Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

A Gaza, Israël et le Hamas revendiquent la victoire

En savoir plus

DÉBAT

Cessez-le-feu Israël - Hamas : un espoir pour la paix ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls: le Premier ministre en opération séduction

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

La French Touch, avec le chef Thierry Marx et le mathématicien Cédric Villani

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Cameroun : la famille d'Albert Ebossé pleure le joueur tué en Algérie

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Immigration : 170 corps retrouvés près des côtes libyennes

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Coup d’envoi de la 71ème Mostra de Venise

En savoir plus

SUR LE NET

Après "l'Ice Bucket Challenge", place au "Rice Bucket Challenge"

En savoir plus

FOCUS

Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

En savoir plus

  • Bloquer l'avancée de l'EI, le casse-tête d'Obama

    En savoir plus

  • La déclaration d'amour de Valls aux entreprises françaises

    En savoir plus

  • Le "califat" de Boko Haram : "Un simple coup médiatique"

    En savoir plus

  • Samuel Eto’o met un terme à sa carrière internationale avec le Cameroun

    En savoir plus

  • Cessez-le-feu à Gaza : qui d'Israël ou du Hamas sort vainqueur ?

    En savoir plus

  • Macron vs Montebourg : deux styles opposés mais une même politique ?

    En savoir plus

  • Ronaldo, Robben, Neuer : qui sera sacré joueur européen de l'année ?

    En savoir plus

  • Zara retire de la vente une marinière flanquée d'une étoile jaune

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : Christine Lagarde mise en examen pour "négligence"

    En savoir plus

  • France : le chômage atteint un nouveau record en juillet

    En savoir plus

  • Un rapport de l’ONU accuse Damas et l’EI de crimes contre l’humanité

    En savoir plus

  • Ebola : le Liberia sanctionne ses ministres réfugiés à l'étranger

    En savoir plus

  • Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

    En savoir plus

  • Theo Curtis, ex-otage américain en Syrie, est arrivé aux États-Unis

    En savoir plus

  • Syrie : l'unique passage menant au Golan tombe aux mains des rebelles

    En savoir plus

Asie - pacifique

Nouveaux tirs de la Corée du Nord près de la frontière maritime avec le Sud

© KIM JAE-HWAN / AFP | Navire de la marine sud-coréenne au large des îles de Yeonpyeong

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 29/04/2014

Pyongyang a commencé mardi des exercices de tirs près de la frontière maritime controversée avec la Corée du Sud. Séoul est sur le pied de guerre et se dit prêt à "répliquer fermement" si des obus tombent de son côté de la frontière.

C'est la seconde fois en moins d'un mois. La Corée du Nord a entamé, mardi 29 avril, des exercices à  tirs réels dans deux secteurs proches d’une zone maritime qu’elle dispute à la Corée du Sud. Cette manoeuvre intervient alors que Séoul redoute un  possible quatrième essai nucléaire de Pyongyang.

Les tirs ont retenti, à 14 heures locales, près des îles de Yeonpyeong et Baengnyeong. Si aucun obus ne semble toutefois avoir atterri au sud de la "Ligne de limite du Nord" (LLN), selon un responsable militaire, Séoul reste cependant sur le qui-vive. 
 
"Le Nord nous a informés qu'il y aurait des manœuvres à tirs réels", a déclaré un porte-parole du ministère sud-coréen de la Défense, avant d’ajouter que son "armée [était] prête. Si des obus tombent de son côté de la frontière, la Corée du Sud répliquera fermement".
 
Les bateaux de pêche sud-coréens se trouvant dans la zone ont reçu l'ordre de s'en retirer et les habitants des îles ont reçu des appels à la prudence.
 
La frontière maritime, théâtre de tensions meurtrières
 
Pyongyang a déjà procédé, il y a un mois, à des exercices similaires en tirant plus de 500 obus d’artillerie près de la Ligne de limite Nord, extension en mer Jaune de la ligne de démarcation terrestre entre les deux pays, qui constitue de facto leur frontière maritime occidentale depuis la guerre qui les a opposés entre 1950 et 1953. Une centaine d’obus avaient alors chuté dans les eaux du Sud.
 
Le Sud avait répliqué et les deux ennemis avaient échangé des salves d'artillerie, forçant les résidents des îles environnantes aux abris. L'incident n'avait causé ni pertes humaines ni dégâts matériels mais attisé les tensions déjà vives sur la péninsule après la menace nord-coréenne de procéder à un nouvel essai nucléaire.
 
Cette frontière maritime entre les deux pays a été à plusieurs reprises le théâtre de confrontations meurtrières. En novembre 2010, le Nord avait ainsi bombardé une île sud-coréenne près de cette frontière, causant la mort de quatre personnes et amenant la péninsule au bord du conflit.
 
La frontière entre le Sud et le Nord a été tracée par les Nations unies et les États-Unis en 1953, à la fin de la guerre de Corée. Mais Pyongyang la conteste et refuse de la reconnaître.
 
Avec AFP et Reuters

 

Première publication : 29/04/2014

  • DIPLOMATIE

    La Corée du Nord est un "État paria", selon Obama

    En savoir plus

  • CORÉES

    Échanges de tirs en mer entre Pyongyang et Séoul

    En savoir plus

  • CORÉE DU NORD

    La Corée du Nord "n'exclut pas" un nouvel essai nucléaire

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)