Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Mali - pourparlers à Alger : peut-on croire à la paix ?

En savoir plus

DÉBAT

Ukraine : la Russie en guerre contre l'Europe ?

En savoir plus

FOCUS

Les géants américains du tabac à l'assaut de la cigarette électronique

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Ben l'Oncle Soul toujours en plein rêve pour son deuxième album

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le trio CAB, un voyage musical entre Afrique, Brésil et Caraïbes

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Quand Manuel Valls tente de faire disparaître ses tweets

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

  • L’armée irakienne poursuit son offensive, l’EI recule

    En savoir plus

  • À Saint-Nazaire, les Mistral voguent vers leur destin russe

    En savoir plus

  • Mercato : l’AS Monaco prête Radamel Falcao à Manchester United

    En savoir plus

  • Washington annonce avoir mené un raid contre les Shebab somaliens

    En savoir plus

  • L'ONU envoie une mission pour enquêter sur les crimes de l'EI en Irak

    En savoir plus

  • Vers un nouveau coup d'État militaire au Pakistan ?

    En savoir plus

  • Vidéo : une rentrée des classes pas comme les autres en Ukraine

    En savoir plus

  • Hong Kong en rébellion contre l’emprise de Pékin

    En savoir plus

  • Cisjordanie : les États-Unis exhortent Israël à renoncer aux expropriations

    En savoir plus

  • Face à l'avancée de l'EI en Irak, la peur gagne l'Iran

    En savoir plus

  • Et si la France vendait la Joconde pour éponger ses dettes ?

    En savoir plus

  • Webdoc : "Le Grand incendie" primé à Visa pour l'image

    En savoir plus

  • Le pape organise un "match pour la paix" avec des stars du foot

    En savoir plus

  • Le Premier ministre de retour au Lesotho après un "coup d'État"

    En savoir plus

  • Un immeuble s'effondre en banlieue parisienne, huit morts

    En savoir plus

Asie - pacifique

Nouveaux tirs de la Corée du Nord près de la frontière maritime avec le Sud

© KIM JAE-HWAN / AFP | Navire de la marine sud-coréenne au large des îles de Yeonpyeong

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 29/04/2014

Pyongyang a commencé mardi des exercices de tirs près de la frontière maritime controversée avec la Corée du Sud. Séoul est sur le pied de guerre et se dit prêt à "répliquer fermement" si des obus tombent de son côté de la frontière.

C'est la seconde fois en moins d'un mois. La Corée du Nord a entamé, mardi 29 avril, des exercices à  tirs réels dans deux secteurs proches d’une zone maritime qu’elle dispute à la Corée du Sud. Cette manoeuvre intervient alors que Séoul redoute un  possible quatrième essai nucléaire de Pyongyang.

Les tirs ont retenti, à 14 heures locales, près des îles de Yeonpyeong et Baengnyeong. Si aucun obus ne semble toutefois avoir atterri au sud de la "Ligne de limite du Nord" (LLN), selon un responsable militaire, Séoul reste cependant sur le qui-vive. 
 
"Le Nord nous a informés qu'il y aurait des manœuvres à tirs réels", a déclaré un porte-parole du ministère sud-coréen de la Défense, avant d’ajouter que son "armée [était] prête. Si des obus tombent de son côté de la frontière, la Corée du Sud répliquera fermement".
 
Les bateaux de pêche sud-coréens se trouvant dans la zone ont reçu l'ordre de s'en retirer et les habitants des îles ont reçu des appels à la prudence.
 
La frontière maritime, théâtre de tensions meurtrières
 
Pyongyang a déjà procédé, il y a un mois, à des exercices similaires en tirant plus de 500 obus d’artillerie près de la Ligne de limite Nord, extension en mer Jaune de la ligne de démarcation terrestre entre les deux pays, qui constitue de facto leur frontière maritime occidentale depuis la guerre qui les a opposés entre 1950 et 1953. Une centaine d’obus avaient alors chuté dans les eaux du Sud.
 
Le Sud avait répliqué et les deux ennemis avaient échangé des salves d'artillerie, forçant les résidents des îles environnantes aux abris. L'incident n'avait causé ni pertes humaines ni dégâts matériels mais attisé les tensions déjà vives sur la péninsule après la menace nord-coréenne de procéder à un nouvel essai nucléaire.
 
Cette frontière maritime entre les deux pays a été à plusieurs reprises le théâtre de confrontations meurtrières. En novembre 2010, le Nord avait ainsi bombardé une île sud-coréenne près de cette frontière, causant la mort de quatre personnes et amenant la péninsule au bord du conflit.
 
La frontière entre le Sud et le Nord a été tracée par les Nations unies et les États-Unis en 1953, à la fin de la guerre de Corée. Mais Pyongyang la conteste et refuse de la reconnaître.
 
Avec AFP et Reuters

 

Première publication : 29/04/2014

  • DIPLOMATIE

    La Corée du Nord est un "État paria", selon Obama

    En savoir plus

  • CORÉES

    Échanges de tirs en mer entre Pyongyang et Séoul

    En savoir plus

  • CORÉE DU NORD

    La Corée du Nord "n'exclut pas" un nouvel essai nucléaire

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)