Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DÉBAT

Sommet "Tech For Good" : la "French Tech" a-t-elle le vent en poupe ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Solo, a Star Wars story" : à l’origine du mythe

En savoir plus

FACE À FACE

Macron et les banlieues : une vision libérale ?

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Un archevêque australien condamné pour avoir couvert un pédophile"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Les marchés financiers inquiets pour l'Italie

En savoir plus

L’invité du jour

Marc Hecker : "Il faut faire plus sur la prévention de la radicalisation"

En savoir plus

FOCUS

Le divorce bientôt légal aux Philippines ?

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Mark Zuckerberg: "Opération contrition"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Opération antiterroriste au Burkina Faso : trois "présumés jihadistes" abattus

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Comment les artistes nous racontent-ils le monde ? Nous recevons les cinéastes, les écrivains, les photographes ou encore les musiciens qui font l’actualité en France et à l’étranger. Du lundi au vendredi, à 12h15.

Dernière modification : 29/04/2014

Arcady : "J’ai voulu raconter le calvaire d’Ilan Halimi pour qu’on ne l’oublie pas"

© FRANCE 24

Louise Dupont reçoit le réalisateur Alexandre Arcady qui, sept ans après les faits, revient dans "24 jours" sur un drame qui avait bouleversé la France. En 2006, Ilan Halimi, 23 ans, avait été enlevé, séquestré et torturé par le "gang des Barbares" de Youssouf Fofana, avant de mourir quelques heures après avoir été abandonné dans la nature par ses ravisseurs.

Après une quinzaine de longs métrages, le réalisateur Alexandre Arcady revient avec "24 jours", l’histoire d’Ilan Halimi, ce jeune homme de 23 ans torturé puis abattu en janvier 2006 parce qu’il était juif. En salles mercredi, le film, qui doit son nom aux 24 jours d’agonie de la victime, se veut avant tout une œuvre mémorielle. "En tant que cinéaste, j’ai voulu raconter cette histoire pour qu’on ne l’oublie pas. Le cinéma joue un rôle dans la mémoire collective", nous dit-il.

Le corps d’Ilan Halimi avait été retrouvé le long des lignes du RER près de la gare de Sainte-Geneviève-des-Bois, dans l’Essonne. Le jeune homme avait été attiré dans un guet-apens un soir de janvier 2006, à Sceaux, dans les Hauts-de-Seine. Il a ensuite été retenu et torturé dans une cité de Bagneux. Ses ravisseurs, pétris de préjugés antisémites, avaient réclamé une rançon exorbitante à ses parents, estimant qu’un juif "est forcément riche". Youssouf Fofana, le chef du "gang des barbares", qui a reconnu avoir porté les coups mortels, a été condamné à la prison à perpétuité en 2009.

Adaptation du livre éponyme de Ruth Halimi, la mère de la victime, "24 jours" retrace les nombreux ratés d’une enquête policière qui, jusqu’à la découverte du corps, n’avait pas été ébruitée médiatiquement. Les enquêteurs "se sont trompés parce qu’ils n’ont pas cru à un acte antisémite aussi banal et aussi barbare. Ils pensaient avoir affaire à des malfrats, mais c’étaient des bras cassés antisémites qu’ils avaient face à eux", commente le cinéaste.

Raconté du point de vue de la famille de la victime, le récit de ce drame a toutefois été accusé de verser dans le communautarisme. "Je n’ai pas fait un film communautaire, se défend Alexandre Arcady. À Bagneux [où le film a été montré en avant-première], c’est un public de toutes les confessions, de toutes les origines, de tous les âges qui a ovationné le film. Les gens nous ont remerciés de l’avoir fait car cela va leur permettre de transmettre et de dire ‘il ne faut plus que cela arrive’."

 

Par Louise DUPONT

COMMENTAIRE(S)

Les archives

23/05/2018 Culture

"Solo, a Star Wars story" : à l’origine du mythe

Dans ce numéro 100% cinéma de "À l'affiche", Thomas Baurez et Axelle Simon évoquent la sortie sur les écrans de "Solo, a Star Wars Story". Le petit dernier de la galaxie Star...

En savoir plus

22/05/2018 Culture

Mai 68 revisité à travers ses affiches

"Sous les pavés la plage", "Il est interdit d'interdire" : aujourd’hui "À l’Affiche" vous propose de revisiter Mai 68 à travers les slogans et les affiches de l’époque. Ces mots...

En savoir plus

21/05/2018 Culture

Yves Duteil : avec "Respect", le poète chanteur signe son grand retour

"À l'Affiche" accueille le poète et chanteur français Yves Duteil, venu présenter "Respect", son nouvel album inspiré des attentats de 2015 en France. Longuement mûri, il...

En savoir plus

20/05/2018 Culture

Le "best of" du Festival de Cannes

Retrouvez le "best of" de notre émission "À l'affiche à Cannes"!

En savoir plus

19/05/2018 Festival de Cannes 2018

Cannes 2018 : le Japonais Kore-Eda remporte la Palme d'or

Nos envoyés spéciaux reviennent sur le palmarès du Festival de Cannes, qui s'est achevé samedi. Le jury a notamment attribué la Palme d'or à "Une affaire de famille" du Japonais...

En savoir plus