avait provoqué dans la communauté internationale et dans les organisations de défense des droits de l'Homme, il a réitéré", commente Sonia Dridi, correspondante de FRANCE 24 en Égypte. 

Le juge Said Youssef - particulièrement sévère cette fois car l'ensemble des accusés a été condamné à mort - a prononcé son verdict après seulement 30 minutes d'audience. "Sur les 682 personnes, seuls 90 accusés sont en prison puisque la plupart sont en fuite et ont été jugés par contumace", précise Sonia Dridi. 

Selon les experts, ces condamnations n'ont toutefois aucune chance d'être confirmées en appel tant la procédure judiciaire et les droits les plus élémentaires de la défense ont été bafoués par le juge.

Les premières condamnations commuées

Le tribunal de Minya a d'ailleurs commué en prison à vie 492 des 529 peines capitales prononcées le 24 mars à l'encontre d'autres partisans de la confrérie. En revanche, 37 condamnations à mort ont été confirmées. Leurs avocats, qui dénoncent un jugement expéditif, vont faire appel devant la cour de cassation.

Ces partisans de l'ancien président islamiste Mohamed Morsi, jugés dans les plus grand procès de masse de l'Histoire récente, selon l'ONU qui s'en était ému fin mars, sont accusées d'avoir participé à des manifestations violentes à Minya, le 14 août, le jour même où quelque 700 manifestants pro-Morsi tombaient sous les balles des policiers et soldats au Caire.

"Ce n'est pas mieux que le peine de mort"

A l'énoncé du verdict, plusieurs femmes qui attendaient avec anxiété devant le tribunal de Minya encerclé par les forces de l'ordre se sont évanouies, a constaté une journaliste de l'AFP. "Où est la justice?", s'est écriée l'une d'elle. "Mon fils Khaled écope de la perpétuité, ce n'est pas mieux que la peine de mort, alors qu'il n'a rien fait", se lamente une autre.

Beaucoup parlent d'un verdict politique, en cette période de répression contre les Frères musulmans. "Il y a de nombreuses arrestations arbitraires et ce type de verdict extrêmement sévère va forcément relancer de nouvelles violences dans le pays", commente ainsi Sonia Dridi. 
Avec AFP et Reuters

Première publication : 28/04/2014

  • ÉGYPTE

    Vidéo : les 529 Frères musulmans condamnés à mort bientôt fixés sur leur sort

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    La présidentielle égyptienne aura lieu les 26 et 27 mai

    En savoir plus

  • PRÉSIDENTIELLE ÉGYPTIENNE

    Égypte : Hamdine Sabahi, vrai challengeur ou faire-valoir d'Al-Sissi ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)