Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

6 policiers poursuivis pour homicide involontaire: les habitants de Baltimore exultent

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Viols présumés en Centrafrique : A la rencontre de l'homme qui a recueilli les témoignages

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Viols présumés en Centrafrique : des zones d'ombre dans l'affaire

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Séisme au Népal : l'aide humanitaire internationale pressée par le temps

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Centrafrique : des soldats français soupçonnés de viols sur des enfants

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Viols présumés en Centrafrique : une enquête s'est ouverte à Bangui

En savoir plus

FOCUS

Liban : la prison de Roumieh, un fief pour les jihadistes de l'EI

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

"En France, les PME ont du mal à grandir"

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

Le pain, une tradition française

En savoir plus

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

REVUE DE PRESSE

REVUE DE PRESSE

Dernière modification : 05/05/2014

"Clous de Bruxelles"

© France 24

Presse française, Lundi 5 mai 2014. Au menu de cette revue de presse, l’optimisme de François Hollande, et les doutes des Français les plus modestes, les européennes, et l’Ukraine.

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
A la Une de la presse française, ce matin, les pronostics de François Hollande, qui a assuré ce week-end que «le retournement économique arrive».
 
Oui, ça va aller mieux, martèle le président, au risque, relèvent les Echos, de rejouer, comme il y a un an, «la petite mélodie de la reprise» - or «celle-ci avait avorté», rappelle le journal, qui rappelle aussi que cela n’a toujours pas permis à François Hollande d’inverser la courbe du chômage.
 
A droite, on ironise sur l’excès d’optimisme présidentiel: «Promesses: Hollande récidive», titre l’Opinion, en évoquant «le conte de fées» d’un président «rigolo».
 
Le Figaro parle d’«imprudence»: «On comprend que François Hollande préfère regarder les trois années à venir plutôt que les deux années passées», mais cette «tranquillité affichée (…) s’apparente à un nouveau déni de réalité».
 
En attendant que la prédiction présidentielle se réalise, la Croix est allé à la rencontre de «ces Français qui vivent la rigueur au quotidien», ces ménages modestes touchés par les mesures d’austérité prises par les derniers gouvernements. Pour ces Français qui vivent avec des revenus à peine plus élevés que les minima sociaux, il a fallu revoir beaucoup de choses: plus de départ en vacances, et des dépenses scrutées à la loupe. Christiane, retraitée de 68 ans, 9747 euros de revenus annuels, raconte comment elle a envisagé d’aller aux Restos du cœur: «je me suis renseignée, dit-elle, j’en ai le droit. Mais je ne le ferai pas, j’ai trop honte».
 
Ces Français modestes se sont sentis accablés par l’annonce des 50 milliards d’économies pour rentrer dans les clous de Bruxelles. Comment s’étonner, dès lors, que la rigueur alimente aussi la colère contre l’Union européenne. A trois semaines des élections, une nouvelle vague populiste est annoncée, rappelle Libération. Mais d’après le sondage que publie le journal, les Français resteraient très attachés à l’Europe: 60 % d’entre eux disent ne pas souhaiter en sortir.
 
L’Europe a imposé une directive destinée à protéger davantage les droits des justiciables qui doit entrer en vigueur, en France, le 1er janvier prochain. Son but est de renforcer les droits des personnes entendues par la police, en leur permettant d’être mieux informées de leurs droits, et aussi d’avoir accès à un avocat. Mais les policiers et les gendarmes parlent de mesures qui vont leur apporter un surcroît de travail et alourdir encore un peu plus les procédures. Ils disent que cette directive aura pour effet mécanique d’augmenter le nombre de gardes à vue pour contourner ces procédures - deux fois plus, d’après le Parisien.
 
A la rubrique police et justice, le Figaro dénonce l’augmentation du nombre des violences aux personnes, et parmi elle, la hausse du nombre des violences gratuites: plus 8 % pour les trois premiers mois de cette année.
 
Il est aussi bien sûr question de la situation en Ukraine, en proie à une flambée de violences à l’est et au sud, à Odessa. «La guerre menace, il faut stopper les chars», plaide l’Humanité.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

01/05/2015 Centrafrique

Centrafrique : l'armée française sous la menace d'un scandale

En ce 1er mai, tour d’horizon de la presse française avec Mounia Ben Aïssa.

En savoir plus

01/05/2015 Baltimore

Baltimore : le rapport sur la mort de Freddie Gray fait polémique

Gros titres, débats, éditos et histoires du jour: tour d’horizon de la presse internationale avec Mounia Ben Aïssa.

En savoir plus

30/04/2015 Revue de presse française

Centrafrique : l'armée française dans la tourmente

Au menu de cette revue de presse française présentée ce jeudi par Sandrine Gomes, des soldats de l’armée française accusés de viols sur mineurs en Centrafrique, le sort de Serge...

En savoir plus

30/04/2015 Revue de presse internationale

Arabie saoudite : coup de jeune pour le royaume

Au menu de cette revue de presse internationale présentée ce jeudi par Sandrine Gomes, les révélations du Guardian sur un rapport de l'ONU faisant état de viols de mineurs en...

En savoir plus

29/04/2015 Revue de presse internationale

Séisme au Népal : "la diplomatie du désastre"

Au menu de cette revue de presse internationale présentée ce mercredi par Sandrine Gomes, les tensions toujours vives à Baltimore aux Etats-Unis et des journaux qui s'interrogent...

En savoir plus