Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Tanzanie : le pouvoir s'attaque aux blogueurs

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Fièvre de lassa, le Nigeria lutte contre une épidémie sans précédent

En savoir plus

LE DÉBAT

"Le nouvel antisémitisme" : un manifeste à charge ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Marie-Claude Pietragalla et Julien Derouault : un nouveau pas de deux dans "Lorenzaccio"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Ce n'est pas le moment de fantasmer sur le dégel intercoréen"

En savoir plus

L’invité du jour

"La plupart du temps, les bibliothèques ne sont pas là où les gens ont le plus besoin d’elles"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Grève chez Air France : l'arme du référendum

En savoir plus

FOCUS

RDC : le fléau des enlèvements d'enfants contre rançon

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Amical mais critique, Emmanuel Macron séduit le Congrès"

En savoir plus

FRANCE

En images : l'ex-Femen Amina manifeste devant l'ambassade d'Égypte à Paris

© AFP | L'ex-militante Femen tunisienne Amina Sboui devant l'ambassade d'Égypte à Paris.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 30/04/2014

L'ex-Femen Amina et deux autres militantes ont protesté seins nus, mercredi, devant l'ambassade d'Égypte à Paris contre la condamnation à mort de près de 700 partisans du président égyptien destitué Mohamed Morsi.

 

"Une vraie justice pour nos ennemis !", "Égypte, Égypte, où est ta justice ?"... Devant l'ambassade égyptienne à Paris, trois militantes, dont l'ex-Femen tunisienne Amina Sboui, ont bruyamment protesté contre la condamnation à mort de 700 partisans du président égyptien déchu, Mohamed Morsi. Les trois jeunes femmes ont également ôté leurs tee-shirts, dénudant leur poitrine où était inscrit : "On condamne la peine de mort", ou encore "Non à la peine de mort, même pour les Frères [musulmans, NDLR]".

"Je manifeste seins nus car c'est ma façon de lutter. Quand je veux dénoncer l'absence de justice aussi", a déclaré Amina Sboui, qui a claqué la porte du collectif Femen en l'accusant d'islamophobie. "Nous voulons que les droits de l'Homme soient respectés, même s'il s'agit de nos ennemis", a-t-elle ajoutée. Les trois jeunes femmes ont été emmenées par la police au bout d'une demi-heure.

Lundi, en Égypte, 683 partisans de Mohamed Morsi, issu des Frères musulmans, ont été condamnés à mort. Depuis sa destitution le 3 juillet 2013, plus de 1 400 manifestants pro-Morsi ont été tués, plus de 15 000 autres ont été emprisonnés, selon les organisations de défense des droits de l'Homme.

Avec AFP

Première publication : 30/04/2014

  • ÉGYPTE

    Le Mouvement du 6-Avril promet de résister au gouvernement militaire égyptien

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Près de 700 pro-Morsi condamnés à mort en première instance

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Vidéo : les 529 Frères musulmans condamnés à mort bientôt fixés sur leur sort

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)