Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Attentat à Madagascar : 3 morts dont un bébé et 88 blessés dans un stade

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Pourquoi la France a-t-elle soutenu le régime criminel d'Hissène Habré au Tchad ?

En savoir plus

LE DÉBAT

Brexit, acte 2 : un divorce à l'amiable ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

À l'occasion de la fête du cinéma, Marjane Satrapi ouvre les portes de son univers

En savoir plus

FOCUS

Face à la radicalisation dans les prisons, la France fait appel aux aumôniers musulmans

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Les Observateurs s'engagent : mettre en avant les actions positives

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCO

Brexit : et s'il n'avait pas lieu ?

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Stanley Johnson : "Pour moi, Boris a fait une campagne exceptionnelle !"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Brexit : les lendemains qui déchantent pour l'Europe ?

En savoir plus

EUROPE

En images : des militants pro-Ukraine dispersés brutalement par des séparatistes

© FRANCE 24 / Mehdi Chebil

Texte par Mehdi CHEBIL , envoyé spécial à Donetsk

Dernière modification : 29/04/2014

Des militants pro-Ukraine rassemblés pacifiquement lundi à Donetsk ont été la cible d'une attaque perpétrée par des séparatistes pro-russes, faisant une quinzaine de blessés. La manifestation en images.

"Merci ! Merci ! À bas le nazisme !" Les cris de dizaines de babouchkas (grand-mère en russe, NDLR) arborant des drapeaux russes et des rubans noir et orange, symboles de la rébellion anti-Kiev, retentissent depuis des barricades. Elles ont été érigées autour du bâtiment de l’administration régionale de Donetsk, le grand centre industriel de l’est de l’Ukraine. Cet édifice est occupé depuis près de trois semaines par les séparatistes de la république autoproclamée et pro-russe du Donbass.

Des femmes se bousculent pour prendre dans leurs bras des hommes cagoulés et armés de gourdins. Ils viennent, disent-ils, de mettre en déroute ceux que ces séparatistes de l’Est ukrainien considèrent comme de dangereux fascistes.

En réalité, ces centaines de militants pro-russes ont attaqué des manifestants pacifiques et désarmés, favorables au pouvoir de Kiev. Dans les rues de Donetsk, ils ont fait pleuvoir sur eux pierres et grenades assourdissantes.

Plus d’une dizaine de personnes ont été passées à tabac après l’échec de la police à protéger la manifestation unitaire. Une quinzaine d’entre eux ont été blessés. Ces brutalités visent à empêcher toute expression populaire dissidente, alors que plusieurs sondages récents ont montré que près des deux-tiers des habitants de la région de Donetsk rejettent le projet des groupes séparatistes soutenus par Moscou.

 

 

Première publication : 28/04/2014

  • UKRAINE

    Viatcheslav Ponomarev, l’énigmatique fer de lance des séparatistes pro-russes

    En savoir plus

  • UKRAINE

    Des proches de Poutine visés par les sanctions de Bruxelles et Washington

    En savoir plus

  • CRISE UKRAINIENNE

    Un des huit observateurs de l'OSCE relâché à Sloviansk

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)