Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE PARIS DES ARTS

Le Beyrouth des arts, avec Nadine Labaki (partie 1)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

UNE SEMAINE DANS LE MONDE (PARTIE 1)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

UNE SEMAINE DANS LE MONDE (PARTIE 2)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Paris, capitale de l'art contemporain

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Beyrouth des arts (partie 2)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Calais, ville de toutes les tensions

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

"Kazakhgate" : un nouveau pavé dans la mare de Nicolas Sarkozy ?

En savoir plus

#ActuElles

Le sexe féminin : un enjeu politique ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Relance dans la zone euro : bientôt un accord sur l'investissement ?

En savoir plus

SPORT

Ligue 1 : l’Europe et le maintien, rien n'est joué avant la dernière journée

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 11/05/2014

Au terme de la 37e journée de Ligue 1, le suspens est total tant pour la course à l’Europe que pour l’identité du club qui accompagnera Valenciennes et Ajaccio en Ligue 2. Tout se jouera samedi 17 mai lors de la dernière journée.

Si les deux premières places du championnat de France sont d'ores et déjà attribuées au PSG et à son dauphin Monaco, le suspens reste total dans la course à l'Europe à l'issue de la 37e et avant-dernière journée de Ligue 1, samedi 10 mai.

Samedi, les dernières places qualificatives pour la Ligue des champions et la Ligue Europa n’ont pas trouvé preneur, alors que le maintien se jouera au cours d'un choc dramatique entre Sochaux et Évian Thonon-Gaillard, au stade Bonal.

En haut de classement, Lille et Lyon sont assurément les deux grands perdants de la soirée. Défait par le tout frais champion de France parisien (1-3), le LOSC (3e) est désormais sous la menace de Saint-Etienne (4e), vainqueur à Nantes (1-3) avec notamment un doublé de Mevlut Erding.

Deux petits points seulement séparent les deux équipes et la précieuse 3e place de Lille, donnant accès au 3e tour préliminaire de la Ligue des champions, ne tient plus qu'à un fil.

Plus de peur que de mal pour Cabaye

Paris et sa superstar Zlatan Ibrahimovic, titulaire pour la première fois depuis plus d'un mois, n'étaient donc pas venus en touristes dans le Nord. Laurent Blanc, qui avait laissé au repos la plupart de ses "mondialistes", a parfaitement fêté sa prolongation de contrat jusqu'en 2016. Le PSG en a même profité au passage pour battre le record du nombre de points obtenus sur une saison (86), jusque-là détenu par Lyon depuis 2006 (84).

Seul point noir de la soirée : la sortie sur une civière de Yohan Cabaye, sévèrement taclé à la cheville droite par Marvin Martin. Une blessure qui aurait pu ruiner les chances de l'international français juste avant la divulgation de la liste du sélectionneur de l'équipe de France Didier Deschamps pour la Coupe du monde, mardi. Toutefois les examens médicaux passés samedi soir n’ont révélé aucune fracture et le staff médical du club s'est montré rassurant. "La cheville est très enflée, mais visiblement c'est plus de peur que de mal. Je n'ai pas revu l'action, mais oui j'ai eu peur, a indiqué Laurent Blanc à l'issue de la rencontre. Forcément il a dû penser au Mondial."

Lyon sous pression, Guingamp sauvé

Derrière, Lyon s’inquiète de plus en plus. Car après un deuxième revers consécutif, cette fois face à Lorient (0-1), l’OL pourrait bien manquer une 18e participation d'affilée à une Coupe d'Europe. Rien n'a fonctionné samedi pour les Gones, réduit à dix dès la 14e minute après un carton rouge sévère adressé à Mouhamadou Dabo.

Le club de Jean-Michel Aulas est parvenu à conserver sa 5e place, la dernière qualificative pour la Ligue Europa, mais Marseille (6e), qui a ramené un point de Bordeaux (1-1), reste en embuscade avec seulement un point de moins.

En bas de tableau, rien ne s’est vraiment décanté non plus. Seule certitude, Guingamp est sauvé. Euphorique, l'En Avant a arraché son maintien contre Toulouse (2-0), une semaine après sa victoire en Coupe de France.

L'ultime billet pour la Ligue 2 sera attribué lors d'un affrontement sous haute tensio, samedi prochain, à Bonal, entre Sochaux et Évian-TG, tous deux vainqueurs samedi. Un duel particulièrement dramatique, d’autant que l’inimitié entre les coachs des deux formations est de notoriété publique.

Avec AFP

Première publication : 11/05/2014

  • FOOTBALL

    Le PSG champion de France : "Personne ne va nous arrêter"

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Le PSG sacré champion de France malgré sa défaite face à Rennes

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Ligue 1 : L'OM bat Lyon et relance ses espoirs d'Europe

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)