Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Banlieues françaises : jeunes et policiers, l'impossible réconciliation ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Wilbur Ross, l'homme qui va renégocier les traités

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Nous sommes Deniz Yücel"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Perturbateurs endocriniens: se laver tue ?"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Attentat déjoué en Algérie : Constantine, la 3ème ville du pays menacée ?

En savoir plus

LE DÉBAT

Présidentielle française : la justice, invitée inattendue de la campagne (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Présidentielle française : la justice, invitée inattendue de la campagne

En savoir plus

FOCUS

Quelle stratégie pour les États-Unis sur le continent asiatique ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Oscars: "et le gagnant est...""

En savoir plus

Moyen-Orient

Un Français tué par balles au Yémen

© AFP | L'attaque a eu lieu à quelques centaines de mètres de l'ambassade de France

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 06/05/2014

Des hommes armés ont tué par balles un ressortissant français et en ont blessé un autre, lundi à Sanaa, selon le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius. L'attaque, qui a eu lieu non loin de l'ambassade de France, n'a pas été revendiquée.

Lundi 5 mai, dans le quartier diplomatique de Sanaa, un ressortissant français travaillant au service de sécurité de la délégation de l’Union européenne a été tué par des hommes armés, a rapporté le correspondant de FRANCE 24 basé dans la capitale yéménite. Une information confirmée, dans la soirée, par le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, qui a ajouté qu'un autre Français avait été blessé. Mardi matin, l'attaque n'avait toujours pas été revendiquée.

Le chef de l'État français, François Hollande, a condamné lundi soir avec "la plus grande fermeté" le "lâche attentat" de Sanaa, perpétré à quelques centaines de mètres de l'ambassade de France. La France mettra "tout en oeuvre", "en liaison avec les autorités yéménites", "pour que toute la lumière soit faite sur les circonstances de cet acte odieux et que ses auteurs soient rapidement identifiés", a déclaré la présidence dans un communiqué.

L’homme, employé de la société de sécurité privée Argus, a été abattu dans la rue, à quelques centaines de mètres de l'ambassade de France, par des hommes qui circulaient à bord d'un 4x4 sans plaque d'immatriculation. D'après les sources proches des services de sécurité, les assaillants ont barré la route au véhicule dans lequel circulait la victime avant d'ouvrir le feu.

Le chauffeur yéménite des deux Français a été également blessé dans l'attaque, a indiqué une source de sécurité, précisant que les agresseurs avaient réussi à prendre la fuite.

Le Yémen est le bastion d'Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa), un groupe extrémiste auquel les autorités yéménites attribuent une série d'attentats contre les forces de sécurité. La dernière attaque d'un ressortissant étranger avait eu lieu en avril. Un diplomate allemand avait alors été blessé en échappant à ses agresseurs qui tentaient de l'enlever, non loin de l'ambassade d'Allemagne.

Avec AFP et Reuters

Première publication : 05/05/2014

  • YÉMEN

    Trente-sept membres d'Al-Qaïda tués dans une offensive militaire au Yémen

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Infographie : la guerre des drones américains au Yémen et au Pakistan

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)