Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (Partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Vol AH 5017 : l'équipage aurait changé de direction à cause de la météo

En savoir plus

TECH 24

Objets : tous connectés !

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Centenaire de la Grande Guerre : retour sur la bataille de Verdun

En savoir plus

FOCUS

Ces réfugiés syriens dont de nombreux Turcs ne veulent plus

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Paris fête l'été !

En savoir plus

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Crash du vol AH5017 : "Série Noire"

En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : des enquêteurs français attendus samedi au Mali

    En savoir plus

  • En images : la zone du crash du vol AH5017 au Mali

    En savoir plus

  • Gaza : nouvelles tractations diplomatiques prévues samedi à Paris

    En savoir plus

  • L’essor du tourisme "100 % halal"

    En savoir plus

  • Une manifestation pro-palestinienne prévue samedi à Paris interdite

    En savoir plus

  • Un soldat libanais rejoint le Front Al-Nosra

    En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : "J'ai perdu mon jeune frère et toute sa famille"

    En savoir plus

  • Tour de France : Navardauskas décroche une première victoire pour la Lituanie

    En savoir plus

  • Didier Drogba officialise son retour à Chelsea

    En savoir plus

  • Cinq Palestiniens tués lors du "Jour de colère" en Cisjordanie

    En savoir plus

  • Tour de France : "Jicé" Péraud, routard sur le tard, à la conquête des cols

    En savoir plus

  • En Ukraine, le conflit militaire se double d'une crise politique

    En savoir plus

  • BNP Paribas écope de 60 millions d'euros d'amende aux États-Unis

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

Afrique

Cameroun : le port négrier de Bimbia, oublié de l’histoire de l’esclavage

© Capture d'écran FRANCE 24

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 10/05/2014

La France commémore le 10 mai l’abolition de l’esclavage. L’occasion pour FRANCE 24 de se rendre au port négrier de Bimbia, au Cameroun, grand oublié de l’histoire de l’esclavage, bien qu’il ait représenté plus de 10 % de la traite négrière.

Outre-Atlantique, ils seraient plus de 8 000 Afro-Américains à avoir identifié leurs origines camerounaises, dont les ancêtres esclaves seraient vraisemblablement partis du port négrier de Bimbia, au sud-ouest du pays. Parmi eux, le célèbre producteur de musique Quincy Jones ou encore l’ancienne secrétaire d’État Condoleezza Rice. De quoi faire revivre la mémoire de ce port oublié du Cameroun.

Grâce à ces révélations, les vestiges enfouis de Bimbia refont peu à peu surface. Le site a même été classé au patrimoine national de l'État camerounais et des projets d'aménagement commencent à voir le jour, notamment pour accueillir les touristes. Parmi les visiteurs, Je Ngo Nyemb : "Je suis très surprise parce que lors de nos cours d’histoire, on ne parlait jamais de l’esclavage au Cameroun, se rappelle-t-elle. Quand on parlait des sites d’esclavage, c’était toujours Gorée, Ouidah, la Gold Coast. Jamais le Cameroun", regrette-elle.

Si l’histoire de l’esclavage a retenu la célèbre île de Gorée au Sénégal, elle découvre tout juste l’existence du port négrier de Bimbia, au sud-ouest du Cameroun. Pourtant, parmi les centaines de millions d’hommes, de femmes et d’enfants victimes de la traite transatlantique des esclaves, plus de 10 % seraient partis de Bimbia. "La place du Cameroun dans la traite transatlantique n'a pas été bien estimée. Les dernières recherches et découvertes indiquent que plus de 10 % des esclaves seraient partis du Cameroun", souligne le professeur Stephen Fomin, historien, spécialiste de l’esclavage. Il participe aux recherches qui repositionnent le Cameroun dans l’histoire de la traite négrière.

Progressivement, les autorités se mobilisent pour faire revivre les vestiges de Bimbia, premiers témoignages archéologiques de la traite négrière au Cameroun. En mars dernier, l'inscription du site a même été soumise au patrimoine mondial de l'Unesco. En attendant, des projets touristiques voient le jour.

"Notre projet est d'aménager le site afin de le rendre visitable à travers une signalétique, qui indique au touriste où il se trouve, à quoi a servi la structure, explique Anita Kamga Fotso, directrice marketing du programme 'Route des Chefferies'. C'est de pouvoir […] dire aux gens partout dans le monde que dans l'histoire de la traite négrière, Bimbia existe, Bimbia a sa part d'histoire à raconter et vous pouvez la visiter".
 

Première publication : 10/05/2014

  • FRANCE

    La commémoration de l’esclavage fait toujours débat en France

    En savoir plus

  • FOCUS

    À Nantes, sur les traces de l'esclavage

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)