Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

#PrayForIstanbul: le spectre de Daech

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

2.500 hommes supplémentaires et un mandat plus robuste pour la Minusma au Mali

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le coup de foudre aquatique de Samir Guesmi

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Turquie : les enfants syriens à l'usine plutôt qu'à l'école

En savoir plus

FOCUS

Le lithium bolivien : une arlésienne ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Brexit : "See EU Later !"

En savoir plus

FACE À FACE

Brexit : le sursaut des politiques français

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Gare aux Vikings !"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Attentat à Madagascar : trois morts dont un bébé et 88 blessés dans un stade

En savoir plus

Moyen-Orient

Des hommes armés ouvrent le feu dans l'enceinte du Congrès à Tripoli

© AFP | Le Congrès national libyen à Tripoli.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 29/04/2014

Des hommes armés ont ouvert le feu dans l'enceinte du Congrès national libyen, à Tripoli, où les députés votaient pour désigner le prochain Premier ministre du pays. Plusieurs personnes auraient été blessées.

Des hommes armés ont fait irruption, mardi 29 avril, dans le Congrès général national libyen (CGN), l’équivalent du Parlement, et ont tiré sur les députés. Ces derniers votaient pour désigner le prochain Premier ministre du pays, a précisé à Reuters Omar Hmeidan, le porte-parole d’un député.

Selon cette même source, plusieurs personnes ont été blessées par balles. Les assaillants seraient liés, aux dire du porte-parole, à un candidat au poste de Premier ministre, écarté par les députés, dont l’identité n’a pas été dévoilée.

Selon plusieurs témoins, les membres du Congrès ont fui le bâtiment.

Avec Reuters

Première publication : 29/04/2014

  • LIBYE

    Seïf al-Islam comparaît par vidéoconférence à son procès

    En savoir plus

  • LIBYE

    Cible d'une attaque, le Premier ministre libyen démissionne

    En savoir plus

  • LIBYE

    Un diplomate tunisien enlevé par des hommes armés à Tripoli

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)