Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Fin de règne au Burkina Faso

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Coup d'état au Burkina Faso

En savoir plus

DÉBAT

Violences au Burkina Faso : vers un nouveau coup d'état ? (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Crise au Burkina Faso : l’état de siège déclaré (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Tibéhirine : "Nous voudrions expertiser" les prélèvements, dit Trévidic

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Inès Boujbel, PDG de Deyma

En savoir plus

POLITIQUE

Drame de Sivens : Placé dénonce "l’absence absolue d’empathie" du gouvernement

En savoir plus

POLITIQUE

Bruno Le Roux : il est "indigne" de servir du drame de Sivens

En savoir plus

DÉBAT

Législatives en Tunisie, la désillusion? (partie 2)

En savoir plus

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

REVUE DE PRESSE

REVUE DE PRESSE

Dernière modification : 12/05/2014

"La diplomatie du hashtag"

© France 24

Presse internationale, Lundi 12 mai 2014. Au menu de cette revue de presse, l’indignation mondiale après l’enlèvement de plus de 200 lycéennes au Nigeria, et ses effets limités, le référendum des prorusses dans l’est de l’Ukraine, et Conchita Wurst.

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook.
 
On commence cette revue de presse internationale au Nigéria, où l’on recherche toujours les quelque 200 lycéennes enlevées par Boko Haram.
 
La secte islamiste a annoncé qu’elle comptait faire de ces filles des "esclaves" et les "vendre", ce qui a suscité l'émotion et la solidarité internationales. Mais au-delà de l’indignation, au-delà de cette affaire, comment faire pour se débarrasser une bonne fois pour toutes de Boko Haram? s’interroge The Independent. «Bien sûr, écrit le journal, il est facile de ricaner et de se moquer de cette diplomatie du hashtag. Mais il est salutaire que l’attention mondiale se soit enfin tournée vers Boko Haram, qui a massacré et mutilé tant d’innocents ». « Cependant, ajoute The Independent, il faut aussi que les Occidentaux s’interrogent sur leur attitude vis-à-vis de l’Afrique, car cette attitude est l’une des causes de ce qui se produit aujourd’hui. L’aide britannique, par exemple, ne permet en rien de s’attaquer au cœur des problèmes du Nigéria, qui sont la mauvaise gestion politique et l’injustice sociale, au contraire, cette aide, ne sert qu’à faire empirer la situation, car elle signifie que l’on déverse d’énormes sommes énormes d’argent sur le pays ». « La solution, explique The Independent, ça n’est pas de donner de l’argent au Nigéria, mais de punir ses dirigeants corrompus au portefeuille, en les empêchant de stocker l’argent détourné du pétrole dans les banques britanniques et les paradis fiscaux». « Ce serait bien plus efficace que l’activisme du hashtag».
 
Il est bien sûr aussi beaucoup question ce matin du référendum des séparatistes prorusses dans l’est de l’Ukraine, un vote qualifié d’«illégal» par Kiev et les Occidentaux. Avec eux, une tribune du Kiev Post dénonce un «pseudo-référendum» qui tiendrait davantage de la farce que de l’exercice de la démocratie.
 
The Moscow Times évoque quant à lui le double langage du président russe, si prompt à voler au secours des minorités russophones d’Ukraine, et à faire l’éloge du droit à l’autodétermination, mais nettement moins enclin à le défendre dès qu’il s’agit des minorités au sein de la Fédération de Russie. Le journal relève, aussi, la désaffection grandissante de l’opinion russe à l’égard du discours poutinien, un discours du patriotisme à tout crin, et les doutes croissants face à la légitimité de l’intervention en Ukraine.
 
On termine cette revue de presse avec la victoire à l’Eurovision de la drag queen autrichienne Conchita Wurst. Tom Neuwirth de son vrai nom, ne s’est pas illustré seulement par sa performance, mais aussi par les propos qu’il a tenus lors d’une conférence de presse après sa victoire. Interrogé sur un éventuel message à faire passer à Vladimir Poutine, il a répondu, à propos de sa loi anti-"propagande homosexuelle", une loi homophobe en réalité: «Je ne sais pas s'il regarde, mais si c'est le  cas, je le cite, j'ai été claire, rien ne peut nous arrêter» - allusion au titre de sa chanson, «Rise like a phoenix», «Comme un phénix renaissant» - déclaration que The Telegraph perçoit comme une pierre lancée dans le jardin du président russe.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

30/10/2014 Revue de presse internationale

"La rançon de la gloire"

Presse internationale, jeudi 30 octobre 2014. Au menu de cette revue de presse, une bonne nouvelle sur le front d’Ebola, la mobilisation anti-Compaoré, et une série télé irakienne.

En savoir plus

30/10/2014 Revue de presse française

"DSK, une mauvaise passe sans fin"

Presse française, jeudi 30 octobre 2014. Au menu de cette revue de presse, l’affirmation par la Russie que la France va lui livrer un premier Mistral, le duel Hollande/Valls, et...

En savoir plus

29/10/2014 Revue de presse internationale

"Des barbares aux portes de l'Europe"

Presse internationale, mercredi 29 octobre 2014. Au menu de cette revue de presse, un appel à l’aide pour lutter contre Ebola, les manifestations massives de Ouagadougou, et une...

En savoir plus

29/10/2014 Revue de presse française

"Compassion à géométrie variable"

Presse française, mercredi 29 octobre 2014. Au menu de cette revue de presse, la mort du jeune militant Rémi Fraisse, probablement tué par une grenade lancée par un gendarme, et...

En savoir plus

28/10/2014 Virus Ebola

"Barrage Mortel"

A la une de la presse française, ce mardi, "Barrage Mortel" titre Libération après la mort de Remy Fraisse. L'étudiant de 21 ans, opposant au barrage de Sivens, est décédé ce...

En savoir plus