Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Zimbabwe : retenu par l'armée Robert Mugabe préside tout de même une cérémonie

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le baiser imposé d'Al Franken

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

COP 23 en Allemagne : une occasion manquée ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Crise au Liban : La France à la manoeuvre

En savoir plus

TECH 24

Quoi de neuf, e-docteur ?

En savoir plus

LE GROS MOT DE L'ÉCO

Taux directeur : le diapason du système bancaire

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Afrique - Chine : le piège de la dépendance ?

En savoir plus

#ActuElles

Consentement sexuel des mineur(e)s : quel âge minimum ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La France, terre de vin et de tourisme

En savoir plus

Moyen-Orient

Irak : violents combats à Fallouja, occupée par l’EIIL depuis 4 mois

© AFP - Un soldat de l'armée irakienne dans la région de Falloujah, 2014

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 09/05/2014

Au moins huit personnes sont mortes ce vendredi dans des bombardements sur Fallouja, une ville majoritairement sunnite à l'ouest de l'Irak, contrôlée par les islamistes de l'EIIL depuis janvier et que l'armée ne parvient pas à récupérer.

Huit personnes, dont deux enfants, ont été tuées dans des bombardements et des combats à Fallouja, une ville voisine de Bagdad, majoritairement sunnite, tenue par des insurgés depuis plus de quatre mois, a indiqué un médecin vendredi 9 mai. Les violences ont commencé vers 3 h du matin et se sont poursuivies plusieurs heures provoquant la mort de deux enfants.

Les affrontements dans la région de Fallouja ont été déclenchées le 30 décembre par le démantèlement à Ramadi (40km plus à l'ouest), chef-lieu de la province majoritairement sunnite d'Al-Anbar, d'un camp de protestataires sunnites anti-gouvernementaux, se plaignant d'être discriminés par les autorités chiites. Depuis la ville est régulièrement le théâtre de bombardements attribués par des habitants aux forces gouvernementales.

Le 4 mai déjà, 11 personnes avaient trouvé la mort dans des attaques aériennes sur cette ville de l’ouest du pays. Selon un médecin interrogé par l’AFP, au moins 295 Irakiens ont été tués en 4 mois dans le seul secteur de fallouja.

L’EIIL contrôle Fallouja depuis plus de 4 mois

Depuis janvier, des combattants anti-gouvernementaux, dont des djihadistes de l'État islamique en Irak et au Levant (EIIL), une branche d'Al-Qaïda, contrôlent Fallouja et des secteurs de Ramadi, à l'ouest de Bagdad, dans la province à majorité sunnite d'Al-Anbar. Jusqu’à présent, les autorités irakiennes ont échoué à reprendre le contrôle de la région.

C’est la première fois que des insurgés prennent ouvertement le contrôle de villes importantes en Irak depuis la vague de violences qui avait suivi l’invasion du pays par les Américains en 2003.

Ces violences interviennent alors que le décompte des votes des élections législatives du 30 avril, les premières depuis le départ des troupes américaines fin 2011, est toujours en cours. Les autorités irakiennes imputent, eux, la violence qui touche l'ensemble du pays à des facteurs extérieurs, au premier rang desquels la guerre en Syrie voisine. Mais diplomates et analystes affirment que les violences sont surtout alimentées par la colère de la minorité sunnite, qui s'estime marginalisée et maltraitée par les autorités, dominées par les chiites.

Avec AFP

CARTE
© FRANCE 24

Première publication : 09/05/2014

COMMENTAIRE(S)