Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Le trio CAB, un voyage musical entre Afrique, Brésil et Caraïbes

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Quand Manuel Valls tente de faire disparaître ses tweets

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Exclusivité France 24 : Laurent Fabius s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

SUR LE NET

Transparence de la vie publique : la France rattrape son retard

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Simon Serfaty, professeur en relations internationales

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile dénonce les incursions russes en Ukraine

En savoir plus

  • Et si la France vendait la Joconde pour éponger ses dettes ?

    En savoir plus

  • À Saint-Nazaire, les Mistral voguent vers leur destin russe

    En savoir plus

  • Face à l'avancée de l'EI en Irak, la peur gagne l'Iran

    En savoir plus

  • Webdoc : "Le Grand incendie" primé à Visa pour l'image

    En savoir plus

  • Le pape organise un "match pour la paix" avec des stars du foot

    En savoir plus

  • Les troupes ukrainiennes abandonnent l'aéroport de Lougansk

    En savoir plus

  • République centrafricaine : les ravages de la haine

    En savoir plus

  • Des manifestants investissent le siège de la télévision d'État à Islamabad

    En savoir plus

  • Embargo russe : les producteurs français redoutent la concurrence polonaise

    En savoir plus

  • Un immeuble s'effondre en banlieue parisienne, huit morts

    En savoir plus

  • Importante victoire de l’armée irakienne face aux jihadistes de l’EI

    En savoir plus

  • Ligue 1 : le PSG frappe fort, Bordeaux lève le pied

    En savoir plus

  • Quand des selfies volés de stars nues enflamment la Toile

    En savoir plus

  • Vladimir Poutine évoque la création d’un État dans l’est de l’Ukraine

    En savoir plus

  • Israël décide de s'approprier 400 hectares de terres en Cisjordanie

    En savoir plus

  • Un navire ukrainien bombardé au large de Marioupol

    En savoir plus

  • "J'aime les socialistes" ou l'opération séduction de Manuel Valls à La Rochelle

    En savoir plus

  • Judo : les Françaises sacrées championnes du monde par équipes

    En savoir plus

  • Golan : les Casques bleus philippins "saufs", les fidjiens toujours détenus

    En savoir plus

EUROPE

Des proches de Poutine visés par les sanctions de Bruxelles et Washington

© AFP

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 29/04/2014

De nouvelles mesures pour sanctionner les "actes de provocation" de la Russie en Ukraine ont été prises, lundi 28 avril, par les États-Unis et l'Union européenne. Le Kremlin a d'ores et déjà fait savoir qu'il "répondrait" à ces sanctions.

Les Occidentaux ont durci le ton. Washington a mis ses menaces à exécution en décrétant, lundi 28 avril, de nouvelles sanctions contre sept responsables russes, dont deux proches de Vladimir Poutine, ainsi que 17 entreprises liées au président, en représailles à ce qu'ils ont qualifié "d'actes de provocation" en Ukraine.

Les personnes sanctionnées, dont l’identité n’a pas été dévoilée, sont notamment frappées par un gel de leurs avoirs et une interdiction de visa pour se rendre aux États-Unis. Parmi les personnes ciblées, figure le directeur du géant du pétrole Rosneft, Igor Setchine.

Ukraine : Bruxelles choisit de sanctionner des personnalités russes

Washington va également revoir les conditions d'autorisation à l'exportation en Russie de certains équipements high-tech qui pourraient avoir un usage militaire, a déclaré la Maison Blanche dans un communiqué publié à Manille, où le président Barack Obama est en visite officielle.

Parmi les entreprises sanctionnées, on peut citer Avia Group Limited, les banques Severny Morsoy, InvestCapital, SMP et Sobin, ainsi que les sociétés Transoil, Volga Resources Group et Zest Leasing.
 

Ukraine : "les sanctions européennes contre Moscou sont avant tout symboliques"

Des proches de Poutine visés par des sanctions

De leur côté, les pays de l'Union européenne sont également parvenus lundi 28 avril à un accord préliminaire sur l'ajout de 15 noms à la liste des personnalités visées par des sanctions, a-t-on appris auprès de diplomates. Le chef d'état-major de l'armée russe et le patron du renseignement militaire en font partie. Igor Sergun, directeur de la direction générale du renseignement de l'état-major des forces armées russes, est aussi visé. De même que deux vice-présidents de la Douma, Sergei Neverov et Ludmila Shvetsova.

L'UE sanctionne par ailleurs des meneurs du mouvement pro-russe dans l'est de l'Ukraine, comme Valeriy Bolotov, German Prokopiv et Andriy Purgin, ce dernier étant présenté comme le "chef de la République de Donetsk" qui a "coordonné les actions des 'touristes russes' dans cette ville", selon le JO de l'UE.

Par ailleurs, 48 Russes et Ukrainiens pro-russes, dont des habitants de Crimée, sont visés par des gels d'avoirs et d'interdiction de visa d'entrée dans l'UE. Selon des sources diplomatiques, la liste - qui comprend désormais 48 noms - pourrait continuer à s'allonger dans les prochaines semaines si la crise s'aggravait.

Pour Moscou, les Etats-Unis ressucitent le "rideau de fer"

La Russie a fait savoir qu'elle comptait "répondre" à ces nouvelles sanctions. "Bien sûr, nous allons répondre", a déclaré lundi le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Riabkov, aux agences russes. "Nous sommes certains que cette réponse aura un effet douloureux pour Washington", a-t-il ajouté.

Mardi 29 avril, Sergueï Riabkov a réagi aux sanctions des États-Unis qui interdisent le transfert de technologie, les accusant de "ressuciter la politique du rideau de fer": "Cela frappe nos entreprises et nos secteurs de hautes technologies. C'est le retour du système créé en 1949, quand les pays occidentaux avaient abaissé le Rideau de fer sur les livraisons de hautes technologies à l'URSS et à d'autres pays", a déclaré Sergueï Riabkov sur le site Gazeta.ru.  
 

Avec AFP et Reuters

Première publication : 28/04/2014

  • CRISE UKRAINIENNE

    Un des huit observateurs de l'OSCE relâché à Sloviansk

    En savoir plus

  • CRISE UKRAINIENNE

    Reportage : la menace russe n’effraie pas l'est de l'Ukraine

    En savoir plus

  • CRISE UKRAINIENNE

    Le G7 prêt à imposer de nouvelles sanctions à la Russie dès lundi

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)