Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle en Côte d'Ivoire : le soutien de Bédié est une "trahison" selon Bertin

En savoir plus

FOCUS

Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

En savoir plus

MODE

Fashion week : promenade pour un objet d’exception

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Leïla Bekhti

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

François Hollande : un sursaut possible ?

En savoir plus

DÉBAT

Hollande face à la presse : le chef de l'État a tenu sa conférence semestrielle

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

La stratégie des États-Unis face à l'organisation de l'EI

En savoir plus

FOCUS

Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Niki de Saint-Phalle, une "nana" militante et engagée

En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

  • Visé par une enquête, Zidane pourrait être privé de banc de touche

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de la Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse: les indépendantistes n'ont pas tout perdu

    En savoir plus

  • Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

    En savoir plus

  • Irak : combattants kurdes recherchent armes lourdes désespérément

    En savoir plus

  • Barack Obama salue la France, "un partenaire solide contre le terrorisme"

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Euro-2020 : la finale de l'"Euro pour l’Europe" à Wembley

    En savoir plus

  • Corruption : amende record pour le géant pharmaceutique GSK

    En savoir plus

  • Le Paris des Arts de Leïla Bekhti

    En savoir plus

  • Après le "non" de l’Écosse, la Catalogne prépare son propre référendum

    En savoir plus

  • Ebola : l'infirmière française contaminée reçoit un traitement expérimental

    En savoir plus

EUROPE

Le congrès antisémite prévu avec Dieudonné interdit en Belgique

© AFP Archives

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 05/05/2014

Un congrès antisémite à Bruxelles, auquel avait été convié Dieudonné, a été interdit dimanche. Malgré cela, quelque 500 personnes se sont rassemblées devant le lieu de l'évènement, avant d'être dispersées par les forces de l'ordre.

Le congrès antisémite, prévu dimanche 4 mai à Bruxelles et auquel était convié le polémiste français Dieudonné, a été interdit quelques heures auparavant par les autorités belges. Toute manifestation de soutien ou de réprobation vis-à-vis de l’évènement a également été interdite, précise l'agence de presse Belga. Un périmètre de sécurité a en outre été défini autour de la salle où devait se tenir le congrès.

Éric Tomas, le maire d'Anderlecht, ville où était programmée cette rencontre, a adopté un arrêté après avoir fait savoir dès la veille au soir qu'il souhaitait l’interdire. La tenue de ce congrès dit "de la dissidence" avait été annoncée en fin de semaine par une librairie bruxelloise et le groupuscule d'extrême droite "Debout les Belges !" du député Laurent Louis, coutumier des déclarations incendiaires contre les Roms, les Juifs et les médias. Outre Dieudonné et le militant politique Alain Soral, figure parmi les invités Kemi Seba, de l'organisation noire radicale Tribu Ka, désormais dissoute.

Malgré ces précautions, quelque 500 personnes se sont massées devant la salle. Certaines étaient venues avec des ananas, en référence à une vidéo où Dieudonné détourne la chanson "Chaud cacao" d'Annie Cordy en "Shoah nanas", et qui lui a valu une amende de 8 000 euros en France. Des ananas ont été jetés sur les forces de l'ordre au moment de la dispersion.

"Rassemblement antisémite, sexiste et misogyne"

Cette chanson "n'est pas un acte antisémite mais on en a marre de cette communauté qui fait de l'argent avec ça" (la Shoah), a expliqué un participant souhaitant garder l’anonymat.  "C'est un rassemblement antisémite, sexiste et misogyne et c'est juste intolérable", a commenté pour sa part Axel Farkas, un contre-manifestant, en marge du rassemblement.

La police bruxelloise a mis fin vers 16H00 au rassemblement et a dispersé la foule avec des canons à eau, sans procéder à des interpellations. "C'est fini. Que tout le monde se disperse dans le calme", a conclu le député Laurent Louis. "On nous matraque, je ne veux pas qu'il y ait de blessés", a-t-il ajouté, estimant avoir "gagné".

"On a montré notre pouvoir, on a montré que la violence est de leur côté, pas du nôtre", a-t-il renchéri. Une personne touchée au visage par un jet d'eau a été évacuée à bord d'une ambulance.

 

Dès l'annonce de la tenue de ce congrès, vendredi 2 mai, la Ligue belge contre l'antisémitisme (LBCA) avait déposé plainte auprès du procureur du roi de Bruxelles, dénonçant une "véritable journée de la haine, qui servirait de cadre au pire rassemblement d'auteurs, de théoriciens et de propagandistes antisémites que notre pays aura connu depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale".

Avec AFP

Première publication : 04/05/2014

  • FOOTBALL

    Nicolas Anelka, puni pour sa "quenelle", est suspendu pour cinq matchs

    En savoir plus

  • FRANCE

    Dieudonné déclaré persona non grata au Royaume-Uni

    En savoir plus

  • FRANCE

    Quelque 650 000 euros saisis chez Dieudonné

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)