Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (Partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Vol AH 5017 : l'équipage aurait changé de direction à cause de la météo

En savoir plus

TECH 24

Objets : tous connectés !

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Centenaire de la Grande Guerre : retour sur la bataille de Verdun

En savoir plus

FOCUS

Ces réfugiés syriens dont de nombreux Turcs ne veulent plus

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Paris fête l'été !

En savoir plus

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Crash du vol AH5017 : "Série Noire"

En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : des enquêteurs français attendus samedi au Mali

    En savoir plus

  • En images : la zone du crash du vol AH5017 au Mali

    En savoir plus

  • Gaza : nouvelles tractations diplomatiques prévues samedi à Paris

    En savoir plus

  • L’essor du tourisme "100 % halal"

    En savoir plus

  • Une manifestation pro-palestinienne prévue samedi à Paris interdite

    En savoir plus

  • Un soldat libanais rejoint le Front Al-Nosra

    En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : "J'ai perdu mon jeune frère et toute sa famille"

    En savoir plus

  • Tour de France : Navardauskas décroche une première victoire pour la Lituanie

    En savoir plus

  • Didier Drogba officialise son retour à Chelsea

    En savoir plus

  • Cinq Palestiniens tués lors du "Jour de colère" en Cisjordanie

    En savoir plus

  • Tour de France : "Jicé" Péraud, routard sur le tard, à la conquête des cols

    En savoir plus

  • En Ukraine, le conflit militaire se double d'une crise politique

    En savoir plus

  • BNP Paribas écope de 60 millions d'euros d'amende aux États-Unis

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

Economie

Pornographie : amende record pour le géant de l’Internet chinois Sina

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 05/05/2014

Sina, le portail Internet qui héberge Weibo, le Twitter chinois, a été condamné à verser près de 600 000 euros pour avoir abrité, à son insu, des contenus pornographiques.

Une amende de 815 000 dollars soit 590 000 euros. C’est le montant record de l’amende qu’ont infligée les autorités chinoises à Sina, géant de l’Internet et maison-mère de la très populaire plateforme de micro-blogging Weibo, cotée en bourse à New York depuis le mois dernier. Cette "amende administrative" a été imposée, samedi 3 mai, par un service spécialisé de la municipalité de Pékin en raison de la présence en ligne de contenu “pornographiques et obscènes” herbergé par Sina.

À cette lourde sanction pécuniaire, s’ajoute le retrait de plusieurs licences de publication sur Internet qui pourrait contraindre le groupe à fermer temporairement plusieurs de ses sites, y compris la plateforme vidéo qu’il détient et qui génère un important trafic.

Campagne de nettoyage du Web ou censure ?

La direction de Sina a précisé qu'elle entendait "coopérer pleinement avec les autorités compétentes" à ce sujet et souligne que les contenus indécents provenaient “de parties tierces ou d'usagers". Il s’agissait de 24 e-books ainsi que des vidéos et des audiogrammes. Le groupe a publié des excuses sur son site, estimant avoir fait preuve de “laxisme” dans le contrôle de ses contenus.

Depuis plusieurs mois, la capitale chinoise s’est lancée dans une vaste campagne de nettoyage du Web chinois ayant conduit à un renforcement des contrôles des contenus qui circulent sur la Toile. Le gouvernement a tenté à plusieurs reprises de justifier son action en affirmant que leurs efforts servaient à se débarrasser des “nuisibles” pour protéger les mineurs, mais bon nombre d’analystes et de commentateurs crient à la censure. Ils craignent que les autorités ne cherchent en fait qu’à museler les plateformes Internet les plus populaires du pays, où fleurissent les discussions politiques les plus sensibles pour la dictature.

Avec AFP

Première publication : 05/05/2014

  • CHINE

    Et si la Chine devenait la première puissance économique mondiale dès 2014 ?

    En savoir plus

  • CHINE

    Chine : la plus grosse affaire de corruption de l’ère communiste se précise

    En savoir plus

  • INTERNET

    Le FBI arrête "l’homme le plus détesté de l’Internet"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)