Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le défenseur des droits de l'homme burundais Pierre-Claver Mbonimpa blessé par balles

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Burundi: le spectre de l'escalade

En savoir plus

DÉBAT

John Kerry au Moyen-Orient : comment rassurer les pays du Golfe ?

En savoir plus

DÉBAT

Raids turcs en Irak et en Syrie : l'offensive contre l'EI et le PKK s'intensifie (Partie 2)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La Seine : le XXIème arrondissement de Paris

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Le yoga, nouvelle arme d'influence

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

PKK, organisation de l’État islamique : le double jeu d’Erdogan

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Grèce : la bourse d'Athènes rouvre dans le rouge après 5 semaines de fermeture

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Nucléaire iranien : John Kerry tente de rassurer les monarchies du Golfe

En savoir plus

Afrique

Attaques meurtrières dans le Sinaï et au Caire

© AFP (Mostafa Abul Ezz) / Un barrage de sécurité dans le Sinaï, en août 2012

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 02/05/2014

Deux attentats-suicides ont visé un barrage de sécurité et un bus vendredi matin dans le Sinaï, faisant deux morts et plusieurs blessés. Un policier a également été tué dans l'explosion d'une bombe au Caire.

Deux explosions ont eu lieu vendredi matin dans le Sinaï, en Egypte. Un kamikaze a attaqué un barrage des forces de sécurité, près du village d’el-Tor, sur l’axe principal entre Le Caire et la station balnéaire de Charm el-Cheikh. La déflagration a tué deux personnes, dont le kamikaze. Plus au sud, sur la même route, une autre explosion a visé un car de touristes utilisé pour transporter des ouvriers. Au moins trois Egyptiens ont été blessés dans cette deuxième attaque.

Un peu plus tard dans la matinée, une troisième bombe a explosé dans le quartier d’Héliopolis, au Caire, tuant un policier et en blessant au moins un autre.

Depuis la chute d’Hosni Moubarak en février 2011, les attaques contre les forces de sécurité sont devenues courantes dans la péninsule du Sinaï, une zone désertique frontalière d'Israël et de la bande de Gaza. Ces violences ont redoublé d’intensité depuis la destitution par l’armée égyptienne de l’ex-président issu des Frères musulmans, Mohamed Morsi, en juillet 2013.

Les militaires ont lancé plusieurs offensives dans le Sinaï depuis 2011 pour tenter de neutraliser les groupes islamistes armés à l’origine de ces attaques. Ces groupes radicaux – dont certains ont fait allégeance à al-Qaïda, ont profité des relations conflictuelles entre le gouvernement égyptien et les Bédouins qui vivent dans le Sinaï pour y établir leurs bases arrière.
 

Avec Reuters
 

Première publication : 02/05/2014

  • ÉGYPTE

    Un groupe proche d'Al-Qaïda revendique l'attentat dans le Sinaï

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Égypte : double attentat meurtrier dans le Sinaï

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Dans le Sinaï, au moins 24 policiers égyptiens tués lors d'une attaque

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)