Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REPORTERS

Argentine : le bilan Kirchner

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les "MarocLeaks" inquiètent le pouvoir marocain

En savoir plus

#ActuElles

Jouets sexistes : le marketing des fabricants en cause

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Joyeux Noël... laïc !

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Cuba - États-Unis : la fin de la guerre froide ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

La Grèce fait trembler les marchés

En savoir plus

À L’AFFICHE !

La personnalité tourmentée de "Mr. Turner"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : colère à Peshawar lors des funérailles des écoliers assassinés

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

François Hollande, un recentrage à gauche ?

En savoir plus

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

REVUE DE PRESSE

REVUE DE PRESSE

Dernière modification : 29/04/2014

"Qui sème le vent, récolte la tempête"

© France 24

Presse internationale, Mardi 29 avril 2014. Au menu de cette revue de presse, la condamnation à mort de 683 islamistes en Egypte, les divisions de l’Europe face à la Russie, et une nouvelle affaire de selfie avec Obama.

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook.
 
On commence cette revue de presse internationale avec la condamnation à mort, en Egypte, de 683 partisans du président islamiste déchu, Mohamed Morsi, pour des actes de violence et le meurtre de policiers.
 
Ces condamnations de Frères musulmans ont  frappé de douleur leurs proches qui se trouvaient devant le tribunal de Minya, au sud du Caire - à voir du côté du journal britannique The Independent, qui rapporte que certains s'en sont pris directement au maréchal al Sissi, qui a fait déposer le président Morsi en juillet dernier et est donné comme le grand favori de la présidentielle du mois prochain.
 
The New York Times parle d’«exécutions politiques» pour qualifier ces condamnations à mort. Le journal évoque des verdicts destinés non pas à réprimer l’opposition au gouvernement, mais à l’éradiquer, en rappelant que 529 autres islamistes avaient déjà été condamnés à mort le mois .The New York Times se dit très remonté contre la réaction «étonnamment faible» de l’Administration américaine, et n’accorde aucun crédit à la Realpolitik poursuivie par le Département d’Etat en Egypte: «Un gouvernement qui persécute ses opposants et leur refuse à la fois la justice la plus élémentaire et le moindre rôle dans la société, ne produira que de l’instabilité et de la violence».
 
Critiques adressées également à l’Europe, accusée d’être trop divisée pour agir réellement contre l’ingérence de la Russie en Ukraine, cette fois. C’est un constat qu’on retrouve notamment du côté du Guardian, qui ironise sur la façon dont les Européens semblent se réjouir à peu de frais, en assurant que les sanctions déjà prises sont efficaces, puisque les capitaux sont en train de fuir la Russie, que le rouble continue sa chute, entraînant l’économie dans la récession. «C’est oublier, écrit The Guardian, à quel point Poutine sait vendre l’idée que certains sacrifices sont nécessaires au nom de l’intérêt national». «Quant à mettre en place des sanctions plus larges, les Européens n’en n’ont ni l’envie ni l’estomac. Personne ne veut d’une vraie guerre commerciale, qui dévasterait encore un peu plus une économie européenne convalescente».
 
Plus critique encore, la tribune du sociologue polonais Slawomir Sierakowski, publiée par The International New York Times, où ce défenseur de la cause européenne dénonce les «idiots utiles» que seraient un certain nombre d’intellectuels européens, accusés de naïveté à l’égard d’un Poutine, dont ils ne mesureraient pas la dangerosité, en laissant entendre par exemple qu’il n’est pas si anormal, finalement, que la Russie cherche à défendre sa «sphère d’influence». «Bien sûr, chacun a droit à son opinion, mais attention à ne pas oublier que l’Europe s’est construite sur les principes de la démocratie et de l’autodétermination des peuples - deux principes que Vladimir Poutine est actuellement en train de piétiner en Ukraine».
 
On termine cette revue de presse avec une nouvelle affaire de selfie avec Barack Obama, une photo du Premier ministre malaisien, postée sur son compte twitter par Mohd Rajib Tun Razak. Une image que les Chinois n’ont pas du tout goûtée, alors que l’on recherche toujours l’épave du vol MH370 - à voir dans The China Daily.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

19/12/2014 Revue de presse internationale

Hacking de Sony Pictures : la victoire de Pyongyang

Au menu de cette revue de presse internationale, présentée par Sandrine Gomes, le rapprochement diplomatique entre La Havane et Washington - entre plébiscite et inquiétude -, la...

En savoir plus

19/12/2014 Revue de presse française

Les stéréotypes garçon-fille en augmentation dans le monde du jouet

Au menu de cette revue de presse présentée par Sandrine Gomes, la nouvelle stratégie de François Hollande pour rester président jusqu'en 2022, la polémique de l'aéroport...

En savoir plus

18/12/2014 Barack Obama

Cuba : la décision historique de Barack Obama

Dans la presse internationale, jeudi, la normalisation des relations entre les États-Unis et Cuba génèrent beaucoup de commentaires. Décision historique et courageuse pour...

En savoir plus

18/12/2014 Cuba

"Cuba - USA : un jour historique"

Dans la presse française jeudi matin, la normalisation des relations entre les États-Unis et Cuba. Barack Obama réussira-t-il là où ses prédécesseurs ont échoué ? Les journaux...

En savoir plus

17/12/2014 Revue de presse internationale

Attaque à Peshawar : "Et quand les larmes ont séché, rien n'a changé"

Au menu de cette revue de presse internationale, mercredi, le massacre commis par les Taliban dans une école de Peshawar, au nord-ouest du Pakistan, la chute du rouble et la...

En savoir plus