Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, PDG de Prudential

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Empathie et sympathie"

En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Vol AH5017 d'Air Algérie : Paris n'exclut "aucune hypothèse"

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Un match entre Lille et le Maccabi Haifa interrompu par des pro-palestiniens

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

  • Tour de France : ces forçats qui ont forgé la réputation du Tourmalet

    En savoir plus

  • Sénégal : risque de famine en Casamance

    En savoir plus

  • L'ONU ouvre une enquête sur l'offensive israélienne à Gaza

    En savoir plus

EUROPE

Ukraine : combats meurtriers à Marioupol, au moins 20 morts

© GENYA SAVILOV / AFP | Des séparatistes pro-russes font face aux forces de l'ordre à Marioupol, dans l'Est

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 09/05/2014

Au moins vingt séparatistes pro-russes et un policier ont été tués vendredi 9 mai dans l'assaut par les forces de l'ordre du siège de la police de Marioupol, ville portuaire du sud-est de l'Ukraine.

Vingt séparatistes pro-russes et un policier ont été tués dans des  affrontements qui se sont produits vendredi 9 mai à Marioupol, sur la mer d’Azov, dans le sud-est de l'Ukraine. Les rebelles tentaient de prendre le siège de la police qui a pris feu, selon le ministre ukrainien de l’intérieur, Arsen Avakov. Les précédents bilans faisaient état de trois à huit morts.
 
Cinq policiers ont également été blessés et quatre insurgés capturés, a indiqué le ministre sur sa page Facebook. Selon des informations qui restent à confirmer de l'envoyé spécial de FRANCE 24 en Ukraine, Julien Sauvaget, "les policiers auraient pris le parti de la population. Puis des échanges de tirs à l’intérieur du commissariat ont retenti". 
 
Selon Arsen Avakov, l'assaut "terroriste" s'est transformé en bataille rangée à l'intérieur de l'immeuble. Certains séparatistes ont pris la fuite et cherché refuge ailleurs dans la ville portuaire : "Une bonne partie des assaillants se sont volatilisés dans la ville en abandonnant leurs armes (...) Le bâtiment (de la police locale) est en flammes", souligne-t-il.
 
À Marioupol, la violence est montée d'un cran
 
Marioupol, une ville d’environ 500 000 habitants, se trouve à une centaine de kilomètres au sud de Donetsk, où la police régionale n’a pas souhaité faire de commentaire. Elle est le théâtre depuis plusieurs jours d’affrontements entre forces ukrainiennes et séparatistes.  Julien Sauvaget note le décalage entre les forces de sécurité ukrainiennes armées et la population civile désarmée qui a occupé la mairie. 
"L’armée mène depuis trois jours une opération dans Marioupol pour tenter de décourager la population de manifester et d’occuper certains bâtiments. Vendredi matin, elle a pris d’assaut la mairie, à nouveau occupée par des séparatistes non armés. Il n’y a pas d’hommes en armes ni avec des kalachnikovs, il s’agit d’une population civile ", a pu constater Julien Sauvaget, envoyé spécial de FRANCE24 à l’est de l’Ukraine. "Pourtant l'armée n'a pas hésité à tirer en l'air", poursuit-il.
 
Tetiana Ignatchenko, une journaliste qui travaille à Marioupol, a déclaré que les forces ukrainiennes avaient envoyé plusieurs véhicules blindés dans la ville. L'envoyé spécial de FRANCE 24 confirme que l'armée a fait venir des chars qui ont tiré sur le commissariat. "On parle de scène de guerre . Plusieurs bâriments sont en feu dans la ville. A Marioupol, un cran supplémentaire a été passé dans cette crise en Ukraine qui glisse vers la guerre civile", estime-t-il. 

 

Première publication : 09/05/2014

  • VIDÉO

    L'armée ukrainienne poursuit son "opération antiterroriste" à Marioupol

    En savoir plus

  • UKRAINE

    Présidentielle ukrainienne : "Nous allons assister à la mort d’un État"

    En savoir plus

  • RUSSIE - UKRAINE

    En Crimée, Poutine appelle "au respect de ses intérêts légitimes"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)