Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Samy Gemayel : "Au Liban, le Hezbollah dicte au gouvernement sa politique étrangère"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Lulendo, maître des rythmes de la forêt

En savoir plus

FOCUS

Immigration en Allemagne : l'apprentissage de la langue, clé de l'intégration

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Panne et pagaille à l'aéroport d'Atlanta

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les sommets de la honte"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Guy Verhofstadt : "L'avenir de nos régions ne se trouve pas dans le séparatisme"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Dimitris Avramopoulos : "L'Union européenne fait son devoir moral et légal"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Le Mexique ne contribuera en aucune façon au financement du mur de Trump"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Les Tunisiens sont de plus en plus nombreux à s’immoler par le feu

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Comment les artistes nous racontent-ils le monde ? Nous recevons les cinéastes, les écrivains, les photographes ou encore les musiciens qui font l’actualité en France et à l’étranger. Du lundi au vendredi, à 12h15.

Dernière modification : 29/04/2014

Arcady : "J’ai voulu raconter le calvaire d’Ilan Halimi pour qu’on ne l’oublie pas"

© FRANCE 24

Louise Dupont reçoit le réalisateur Alexandre Arcady qui, sept ans après les faits, revient dans "24 jours" sur un drame qui avait bouleversé la France. En 2006, Ilan Halimi, 23 ans, avait été enlevé, séquestré et torturé par le "gang des Barbares" de Youssouf Fofana, avant de mourir quelques heures après avoir été abandonné dans la nature par ses ravisseurs.

Après une quinzaine de longs métrages, le réalisateur Alexandre Arcady revient avec "24 jours", l’histoire d’Ilan Halimi, ce jeune homme de 23 ans torturé puis abattu en janvier 2006 parce qu’il était juif. En salles mercredi, le film, qui doit son nom aux 24 jours d’agonie de la victime, se veut avant tout une œuvre mémorielle. "En tant que cinéaste, j’ai voulu raconter cette histoire pour qu’on ne l’oublie pas. Le cinéma joue un rôle dans la mémoire collective", nous dit-il.

Le corps d’Ilan Halimi avait été retrouvé le long des lignes du RER près de la gare de Sainte-Geneviève-des-Bois, dans l’Essonne. Le jeune homme avait été attiré dans un guet-apens un soir de janvier 2006, à Sceaux, dans les Hauts-de-Seine. Il a ensuite été retenu et torturé dans une cité de Bagneux. Ses ravisseurs, pétris de préjugés antisémites, avaient réclamé une rançon exorbitante à ses parents, estimant qu’un juif "est forcément riche". Youssouf Fofana, le chef du "gang des barbares", qui a reconnu avoir porté les coups mortels, a été condamné à la prison à perpétuité en 2009.

Adaptation du livre éponyme de Ruth Halimi, la mère de la victime, "24 jours" retrace les nombreux ratés d’une enquête policière qui, jusqu’à la découverte du corps, n’avait pas été ébruitée médiatiquement. Les enquêteurs "se sont trompés parce qu’ils n’ont pas cru à un acte antisémite aussi banal et aussi barbare. Ils pensaient avoir affaire à des malfrats, mais c’étaient des bras cassés antisémites qu’ils avaient face à eux", commente le cinéaste.

Raconté du point de vue de la famille de la victime, le récit de ce drame a toutefois été accusé de verser dans le communautarisme. "Je n’ai pas fait un film communautaire, se défend Alexandre Arcady. À Bagneux [où le film a été montré en avant-première], c’est un public de toutes les confessions, de toutes les origines, de tous les âges qui a ovationné le film. Les gens nous ont remerciés de l’avoir fait car cela va leur permettre de transmettre et de dire ‘il ne faut plus que cela arrive’."

 

Par Louise DUPONT

COMMENTAIRE(S)

Les archives

18/12/2017 Culture

Lulendo, maître des rythmes de la forêt

Le chanteur angolais Lulendo est notre invité à l’occasion de la sortie de son nouvel album, "Mwinda". Au menu également, une rétrospective de quelques-uns des temps forts de...

En savoir plus

15/12/2017 Culture

"Etranger résident" : Marin Karmitz dévoile sa collection de photographies

Marin Karmitz, célèbre fondateur des MK2, expose ses photographies à la Maison Rouge, à Paris. Avec "Étranger résident", il nous plonge dans une époque hantée par la Shoah et les...

En savoir plus

14/12/2017 Culture

Kev Adams, dans la peau d’un snowboarder surdoué

Il est passé de fan, à artiste hyper populaire. Découvert à la télé, grâce à la série "Soda", Kev Adams fait le bonheur de ses 6 millions de followers sur les réseaux sociaux....

En savoir plus

13/12/2017 Culture

"Mariana", blessures chiliennes

Notre invitée est la chilienne Marcela Saïd, qui signe "Mariana", un drame qui revient sur le lourd passé des années de la dictature Pinochet. Thomas Baurez et Axelle Simon...

En savoir plus

12/12/2017 Culture

La "très grande mélancolie" de Lamia Ziadé

La plasticienne et dessinatrice libanaise Lamia Zadié nous présente "Ma très grande mélancolie arabe" (Éd. P.O.L). Ce livre retrace en images et en textes un siècle d’histoire au...

En savoir plus