Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LES OBSERVATEURS

Drame du "Cercueil volant" et un riche couple sauve des migrants

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les yeux doux d'Angela Merkel"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Traité transatlantique : les consommateurs lésés ?

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Dacian Ciolos, commissaire européen à l'Agriculture et au Développement rural

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le hip-hop fusion à la française

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : à Kobané, la colère des Kurdes contre la Turquie

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

La Tunisie se prépare à voter

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Nouvelle tentative pour mettre fin au conflit entre Kiev et Moscou

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Sommet européen sur l'emploi : la croissance à l'ordre du jour

En savoir plus

  • Mort du PDG de Total Christophe de Margerie

    En savoir plus

  • Le Mondial-2022 au Qatar se jouera en hiver, tranche Blatter

    En savoir plus

  • Oscar de la Renta, le célèbre styliste des Premières dames, est mort

    En savoir plus

  • Yémen : l’irrémédiable ascension des Houthis, nouveaux maîtres de Sanaa

    En savoir plus

  • Ankara va faciliter le passage des peshmerga vers Kobané

    En savoir plus

  • L'armée suédoise traque un introuvable sous-marin russe

    En savoir plus

  • Ebola : le transport aérien, dossier épineux de la gestion de l’épidémie

    En savoir plus

  • Procès des journalistes en Papouasie : "Ils n’ont pas commis de faute très grave"

    En savoir plus

  • Tout ce que vous pensez savoir sur Ebola... et qui est faux !

    En savoir plus

  • L’Algérie refuse de remplacer le Maroc pour l’organisation de la CAN-2015

    En savoir plus

  • François Hollande inaugure la Fondation Vuitton à Paris

    En savoir plus

  • Paris et Berlin s'entendent pour stimuler l'investissement en Europe

    En savoir plus

  • Vidéo : à Kobané, la colère des Kurdes contre la Turquie

    En savoir plus

  • Kate et William attendent leur deuxième enfant pour avril

    En savoir plus

  • Quand l’EI ne veut plus que ses militants postent de selfies

    En savoir plus

Moyen-Orient

Irak : violents combats à Fallouja, occupée par l’EIIL depuis 4 mois

© AFP - Un soldat de l'armée irakienne dans la région de Falloujah, 2014

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 09/05/2014

Au moins huit personnes sont mortes ce vendredi dans des bombardements sur Fallouja, une ville majoritairement sunnite à l'ouest de l'Irak, contrôlée par les islamistes de l'EIIL depuis janvier et que l'armée ne parvient pas à récupérer.

Huit personnes, dont deux enfants, ont été tuées dans des bombardements et des combats à Fallouja, une ville voisine de Bagdad, majoritairement sunnite, tenue par des insurgés depuis plus de quatre mois, a indiqué un médecin vendredi 9 mai. Les violences ont commencé vers 3 h du matin et se sont poursuivies plusieurs heures provoquant la mort de deux enfants.

Les affrontements dans la région de Fallouja ont été déclenchées le 30 décembre par le démantèlement à Ramadi (40km plus à l'ouest), chef-lieu de la province majoritairement sunnite d'Al-Anbar, d'un camp de protestataires sunnites anti-gouvernementaux, se plaignant d'être discriminés par les autorités chiites. Depuis la ville est régulièrement le théâtre de bombardements attribués par des habitants aux forces gouvernementales.

Le 4 mai déjà, 11 personnes avaient trouvé la mort dans des attaques aériennes sur cette ville de l’ouest du pays. Selon un médecin interrogé par l’AFP, au moins 295 Irakiens ont été tués en 4 mois dans le seul secteur de fallouja.

L’EIIL contrôle Fallouja depuis plus de 4 mois

Depuis janvier, des combattants anti-gouvernementaux, dont des djihadistes de l'État islamique en Irak et au Levant (EIIL), une branche d'Al-Qaïda, contrôlent Fallouja et des secteurs de Ramadi, à l'ouest de Bagdad, dans la province à majorité sunnite d'Al-Anbar. Jusqu’à présent, les autorités irakiennes ont échoué à reprendre le contrôle de la région.

C’est la première fois que des insurgés prennent ouvertement le contrôle de villes importantes en Irak depuis la vague de violences qui avait suivi l’invasion du pays par les Américains en 2003.

Ces violences interviennent alors que le décompte des votes des élections législatives du 30 avril, les premières depuis le départ des troupes américaines fin 2011, est toujours en cours. Les autorités irakiennes imputent, eux, la violence qui touche l'ensemble du pays à des facteurs extérieurs, au premier rang desquels la guerre en Syrie voisine. Mais diplomates et analystes affirment que les violences sont surtout alimentées par la colère de la minorité sunnite, qui s'estime marginalisée et maltraitée par les autorités, dominées par les chiites.

Avec AFP

CARTE
© FRANCE 24

Première publication : 09/05/2014

COMMENTAIRE(S)