Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Enlèvement en Algérie

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : à quel jeu joue la Turquie ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls à Berlin : prendre exemple sur le modèle allemand ?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : Catherine Samba Panza en quête de soutien à l'ONU

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : "nous avons devant nous l’une des pires épidémies", dit Douste-Blazy

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Les nouveaux road trip

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Le succès du high-tech "made in France"

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Réchauffement climatique : la planète bientôt sous l'eau?

En savoir plus

  • Qui est Hervé Gourdel, l’otage français aux mains des jihadistes algériens ?

    En savoir plus

  • Menaces contre la France : "l’EI a décidé d’exporter le conflit en Occident"

    En savoir plus

  • Présidentielle tunisienne : le point sur les candidats

    En savoir plus

  • Un million de bébés européens nés grâce à Erasmus

    En savoir plus

  • Le Mondial-2022 ne se jouera pas au Qatar, selon un membre de la Fifa

    En savoir plus

  • Apple bat des records de ventes avec ses nouveaux iPhone

    En savoir plus

  • Face aux jihadistes de l'EI, "on ne comprend pas l'attitude d'Ankara"

    En savoir plus

  • À Berlin, Manuel Valls promet des réformes à Angela Merkel

    En savoir plus

  • Mort d’Albert Ebossé : la JS Kabylie suspendue deux ans par la CAF

    En savoir plus

  • Hong Kong : les étudiants en grève pour dénoncer la mainmise de Pékin

    En savoir plus

  • Selon Bernard Cazeneuve, "la France n’a pas peur" face à la menace jihadiste

    En savoir plus

  • Ebola : sept questions sur le virus

    En savoir plus

  • Le report du projet de Transavia Europe ne suffit pas aux pilotes d'Air France

    En savoir plus

  • Préservatifs trop petits : un problème de taille pour les Ougandais

    En savoir plus

Moyen-Orient

Abou Hamza, ce Marocain parti en famille faire le djihad en Syrie

© Abou Hamza et ses enfants dans la région de Lattaquié

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 12/05/2014

Abou Hamza est un père de famille marocain, parti en Syrie l'année dernière mener le djihad, entouré de sa femme et de ses fils. Pour FRANCE 24, il revient sur son parcours au sein de l’État islamique en Irak et au Levant (EIIL).

Il s’appelle Abou Hamza et il est âgé de 46 ans. Sur sa page Facebook, on le voit souriant aux côtés de ses enfants. Un père comme les autres, si ce n'est que tous les membres de cette famille marocaine posent avec des AK-47. Abou Hamza et sa progéniture ont décidé l'année dernière de partir mener la guerre sainte en Syrie.

Ce père de famille à la longue barbe grisonnante n'a pas hésité à embrigader ses enfants, dont certains ne sont pas encore des adolescents. "Les enfants sont venus avec moi sans problème, parce qu'ils sont convaincus. Ils ne travaillaient pas, ils étaient tous étudiants. La maman nous a suivis. On est toujours là sains et saufs", explique-t-il par téléphone à Wassim Nasr, journaliste à FRANCE 24, et David Thomson, journaliste à RFI.

Photo montage tirée du compte Facebook de Abou Hamza

Ce n’est pas le premier djihad d'Abou Hamza. En 2007 déjà, il tente de rejoindre l'Irak mais il est arrêté à la frontière syrienne et extradé au Maroc, où il est directement envoyé en prison. Libéré fin 2011, il n’a en rien changé ses projets. Il s’envole six mois plus tard vers le territoire syrien et passe la frontière en février 2013.

>> À Lire sur FRANCE 24 : "Pourquoi je veux mourir en Syrie ?", témoignage d'un djihadiste français

Abou Hamza et ses garçons s’engagent alors dans les rangs de l’État islamique en Irak et au Levant (EIIL). Pendant un an, Abou Hamza combat dans la région de Lattaquié, toujours avec ses fils. "On a toujours combattu ensemble, côte-à-côte. On ne s’est jamais séparés."

Abu Hamza et l'un de ses fils

Quitter les combats fratricides entre djihadistes

Plus d’un an après son arrivée, la situation se dégrade pour Abou Hamza. Il ne supporte plus les combats inter-djihadistes qui essaiment en Syrie. Depuis plusieurs mois, en effet, l’EIIL et le Front al-Nosra, la branche officielle d’Al-Qaïda en Syrie, se livrent une guerre fratricide pour le contrôle du pays. L’EIIL compte asseoir son autorité en Syrie malgré les ordres d’Ayman al-Zawahiri, le chef d'Al-Qaïda, qui a fait du Front al-Nosra son représentant officiel.

Abu Hamza et l'un de ses fils

Las de ces batailles entre islamistes, il décide de quitter la Syrie. Son djihad, il ira le mener ailleurs – sans préciser où. Pour l’heure, il réside en Turquie où sa femme est hospitalisée. "Je ne compte pas retourner en Syrie mais j'ai l'intention de rester sur la voie du djihad. Je ne suis pas encore décidé, mais ça ne sera pas la Syrie, plutôt un autre pays".

 

Première publication : 12/05/2014

  • SYRIE

    Syrie : les civils fuient les combats à Deir Ezzor, Alep privée d'eau

    En savoir plus

  • SYRIE

    En images : Homs après deux ans de siège

    En savoir plus

  • TUNISIE

    Vidéo : ces Tunisiens sans nouvelles de leurs enfants, djihadistes en Syrie

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)