Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Chrétiens d'Irak : "Il faut les aider à rester dans leur pays"

En savoir plus

SUR LE NET

Conflit à Gaza : des célébrités créent la polémique

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La Russie sanctionée

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Gaza : l'Aïd sur fond de guerre

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Punition collective"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les Français de l'armée israélienne

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Si on commence à accueillir toute la misère du monde..."

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gabon : le camp d'Ali Bongo répond aux attaques de Jean Ping

En savoir plus

FOCUS

Pakistan : Ahmadie, une communauté menacée "au pays des purs"

En savoir plus

  • Paris évacue des ressortissants français et britanniques de Libye

    En savoir plus

  • Le Hamas diffuse la vidéo d'une opération commando meurtrière en Israël

    En savoir plus

  • Chrétiens d'Irak : "Il faut les aider à rester dans leur pays"

    En savoir plus

  • "Exodus" : la superproduction biblique 100 % héros blancs

    En savoir plus

  • Gaza : tirs meurtriers contre une école de l'ONU, fragile espoir de trêve

    En savoir plus

  • Les deux derniers plus hauts responsables khmers rouges jugés pour génocide

    En savoir plus

  • À Benghazi, une importante base militaire tombe aux mains des islamistes

    En savoir plus

  • Troisième mission de l'année réussie pour une Ariane 5

    En savoir plus

  • Bousculade meurtrière lors d'un concert à Conakry

    En savoir plus

  • Après l'Union européenne, les États-Unis sanctionnent à leur tour la Russie

    En savoir plus

  • Quand la solidarité avec les chrétiens d'Irak rime avec ن

    En savoir plus

  • L'"oiseau" qui murmurait à l'oreille de Maduro que Chavez "est heureux"

    En savoir plus

  • Infographie : le virus Ebola se répand en Afrique de l'Ouest

    En savoir plus

  • Tuerie de Bruxelles : Medhi Nemmouche livré à la Belgique

    En savoir plus

  • Kerviel : la justice décidera vendredi d'un aménagement de peine

    En savoir plus

Asie - pacifique

Nouveaux tirs de la Corée du Nord près de la frontière maritime avec le Sud

© KIM JAE-HWAN / AFP | Navire de la marine sud-coréenne au large des îles de Yeonpyeong

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 29/04/2014

Pyongyang a commencé mardi des exercices de tirs près de la frontière maritime controversée avec la Corée du Sud. Séoul est sur le pied de guerre et se dit prêt à "répliquer fermement" si des obus tombent de son côté de la frontière.

C'est la seconde fois en moins d'un mois. La Corée du Nord a entamé, mardi 29 avril, des exercices à  tirs réels dans deux secteurs proches d’une zone maritime qu’elle dispute à la Corée du Sud. Cette manoeuvre intervient alors que Séoul redoute un  possible quatrième essai nucléaire de Pyongyang.

Les tirs ont retenti, à 14 heures locales, près des îles de Yeonpyeong et Baengnyeong. Si aucun obus ne semble toutefois avoir atterri au sud de la "Ligne de limite du Nord" (LLN), selon un responsable militaire, Séoul reste cependant sur le qui-vive. 
 
"Le Nord nous a informés qu'il y aurait des manœuvres à tirs réels", a déclaré un porte-parole du ministère sud-coréen de la Défense, avant d’ajouter que son "armée [était] prête. Si des obus tombent de son côté de la frontière, la Corée du Sud répliquera fermement".
 
Les bateaux de pêche sud-coréens se trouvant dans la zone ont reçu l'ordre de s'en retirer et les habitants des îles ont reçu des appels à la prudence.
 
La frontière maritime, théâtre de tensions meurtrières
 
Pyongyang a déjà procédé, il y a un mois, à des exercices similaires en tirant plus de 500 obus d’artillerie près de la Ligne de limite Nord, extension en mer Jaune de la ligne de démarcation terrestre entre les deux pays, qui constitue de facto leur frontière maritime occidentale depuis la guerre qui les a opposés entre 1950 et 1953. Une centaine d’obus avaient alors chuté dans les eaux du Sud.
 
Le Sud avait répliqué et les deux ennemis avaient échangé des salves d'artillerie, forçant les résidents des îles environnantes aux abris. L'incident n'avait causé ni pertes humaines ni dégâts matériels mais attisé les tensions déjà vives sur la péninsule après la menace nord-coréenne de procéder à un nouvel essai nucléaire.
 
Cette frontière maritime entre les deux pays a été à plusieurs reprises le théâtre de confrontations meurtrières. En novembre 2010, le Nord avait ainsi bombardé une île sud-coréenne près de cette frontière, causant la mort de quatre personnes et amenant la péninsule au bord du conflit.
 
La frontière entre le Sud et le Nord a été tracée par les Nations unies et les États-Unis en 1953, à la fin de la guerre de Corée. Mais Pyongyang la conteste et refuse de la reconnaître.
 
Avec AFP et Reuters

 

Première publication : 29/04/2014

  • DIPLOMATIE

    La Corée du Nord est un "État paria", selon Obama

    En savoir plus

  • CORÉES

    Échanges de tirs en mer entre Pyongyang et Séoul

    En savoir plus

  • CORÉE DU NORD

    La Corée du Nord "n'exclut pas" un nouvel essai nucléaire

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)