Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Teddy Riner : "Je suis allé chercher ma deuxième médaille d’or avec les tripes"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Rio c'est parti, Lille c'est fini !

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Mort d'Adama Traore : la troisième autopsie n'aura pas lieu

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Burkini : le Conseil d'état tranche, le débat politique continue

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

L'offensive turque en Syrie - Arrêté anti-burkini suspendu

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Les secrets de l'Hôtel des Invalides

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Fiscalité, épargne, travail : les promesses économiques du candidat Sarkozy

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Le patriotisme économique prôné par Montebourg peut-il fonctionner ?

En savoir plus

FOCUS

Présidentielle au Gabon : bataille électorale à Port-Gentil

En savoir plus

FRANCE

En images : l'ex-Femen Amina manifeste devant l'ambassade d'Égypte à Paris

© AFP | L'ex-militante Femen tunisienne Amina Sboui devant l'ambassade d'Égypte à Paris.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 30/04/2014

L'ex-Femen Amina et deux autres militantes ont protesté seins nus, mercredi, devant l'ambassade d'Égypte à Paris contre la condamnation à mort de près de 700 partisans du président égyptien destitué Mohamed Morsi.

 

"Une vraie justice pour nos ennemis !", "Égypte, Égypte, où est ta justice ?"... Devant l'ambassade égyptienne à Paris, trois militantes, dont l'ex-Femen tunisienne Amina Sboui, ont bruyamment protesté contre la condamnation à mort de 700 partisans du président égyptien déchu, Mohamed Morsi. Les trois jeunes femmes ont également ôté leurs tee-shirts, dénudant leur poitrine où était inscrit : "On condamne la peine de mort", ou encore "Non à la peine de mort, même pour les Frères [musulmans, NDLR]".

"Je manifeste seins nus car c'est ma façon de lutter. Quand je veux dénoncer l'absence de justice aussi", a déclaré Amina Sboui, qui a claqué la porte du collectif Femen en l'accusant d'islamophobie. "Nous voulons que les droits de l'Homme soient respectés, même s'il s'agit de nos ennemis", a-t-elle ajoutée. Les trois jeunes femmes ont été emmenées par la police au bout d'une demi-heure.

Lundi, en Égypte, 683 partisans de Mohamed Morsi, issu des Frères musulmans, ont été condamnés à mort. Depuis sa destitution le 3 juillet 2013, plus de 1 400 manifestants pro-Morsi ont été tués, plus de 15 000 autres ont été emprisonnés, selon les organisations de défense des droits de l'Homme.

Avec AFP

Première publication : 30/04/2014

  • ÉGYPTE

    Le Mouvement du 6-Avril promet de résister au gouvernement militaire égyptien

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Près de 700 pro-Morsi condamnés à mort en première instance

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Vidéo : les 529 Frères musulmans condamnés à mort bientôt fixés sur leur sort

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)