Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

TECH 24

Evgeny Morozov, l'anti-conformiste du Web

En savoir plus

SUR LE NET

USA : la Toile au chevet d'une infirmière infectée par Ebola

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

START-UP : La tentation de l'étranger ?

En savoir plus

SUR LE NET

Data centers : un coût énergétique trop élevé

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Enseignement numérique : La francophonie à la traîne !

En savoir plus

REPORTERS

L'héritage du président Mujica en Uruguay

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Véronique Morali, présidente du Women's Forum et du directoire de Webedia

En savoir plus

Ukraine et Syrie: quelles gestions des crises?

En savoir plus

Virus Ebola et Budget français : psychose et combat diplomatique

En savoir plus

  • Kobané : les États-Unis larguent des armes aux combattants kurdes

    En savoir plus

  • Ebola : l'aide-soignante espagnole n'a plus le virus

    En savoir plus

  • Débordé par l’afflux de réfugiés, le Liban verrouille sa frontière avec la Syrie

    En savoir plus

  • Foot européen : carton plein pour les cadors, à l'exception de la Juve

    En savoir plus

  • Maroc - Algérie : tirs à la frontière, un "incident grave" selon Rabat

    En savoir plus

  • Crise politico-sportive : le Premier ministre albanais reporte sa visite à Belgrade

    En savoir plus

  • En images : le marathon de Pékin noyé dans un nuage de pollution

    En savoir plus

  • L'Allemagne accepte de vendre à Israël des bateaux lance-missiles

    En savoir plus

  • L'Église ne parvient pas à un consensus sur les homosexuels et les divorcés

    En savoir plus

  • De nouveaux heurts à Hong Kong font 20 blessés

    En savoir plus

  • Tempête dans l'Himalaya : le bilan humain s'alourdit

    En savoir plus

  • Paul McCarthy renonce à regonfler sa sculpture plastique vandalisée à Paris

    En savoir plus

  • Ebola : la course au vaccin bat son plein

    En savoir plus

  • Vidéo : l'organisation de l'EI dispose-t-elle d'avions de chasse ?

    En savoir plus

  • Défiant la loi, le maire de Rome enregistre 16 mariages gays

    En savoir plus

  • Nouvelle attaque meurtrière des rebelles ougandais dans un village du Nord-Kivu

    En savoir plus

  • Hong Kong : les manifestants réinvestissent un campement

    En savoir plus

  • Étudiants disparus au Mexique : le chef d'un cartel arrêté

    En savoir plus

Afrique

Un soldat français tué dans le nord du Mali

© AFP | Soldats français à Tessalit, le 15 mars 2013

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 08/05/2014

Un militaire français du 2e régiment étranger parachutiste a été tué lors d'une opération dans la région de Tessalit, au Mali, dans la nuit de mercredi à jeudi.

Un sous-officier français du 2e régiment étranger de parachutistes (REP) de Calvi a été tué lors d'une opération au Mal dans la nuit du mercredi 7 au jeudi 8 mai, a annoncé l'Élysée dans un communiqué, jeudi matin. L'incident s'est produit dans la région de Tessalit, au nord du pays.

"Le sergent-chef [...] a été tué à 1 heure du matin par un engin explosif improvisé [...]. Le véhicule a explosé", a expliqué sur BFM-TV le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian. "Il est mort pour la liberté du Mali, la sécurité du Mali mais aussi la liberté et la sécurité de la France et de l'Europe, parce que ce qui se joue au Mali c'est aussi la sécurité de la France. C'est la raison pour laquelle nous sommes là-bas", a ajouté le ministre.

"Serval est en train de se terminer dans sa phase de guerre frontale contre les groupes djihadistes", a déclaré Jean-Yves Le Drian. "Nous sommes en train de nous réorganiser pour avoir une conception régionale du contre-terrorisme", a expliqué le ministre, précisant que 1 000 soldats français allaient être concentrés près de Gao et 3 000 autres sur la "bande sahélo-saharienne". Le nord du Mali est, selon lui, "une zone de danger, de trafics en tout genre et là, nous resterons le temps qu'il faudra, il n'y a pas de date limite".

"La guerre frontale contre les groupes djihadistes est terminée"

Le Président de la République, François Hollande, a exprimé sa "profonde tristesse", saluant le "sacrifice de ce légionnaire français". Il a rappelé sa "totale confiance" aux forces françaises engagées dans la lutte "contre les groupes armés terroristes" qui "tentent de soumettre les populations à leur idéologie destructrice en les privant de leur droit à la sécurité et au développement".

Avec AFP

Première publication : 08/05/2014

  • MALI

    Ces islamistes du Mujao qui considèrent la France comme leur ennemie

    En savoir plus

  • MALI

    Cinq humanitaires maliens libérés par des troupes françaises

    En savoir plus

  • MALI

    Reportage : le timide retour des réfugiés au Nord-Mali

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)