Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"On ne naît pas islamiste, on le devient"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Dialogue en RDC : l'Eglise catholique veut un consensus sur les élections

En savoir plus

REPORTERS

Vidéo : Abu Azrael, "le Rambo d’Irak"

En savoir plus

TECH 24

"One Heart One Tree" : l'œuvre tech et arty à découvrir sur Kickstarter

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cheikh Lô, la voix d'or du Sénégal

En savoir plus

FOCUS

Allemagne : faut-il taxer les centrales à charbon les plus polluantes ?

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Ligue des champions : le choc FC Barcelone - Juventus

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Irak - Syrie : un sommet international pour lutter contre l'organisation EI

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Malaysia Airlines veut faire peau neuve

En savoir plus

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

REVUE DE PRESSE

REVUE DE PRESSE

Dernière modification : 08/05/2014

"Le papillon et les larmes du caïman"

© France 24

Presse française, Jeudi 7 mai 2014. Au menu de cette revue de presse, la stratégie de «normalisation» des maires FN, la lutte contre le djihadisme en Europe et le commerce des otages au Sahel, un journaliste à la porte et le goût pour les larmes des papillons.

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
Au menu de la presse française, ce matin, le deuxième anniversaire de l’élection de François Hollande.
 
Le président de la République qui est toujours au plus bas dans les sondages: on peut probablement rêver meilleur cadeau d’anniversaire. Une ligne politique loin de faire l’unanimité, des résultats qui se font toujours attendre, et une personnalité désormais contestée par son propre camp - voilà pour le bilan dressé par Libération de la première partie de la présidence hollandaise. «Hollande cherche président», titre le quotidien: «Les deux premières années de Hollande à l’Elysée resteront celles des occasions manquées, des renoncements et finalement du temps perdu».
 
A la gauche de la gauche, le virage libéral amorcé en début d’année ne convainc pas. D’après l’Humanité, «le retournement de Hollande déchire les socialistes». «Deux bougies et une flamme éteinte», écrit l’Huma: «en 2012, son adversaire était «sans visage»», «aujourd’hui, il a celui des millions de Français qui vivent du RSA ou de leurs maigres retraites».
 
A droite, on invoque les doutes exprimés par la Commission européenne sur la capacité de la France de réduire son déficit à 3 % en 2015: «Déficit, euro: Bruxelles et Berlin corrigent Hollande», titre le Figaro, qui parle d’un «démenti cinglant» infligé au gouvernement, au moment même où l’Europe, elle, va mieux.
 
Les Echos rapportent en effet ce pronostic de Bruxelles: la zone euro serait en train de «tourner la page de la récession». La Commission européenne table sur une croissance de 1,2 % pour cette année, et 1,7 % l’année prochaine.
 
La reprise européenne aidera-t-elle la France à sortir de l’ornière? François Hollande l’espère, tout comme il espère sauver la deuxième partie de son mandat. Le président saura-t-il un «deuxième souffle?», s’interroge 20 minutes.
 
L’entourage de François Hollande affirme que le président a une «stratégie pour rebondir». D’après le Monde, il aurait décidé de contre-attaquer, en revoyant le fonctionnement de son propre cabinet, en faisant «évoluer sa façon de gouverner», avec un Premier ministre plus présent que son prédécesseur. Les déplacements présidentiels seraient également préparés, désormais, avec plus de soin, pour permettre à Hollande de renouer avec les Français.
 
François Hollande se consolera peut-être en apprenant que le trou d’air qu’il traverse l’a été aussi par son prédécesseur, Nicolas Sarkozy. C’est ce que relève le Parisien, qui rappelle que celui-ci «a lui aussi connu les affres des critiques de son propre camp, le divorce avec les Français et les pires prédictions».
 
L’ancien chef de l’Etat que ses partisans presseraient d’intervenir publiquement dans la campagne pour les européennes, d’après Libération, qui explique que «cette clameur sarkozyste» n’a rien de spontanée, en ajoutant que «l’affaire n’est pas sans risque», car «si le scrutin du 25 mai se solde par une poussée du FN et un tassement de l’UMP, Sarkozy pourrait regretter d’avoir volé au secours de l’Europe».
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

02/06/2015 Revue de presse internationale

"Assad, c'est le Milosevic d'aujourd'hui"

Presse internationale, mardi 2 juin 2015. Au menu de cette revue de presse, la réunion aujourd’hui à Paris des pays membres de la coalition internationale en Syrie et en Irak, et...

En savoir plus

02/06/2015 Revue de presse française

"On ne naît pas islamiste, on le devient"

Presse française, mardi 2 juin 2015. Au menu de cette revue de presse, la nouvelle hausse du chômage au mois d’avril, le retour médiatique de Thomas Thévenaoud, la réunion de la...

En savoir plus

01/06/2015 Revue de presse internationale

"Assad, Moscou, le divorce ?"

Presse internationale, lundi 1er juin 2015. Au menu de cette revue de presse, les rumeurs d’un changement d’attitude de la Russie vis-à-vis de Syrie, la dérive dictatoriale de...

En savoir plus

01/06/2015 Revue de presse française

"Les Républicains, machine de guerre sarkozienne"

Presse française, lundi 1er juin 2015. Au menu de cette revue de presse, le nouveau nom de l’UMP, devenue «les Républicains», des mesures pour simplifier la vie des Français et...

En savoir plus

29/05/2015 Sepp Blatter

Sepp Blatter : "Envers et contre tous"

Au programme de cette revue de presse française, vendredi 29 mai, le scandale de corruption qui éclabousse la Fifa.

En savoir plus