Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LES OBSERVATEURS

Best Of de l'été - l'enfer d'une prison grecque et un hôpital sous les bombes au Soudan

En savoir plus

DÉBAT

La Libye s'enfonce dans le chaos

En savoir plus

#ActuElles

Une femme imam ? Oui, c'est possible en Chine!

En savoir plus

#ActuElles

Riches Émiratis cherchent épouses indiennes pour un mois

En savoir plus

DÉBAT

Crash du MH17 en Ukraine : l'enquête entravée par la bataille de l'Est

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Gringos"

En savoir plus

SUR LE NET

Mobilisation en ligne pour les chrétiens d'Irak

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"N'oublions pas la Syrie"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libye : Un incendie "hors de contrôle" menace Tripoli

En savoir plus

  • Vidéo : le principal hôpital de Gaza touché par des bombardements

    En savoir plus

  • Le parquet de Paris dément avoir ouvert une enquête sur la campagne de Sarkozy

    En savoir plus

  • Vidéo : le tourisme au secours des gorilles du Rwanda

    En savoir plus

  • Vidéo : la chute du vol AH5017 a été "vertigineuse", selon Ouagadougou

    En savoir plus

  • À Gaza, Israël s’attaque aux symboles du Hamas

    En savoir plus

  • Un maire FN devant la justice pour avoir repeint une œuvre en bleu

    En savoir plus

  • Un incendie hors de contrôle menace Tripoli d’une "catastrophe humaine"

    En savoir plus

  • En images : de Gaza à la Syrie, en passant par l’Irak, la triste fête de l’Aïd

    En savoir plus

  • Transferts : l'attaquant français Antoine Griezmann signe à l'Atletico

    En savoir plus

  • Gilles Kepel : "Plus Israël réplique, plus le Hamas remporte une victoire politique"

    En savoir plus

  • La France prête à accueillir les chrétiens persécutés en Irak

    En savoir plus

  • Ioukos : la Russie perd un procès à 50 milliards de dollars

    En savoir plus

  • Aïd meurtrier à Gaza, Netanyahou annonce une "longue campagne"

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : Paris et Alger sous le feu des critiques

    En savoir plus

  • Un Français soupçonné de recruter des djihadistes arrêté au Maroc

    En savoir plus

  • Photos à l'appui, Washington accuse Moscou de bombarder l'Ukraine

    En savoir plus

  • Vol d'Air Algérie : les boîtes noires arrivées en France, le pays en deuil

    En savoir plus

  • Sous le choc, Sloviansk découvre sa première fosse commune

    En savoir plus

Est de Ukraine: les prorusses préparent le référendum sur l'indépendance

AFP

Des membres d'une commission électorale préparent les bulletins de vote pour le referendum du 11 mai dans l'est de l'Ukraine, le 8 mai 2014 à DonetskDes membres d'une commission électorale préparent les bulletins de vote pour le referendum du 11 mai dans l'est de l'Ukraine, le 8 mai 2014 à Donetsk

Des membres d'une commission électorale préparent les bulletins de vote pour le referendum du 11 mai dans l'est de l'Ukraine, le 8 mai 2014 à DonetskDes membres d'une commission électorale préparent les bulletins de vote pour le referendum du 11 mai dans l'est de l'Ukraine, le 8 mai 2014 à Donetsk

Les insurgés prorusses de l'est de l'Ukraine, en rébellion armée contre Kiev, se préparaient vendredi au "référendum" de dimanche sur leur indépendance, destiné à officialiser leur séparation avec le reste de l'Ukraine et préparer un éventuel rattachement à la Russie.

La consultation doit se dérouler dans les deux régions les plus touchées par l'insurrection, celle de Donetsk et celle voisine de Lougansk, fortes au total de 7,3 millions d'habitants. L'Ukraine compte 45,5 millions d'habitants.

Le référendum portera sur la question "approuvez-vous l'indépendance de la République populaire de Donetsk" et "approuvez-vous l'indépendance de la République populaire de Lougansk".

La "République populaire de Donetsk" a été autoproclamée le 7 avril par des militants prorusses après la prise d'assaut de l'administration régionale de cette ville d'un million d'habitants, centre de la région minière du Donbass, l'un des poumons économiques de l'Ukraine.

Les dirigeants de la rébellion prorusse, à Donetsk et Lougansk ont rejeté l'appel du président russe Vladimir Poutine à reporter la date du référendum qui a d'ores et déjà été dénoncé comme illégal et sans aucune valeur par Kiev, les Etats-Unis et l'Union européenne.

"Nous sommes des volontaires, des patriotes. On en a assez de vivre sous la menace de ces fascistes (de Kiev)", assure Galina Grioukanova, une retraitée venue apporter son aide à la commission électorale à Donetsk pour l'organisation du référendum.

"Nous travaillons jour et nuit pour que le référendum se passe bien", affirme-t-elle, alors que l'organisation semble assez chaotique.

Dans combien de villes sera organisé le "référendum" et dans quelles conditions ? "Dans près de 90% des villes de la région, le drapeau de la République de Donetsk flotte sur la mairie. Mais on ne peut pas dire pour autant que toutes sont passées complètement de notre côté", a indiqué l'un des responsables prorusses de Donetsk, Denis Pouchiline, précisant attendre une participation de quelque 60% de l'électorat.

Plusieurs sondages ukrainiens et un sondage de l'institut américain Pew Research Centre indiquent que 70% de la population dans l'est de l'Ukraine est hostile au séparatisme et favorable à l'unité territoriale de l'Ukraine, contre quelque 18% pour la sécession.

Mais les pro-Ukraine ont de plus en plus de mal à se faire entendre, à la suite de nombreuses intimidations: plusieurs militants ont été tués, enlevés ou battus ces dernières semaines, et d'autres ont trouvé refuge à Kiev ou à l'étranger.

Au quartier général des militants pro-russes à Donetsk sont affichés des photos de militants pro-Ukraine, avec leur adresse, numéro de téléphone et appel à passer à l'action contre eux.

- "Rentrer à la maison, en Russie"

Alors qu'aucun contrôle indépendant ne sera organisé sur les conditions du scrutin, l'organe de la "République de Donetsk", La Voix du Peuple, a donné quelques précisions sur la façon dont se déroulera la consultation: "Les autorités de Kiev ont refusé de nous donner les listes électorales, c'est pourquoi tous ceux qui veulent voter pourront s'inscrire sur des listes directement dans les bureaux de vote".

Dans la région de Lougansk, "L'armée du Sud-Est", mise sur pied par les prorusses, a indiqué se charger à la fois de la protection armée des bureaux de vote, du décompte des voix et de l'annonce des résultats.

Après ce référendum, dont le résultat ne semble faire aucun doute, le scénario envisagé par les dirigeants prorusses de l'est de l'Ukraine rappelle celui qui a abouti en mars dernier à l'annexion de la Crimée par la Russie.

Le journal officiel de la "République de Donetsk" précise ainsi: après le référendum, "nous interviendrons sur la scène internationale comme un Etat indépendant de plein droit. Notre exemple sera suivi par d'autres régions, celle de Lougansk, Kharkiv, Zaporijia, Dnipropetrovsk, Kherson, Mykolaïv, Odessa puis nous nous unirons dans une puissante fédération, la NovoRossia (Nouvelle Russie), qui deviendra une partie du grand monde russe".

Devant le siège de l'administration régionale occupé par les prorusses à Donetsk et devenu leur quartier-général, des haut-parleurs diffusaient vendredi des chansons patriotiques. "Je veux rentrer à la maison, en Russie", disait le refrain de l'une d'elles.

Première publication : 09/05/2014