Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Blackout médiatique contre l'État islamique

En savoir plus

DÉBAT

Rentrée économique en France : croissance, inflation... Tableau noir pour l'exécutif?

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : accord impossible?

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile divisée à propos de Darren Wilson

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Adèle Haenel, nouveau visage du cinéma français

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : le Cameroun ferme ses frontières avec le Nigeria

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Moins d'un Français sur deux est imposable

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Vers une police sous surveillance ?

En savoir plus

DÉBAT

Syrie, la guerre oubliée

En savoir plus

  • Ukraine : "C’est le début de la Troisième Guerre mondiale"

    En savoir plus

  • Gaza : pourquoi les négociations sur un cessez-le-feu permanent sont un cauchemar ?

    En savoir plus

  • Libération de Paris : où étaient les combattants noirs de la 2e DB ?

    En savoir plus

  • Ce qu'il faut retenir de la vidéo de la décapitation de James Foley par l'EI

    En savoir plus

  • Netanyahou compare le Hamas aux jihadistes de l'État islamique

    En savoir plus

  • Fabius veut coordonner avec l'Iran la lutte contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Darius, ce jeune Rom lynché en juin et SDF en août

    En savoir plus

  • Heurts à Bangui entre soldats français et individus armés

    En savoir plus

  • Vidéo : après une nuit plus calme, la situation reste tendue à Ferguson

    En savoir plus

  • Hollande : "La situation internationale est la plus grave depuis 2001"

    En savoir plus

  • Gaza : la trêve une nouvelle fois rompue, Israël vise un chef du Hamas

    En savoir plus

  • La Fifa interdit au FC Barcelone de recruter

    En savoir plus

  • Au bord de l'éruption, le volcan islandais Bardarbunga menace le trafic aérien

    En savoir plus

  • Quand l’Égypte sermonne Washington sur les émeutes de Ferguson

    En savoir plus

  • Reportage : les combattants kurdes reprennent le barrage de Mossoul

    En savoir plus

EUROPE

Ukraine : l’UE ajoute 13 personnes et deux entreprises à sa liste de sanctions

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 12/05/2014

Face à l’enlisement des négociations pour désamorcer la crise en Ukraine, l’Union européenne a décidé, lundi, d’élargir sa liste de sanctions ciblées. Treize personnes et deux entreprises supplémentaires sont désormais concernées.

L’Union européenne a annoncé lundi sa décision d’élargir sa liste des sanctions ciblées au lendemain de la tenue de référendums d'indépendance à l'est de l’Ukraine, a annoncé le Conseil.

Treize noms de personnalités russes ou pro-russes ont été ajoutées à la liste des 48 personnes déjà visées par une interdiction de visas et un gel de leurs avoirs. Deux entreprises ayant tiré profit de l'annexion de la Crimée par la Russie sont également visées, a-t-on précisé de sources diplomatiques.

Les noms des personnes et des entreprises concernées n’ont, pour l’heure, pas été dévoilés, mais les deux entreprises visées sont des sociétés criméennes confisquées après l'annexion de la péninsule ukrainienne en mars.

Vers une phase 3 des sanctions ?

Bruxelles reste dans la phase 2 des sanctions, celle des mesures ciblées consistant en des interdictions de visas et des gels d'avoirs.

Elle est toujours en phase de préparation d'une éventuelle phase trois de sanctions économiques beaucoup plus vastes contre la Russie, sur laquelle les 28 sont divisés en raison des conséquences diplomatiques et économiques.

Les 48 personnalités inscrites jusqu'à présent sur la liste étaient des responsables russes (parlementaires, militaires) et des séparatistes ukrainiens pro-russes.

Les séparatistes ont organisé, dimanche 11 mai, des référendums d'indépendance dans deux régions de l'est du pays ouvrant la voie à une partition de l'Ukraine, des consultations considérées comme illégales par Kiev et par les Occidentaux.

La Russie a annoncé qu'elle allait "respecter" la volonté des Ukrainiens de l'Est, tout en insistant sur le "dialogue" avec Kiev.

Le président en exercice de l'OSCE, Didier Burkhalter, en visite lundi à Bruxelles auprès des ministres européens des Affaires étrangères, s'est déclaré "convaincu" de "la volonté" des différentes parties, dont Moscou, d'engager "un dialogue" dans le but de résoudre cette crise.

Avec AFP

© FRANCE 24

Première publication : 12/05/2014

  • CARNET DE ROUTE

    Voter trois fois au référendum de l'est de l'Ukraine

    En savoir plus

  • BASSIN DU DONBASS

    Ukraine : le référendum dans l'Est, "une farce criminelle" pour Kiev

    En savoir plus

  • RÉFÉRENDUM

    Ukraine : les pro-russes revendiquent un "oui" massif à l'indépendance à Donetsk

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)