Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Ebola: ne pas oublier l'Afrique

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

"Il faut une réponse globale" contre le terrorisme, dit le Premier ministre malien sur France 24

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sophie Marceau et Patrick Bruel en sex-addicts !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France : la politique familiale à l'heure des économies

En savoir plus

FOCUS

Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

En savoir plus

DÉBAT

Afghanistan : collaborer avec les États-unis... et les Taliban ?

En savoir plus

DÉBAT

Hong Kong se révolte : le pouvoir de Pékin face au défi démocratique

En savoir plus

  • Ebola au Liberia : les chiffres de l'OMS sont "faux", affirme Ellen Johnson Sirleaf

    En savoir plus

  • En images : les ratés du Secret Service de la Maison Blanche

    En savoir plus

  • Barack Obama veut faire évoluer le "statu quo" entre Israéliens et Palestiniens

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Monaco tient en échec le Zenit (0-0)

    En savoir plus

  • La France renforce son dispositif militaire pour lutter contre l'EI en Irak

    En savoir plus

  • Mondial de basket : les Françaises en quarts contre les Américaines

    En savoir plus

  • Gérard Larcher élu sans surprise président du Sénat

    En savoir plus

  • Ebola : Alpha Condé exige "une réponse globale" pour combattre l'épidémie

    En savoir plus

  • Affaire Bygmalion : deux proches de Jean-François Copé mis en examen

    En savoir plus

  • UFC-Que Choisir vs Foncia : l’action de groupe loin de la "class action"

    En savoir plus

  • Le PIB britannique dopé par la drogue et la prostitution

    En savoir plus

  • Erdogan s'engage contre l'EI mais garde comme priorité la chute du régime syrien

    En savoir plus

  • Les musées français les plus visités bientôt ouverts sept jours sur sept

    En savoir plus

  • Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

    En savoir plus

  • Foot américain : un joueur musulman sanctionné pour une prière

    En savoir plus

EUROPE

Le leader nationaliste Gerry Adams remis en liberté

© AFP

Vidéo par FRANCE 2

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 05/05/2014

Le leader nationaliste Gerry Adams a été relâché dimanche, après quatre jours de garde à vue. La police l'a entendu dans le cadre d'une enquête sur un meurtre commis par l'IRA en 1972. Le parquet doit se prononcer sur d'éventuelles poursuites.

Le dirigeant républicain Gerry Adams a été relâché dimanche 4 mai à l'issue de quatre jours de garde à vue. Le président du Sinn Feinétait entendu depuis mercredi soir dans l'affaire du meurtre par l'IRA en 1972 de Jean McConville, une mère de 10 enfants. Il advient désormais au procureur d'inculper ou non Gerry Adams.

Le meurtre de Jean McConville est l’un des crimes les plus controversés commis durant les "troubles" qui ont marqué la province nord-irlandaise pendant trente ans, jusqu’aux accords de paix de 1998. Âgée de 37 ans au moment des faits, cette habitante d'un quartier catholique de Belfast était soupçonnée par l’IRA d’être une taupe pour le compte de la police britannique, ce que sa famille a toujours démenti. Son corps n’a été retrouvé qu’en 2003 sur une plage d’Irlande du Nord, dans le comté de Louth, représenté aujourd’hui par Gerry Adams au parlement irlandais.

L’IRA a reconnu son assassinat en 1999, l’année où était créée en Irlande une commission indépendante pour la localisation des restes des victimes de l'organisation paramilitaire. Jean McConville faisait en effet partie des "disparus", ces personnes enlevées et tuées par l’IRA et dont les corps avaient été cachés. Sept sont toujours introuvables.

L'enquête sur le meurtre de Jean McConville a été relancée par la publication d'une série d'interviews d'anciens combattants du conflit nord-irlandais. Une ancienne militante de l'IRA, Dolours Price, qui avait posé une bombe contre le tribunal d'Old Bailey à Londres en 1973, y avait accusé Gerry Adams d’avoir ordonné le meurtre de la mère de famille.

Adams plaide innocent

Gerry Adams, qui a toujours nié avoir appartenu à l’organisation clandestine armée, se dit "totalement innocent" : "Je crois que le meurtre de Jean McConville et l’inhumation de son corps dans un endroit tenu secret ont constitué une erreur et une grave injustice à son encontre et à l’encontre de sa famille", a plaidé le leader dans un communiqué la semaine dernière, avant d’ajouter : "des allégations malveillantes et bien médiatisées ont été portées contre moi. Je les rejette."

En campagne pour le Sinn Fein aux élections européennes du 23 mai, Gerry Adams laisse entendre que son arrestation pourrait avoir des arrière-pensées politiques. "J’ai des questions sur le moment (de cette arrestation) en plein milieu d’une élection", a-t-il dit à la télévision irlandaise RTE avant son audition par la police.

Gerry Adams a été l’un des artisans des accords de paix du Vendredi-Saint de 1998 qui ont mis fin à trente années de violence entre les républicains catholiques favorables au rattachement à l’Irlande et les unionistes protestants, partisans du maintien de l’Irlande du Nord dans le giron britannique. Responsable politique reconnu, il se rend régulièrement à la Maison blanche et faisait partie des invités d’honneur aux funérailles de l’ancien président sud-africain Nelson Mandela.

Avec AFP et Reuters

Première publication : 04/05/2014

  • IRLANDE DU NORD

    Les témoignages contre Gerry Adams au cœur d'une longue bataille judiciaire

    En savoir plus

  • IRLANDE DU NORD

    Le leader nationaliste Gerry Adams arrêté pour un meurtre commis par l'IRA

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)