Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

Comment les artistes nous racontent-ils le monde ? Chaque jour, nous recevons les cinéastes, les écrivains, les photographes ou encore les musiciens qui font l’actualité culturelle en France et à l’étranger. Du lundi au vendredi, à 12h15.

À L’AFFICHE !

À L’AFFICHE !

Dernière modification : 29/04/2014

Arcady : "J’ai voulu raconter le calvaire d’Ilan Halimi pour qu’on ne l’oublie pas"

© FRANCE 24

Louise Dupont reçoit le réalisateur Alexandre Arcady qui, sept ans après les faits, revient dans "24 jours" sur un drame qui avait bouleversé la France. En 2006, Ilan Halimi, 23 ans, avait été enlevé, séquestré et torturé par le "gang des Barbares" de Youssouf Fofana, avant de mourir quelques heures après avoir été abandonné dans la nature par ses ravisseurs.

Après une quinzaine de longs métrages, le réalisateur Alexandre Arcady revient avec "24 jours", l’histoire d’Ilan Halimi, ce jeune homme de 23 ans torturé puis abattu en janvier 2006 parce qu’il était juif. En salles mercredi, le film, qui doit son nom aux 24 jours d’agonie de la victime, se veut avant tout une œuvre mémorielle. "En tant que cinéaste, j’ai voulu raconter cette histoire pour qu’on ne l’oublie pas. Le cinéma joue un rôle dans la mémoire collective", nous dit-il.

Le corps d’Ilan Halimi avait été retrouvé le long des lignes du RER près de la gare de Sainte-Geneviève-des-Bois, dans l’Essonne. Le jeune homme avait été attiré dans un guet-apens un soir de janvier 2006, à Sceaux, dans les Hauts-de-Seine. Il a ensuite été retenu et torturé dans une cité de Bagneux. Ses ravisseurs, pétris de préjugés antisémites, avaient réclamé une rançon exorbitante à ses parents, estimant qu’un juif "est forcément riche". Youssouf Fofana, le chef du "gang des barbares", qui a reconnu avoir porté les coups mortels, a été condamné à la prison à perpétuité en 2009.

Adaptation du livre éponyme de Ruth Halimi, la mère de la victime, "24 jours" retrace les nombreux ratés d’une enquête policière qui, jusqu’à la découverte du corps, n’avait pas été ébruitée médiatiquement. Les enquêteurs "se sont trompés parce qu’ils n’ont pas cru à un acte antisémite aussi banal et aussi barbare. Ils pensaient avoir affaire à des malfrats, mais c’étaient des bras cassés antisémites qu’ils avaient face à eux", commente le cinéaste.

Raconté du point de vue de la famille de la victime, le récit de ce drame a toutefois été accusé de verser dans le communautarisme. "Je n’ai pas fait un film communautaire, se défend Alexandre Arcady. À Bagneux [où le film a été montré en avant-première], c’est un public de toutes les confessions, de toutes les origines, de tous les âges qui a ovationné le film. Les gens nous ont remerciés de l’avoir fait car cela va leur permettre de transmettre et de dire ‘il ne faut plus que cela arrive’."

 

Par Louise DUPONT

COMMENTAIRE(S)

Les archives

19/09/2014 Art contemporain

Jérôme Bel ou la danse minimale

Dans ce numéro de "À l’Affiche", Louise Dupont reçoit le chorégraphe français Jérôme Bel. Après avoir dansé pour Angelin Preljocaj et assisté Philippe Decouflé lors de la...

En savoir plus

18/09/2014 Théâtre

Niki de Saint-Phalle, une "nana" militante et engagée

Louise Dupont revient sur l’exposition phare de la rentrée : celle consacrée à Niki de Saint-Phalle au Grand Palais jusqu’au 2 février prochain. On y retrouve bien sur ses...

En savoir plus

17/09/2014 Cinéma

"Mange tes morts", une plongée dans l’univers des gitans

Louise Dupont et Thomas Baurez reçoivent Jean-Charles Hue, réalisateur de "Mange tes morts", une plongée aussi poétique que brutale dans l’univers des gitans. Il revient sur son...

En savoir plus

16/09/2014 Littérature

Margaret Atwood, la reine du roman d’anticipation est de retour !

Louise Dupont rencontre une grande dame de la littérature à l'humour décapant : la Canadienne Margaret Atwood. Elle qui a commencé à écrire à l'âge de six ans a tissé au fil des...

En savoir plus

15/09/2014 Musique

CharlElie Couture, l’immortel de la chanson française

Louise Dupont et Amobe Mévégué reçoivent celui qu'on surnomme le "poète rock" : CharlElie Couture. Depuis son tube "Comme un avion sans ailes" au début des années 1980, il occupe...

En savoir plus