Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Grèce, la victoire de Syriza doit-elle inquiéter les Européens ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Union Africaine, est-ce vraiment une union ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Hollande, le "Hitler" d'Al Watan Al An

En savoir plus

REPORTERS

Syrie : Kobané, la reconquête

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Lutte contre Boko Haram : des bombardements tchadiens au Nigeria

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Manifestations anti-MINUSMA : l'ONU ouvre une enquête

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Le Who's who du procès Bettencourt

En savoir plus

TECH 24

Des technologies pour aider les malvoyants

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Guillaume de Tonquédec, acteur chouchou des français

En savoir plus

Moyen-Orient

Attentat meurtrier contre la police militaire au Yémen

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 11/05/2014

Alors que l’armée yéménite mène une offensive contre les combattants d’Al-Qaïda, un attentat suicide, considéré comme des représailles, a fait plusieurs morts dimanche, parmi les militaires.

Douze militaires ont été tués et douze autres blessés, dimanche 11 mai, dans un attentat suicide attribué à Al-Qaïda contre un camp de la police militaire à Moukalla, dans le sud-est du Yémen, a indiqué un responsable militaire. Alors qu’un précédent bilan faisait état de 11 militaires tués et de six blessés, le corps d'un douzième soldat et six blessés ont été retirés des décombres.

Selon ce responsable, "une partie du bâtiment s'est effondrée sous l'effet de la déflagration". L'hôpital de la ville a en outre annoncé qu'un civil avait succombé à ses blessures, portant le bilan de l'attentat à 13 morts.

Le kamikaze, qui a fait exploser sa charge après avoir forcé la porte d'entrée du camp, "appartient à Al-Qaïda", a affirmé le responsable militaire.

Cet attentat semble être une action de représailles de la part d'Al-Qaïda après la récente offensive menée par l'armée yéménite dans les provinces de Chaboua et Abyan.

Par ailleurs, dimanche matin, trois hommes armés, qui tentaient d'attaquer un point de contrôle près du palais présidentiel dans la capitale yéménite, ont été tués, a annoncé le ministère de l'Intérieur. Il s'agit du deuxième incident de ce type en deux jours près du palais présidentiel de Sanaa.

Avec AFP et Reuters

Première publication : 11/05/2014

  • YÉMEN

    Deux Français membres d’Al-Qaïda arrêtés au Yémen

    En savoir plus

  • YÉMEN

    Un Français tué par balles au Yémen

    En savoir plus

  • YÉMEN

    Trente-sept membres d'Al-Qaïda tués dans une offensive militaire au Yémen

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)