Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Maroc: Nasser Zefzafi, le leader de la contestation populaire arrêté

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Festival "afroféministe" : le compromis de la maire de Paris

En savoir plus

FOCUS

Soudan du Sud : la famine, arme de guerre

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cannes 2017 : et la Palme d'or est attribuée à...

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Merkel-Trump, je t'aime moi non plus"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

France - Russie : des relations économiques pas si frileuses

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Macron, président à poigne"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cannes 2017 : Costa-Gavras, le cinema engagé sur la Croisette

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Lutte contre le terrorisme en Europe : et maintenant ?...

En savoir plus

Afrique

L'ANC en tête des législatives sud-africaines, selon les premiers résultats

© AFP | Des membres de la commission électorale indépendante recomptent les bulletins à Cape Town

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 08/05/2014

Selon les premiers résultats partiels publiés jeudi matin, le Congrès national africain (ANC) dispose d’une avance confortable et devrait remporter les élections législatives, qui se sont déroulées, mercredi, en Afrique du Sud.

Comme attendu, le Congrès national africain (ANC) devrait arriver en tête des élections législatives, qui se sont tenues mercredi 7 mai en Afrique du Sud. Les derniers résultats partiels, publiés par la Commission électorale indépendante, qui prennent en compte la moitié des votes, donnent 62,3 % des voix à l’ANC. Son principal adversaire, l'Alliance démocratique, raffle pour l'instant 23,6 % et est donc en progression après avoir obtenu 16,7 % des suffrages en 2009.

Les résultats complets ne sont pas attendus avant vendredi soir, mais une image correcte des rapports de force devrait être connue jeudi à la mi-journée.

Les Sud-Africains se sont massivement déplacés mercredi pour ce scrutin, le premier depuis la mort de Nelson Mandela, premier président noir du pays. C’est aussi le premier auquel étaient appelés à participer les "Born Free" ("nés libres"), ces Sud-Africains nés après la fin de l’apartheid, en 1994, et dont l’attachement avec l’historique ANC est moins fort que celui de leurs aînés.

Avec AFP et Reuters

Première publication : 08/05/2014

  • AFRIQUE DU SUD

    Vidéo : l'Alliance démocratique, un parti d'opposition multiracial face à l'ANC

    En savoir plus

  • ÉLECTIONS LÉGISLATIVES

    Afrique du Sud : pour les déçus de l'ANC, "pas de courant, pas d’élection"

    En savoir plus

  • ÉLECTIONS

    Afrique du Sud : l'ANC confiant dans sa victoire aux législatives

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)