Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Mahamadou Issoufou : "L’État malien peut s’écrouler"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : 14 casques bleus tués dans le Nord-Kivu

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Eloge funèbre d'Emmanuel Macron : un hymne à Jean d'Ormesson et à la littérature

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Statut de Jérusalem : l'onde de choc causée par la décision de Donald Trump ? (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Statut de Jérusalem : l'onde de choc causée par la décision de Donald Trump ? (Partie 1)

En savoir plus

BILLET RETOUR

Vidéo : en Égypte, les idéaux de la place Tahrir à l'épreuve de la répression

En savoir plus

TECH 24

L'intelligence artificielle se met au rythme de la pop

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

La fiscalité selon Trump : qui sont les gagnants et les perdants de la réforme ?

En savoir plus

REPORTERS

Libye-Italie : les migrants pris entre deux feux

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

Dernière modification : 08/05/2014

"Helena Costa, première dame"

© France 24

Presse internationale, Jeudi 8 mai 2014. Au menu de cette revue de presse, l’indignation mondiale après l’enlèvement de plus de 200 lycéennes au Nigeria, le départ de Yingluck Shinawatra en Thaïlande, et la nomination d’Helena Costa au poste d’entraîneur de Clermont Foot. Une première.

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook.
 
On commence cette revue de presse internationale au Nigéria, où des manifestations ont lieu chaque jour, pour demander le retour des jeunes filles enlevées par Boko Haram et dénoncer l'incurie du gouvernement.
 
L’indignation des Nigérians est maintenant relayée dans le monde entier - une mobilisation planétaire à la Une du Guardian. Mobilisation via les réseaux sociaux, notamment twitter, où le hashtag «Bring back our girls», «rendez-nous nos filles», a fait l’objet de plus de 850 000 messages.
 
Au Nigeria l’indignation se transforme en colère contre le pouvoir, exprimée notamment par Chibundu Onuzo. Dans sa tribune au Guardian, la romancière nigériane dénonce le comportement de Goodluck Jonatahn, qui s’est rendu dans le nord du pays, à Kano, à l’ouest de Chibok où les jeunes filles ont été enlevées, deux jours après leur kidnapping, pour y tenir un meeting en vue des élections de 2015: «S’occuper des élections plutôt que des lycéennes enlevées était de toute évidence plus important», écrit-elle, en ironisant sur la façon dont la mobilisation internationale a enfin fait sortir le président nigérian de sa léthargie.
 
En Thaïlande, la Cour constitutionnelle a démis la première ministre Yingluck Shinawatra, hier, estimant qu'elle était coupable d'abus de pouvoir. Les juges constitutionnels ont également renvoyé la majorité des membres de son gouvernement - une décision saluée par le journal thaïlandais The Nation, qui voit dans cet énoncé l’échec des chemises rouges, les partisans de Shinawatra, représentés dans un dessin en crabe féroce.
 
Pour The Bangkok Post, la seule solution maintenant est d’organiser de nouvelles élections. Yingluck Shinawatra avait d’ailleurs donné son aval pour de nouvelles législatives en juillet, après que celles de février dernier avaient été invalidées par la même cour constitutionnelle. L’opposition des chemises jaunes les avait boycottées, on ignore si elle en sera cette fois-ci.
 
La sortie de Yingluck Shinawatra ouvre-t-elle la porte à une sortie du conflit, ou va-t-elle pousser chaque camp à se radicaliser? C’est la question que pose The Wall Street Journal, pour qui la seule solution envisageable, c’est que les uns et les autres parviennent à un accord leur permettant de partager le pouvoir.
 
La presse internationale revient également sur tout autre chose: la nomination de la Portugaise Helena Costa 36 ans, au poste d’entraîneur de Clermont Foot, en Ligue 2 française. Une première dans l’histoire du foot pro, forcément, accueillie avec beaucoup de fierté du côté de la presse portugaise, et notamment du site O Expresso, qui titre: «Ce n’est pas mister, c’est mistra». «La dernière barrière du foot vient d’être franchie par une portugaise»: O Diario de Noticias exulte.
 
Et ça semble donner des idées à d’autres. The Independent se demande si une femme pourrait un jour  entraîner une équipe anglaise.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

08/12/2017 Jérusalem

La crainte d'une nouvelle intifada

Dans cette revue de presse internationale, le 8 décembre : en ce vendredi de prière dans le monde musulman, le Proche-Orient est en ébullition après la reconnaissance de...

En savoir plus

08/12/2017 revue de presse

"Téléthon : à vos dons, prêts !"

Dans cette revue de presse française, vendredi 8 décembre, le coup d'envoi du Téléthon, créé il y a 30 ans, les liens entre les familles Hallyday et Macron, et l'hommage de...

En savoir plus

07/12/2017 Jérusalem

"Trump : "Jérusalem est la capitale d'Israël""

Au menu de cette revue de presse internationale du jeudi 7 décembre : les réactions à la décision de Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme la nouvelle capitale d’Israël, et...

En savoir plus

07/12/2017 Revue de presse française

"Où vas-tu Johnny?"

Au menu de cette revue de presse française du jeudi 7 décembre : l’hommage des journaux au chanteur Johnny Hallyday, disparu dans la nuit de mardi à mercredi à 74 ans, et la...

En savoir plus

06/12/2017 Revue de presse internationale

"Johnny Hallyday, The French Elvis Presley"

Au menu de cette revue de presse internationale, mercredi 6 décembre, les réactions des journaux étrangers à la mort de Johnny Hallyday.

En savoir plus