Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison blanche

    En savoir plus

  • Grande Guerre : les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

  • Le Premier ministre écossais annonce sa démission au lendemain du référendum

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse : les indépendantistes n'ont pas tout perdu

    En savoir plus

  • Sarkozy revient-il pour "tout changer" ou "se sauver" ?

    En savoir plus

  • Visé par une enquête, Zidane pourrait être privé de banc de touche

    En savoir plus

  • Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

    En savoir plus

  • Irak : combattants kurdes recherchent armes lourdes désespérément

    En savoir plus

EUROPE

Ukraine : l’UE ajoute 13 personnes et deux entreprises à sa liste de sanctions

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 12/05/2014

Face à l’enlisement des négociations pour désamorcer la crise en Ukraine, l’Union européenne a décidé, lundi, d’élargir sa liste de sanctions ciblées. Treize personnes et deux entreprises supplémentaires sont désormais concernées.

L’Union européenne a annoncé lundi sa décision d’élargir sa liste des sanctions ciblées au lendemain de la tenue de référendums d'indépendance à l'est de l’Ukraine, a annoncé le Conseil.

Treize noms de personnalités russes ou pro-russes ont été ajoutées à la liste des 48 personnes déjà visées par une interdiction de visas et un gel de leurs avoirs. Deux entreprises ayant tiré profit de l'annexion de la Crimée par la Russie sont également visées, a-t-on précisé de sources diplomatiques.

Les noms des personnes et des entreprises concernées n’ont, pour l’heure, pas été dévoilés, mais les deux entreprises visées sont des sociétés criméennes confisquées après l'annexion de la péninsule ukrainienne en mars.

Vers une phase 3 des sanctions ?

Bruxelles reste dans la phase 2 des sanctions, celle des mesures ciblées consistant en des interdictions de visas et des gels d'avoirs.

Elle est toujours en phase de préparation d'une éventuelle phase trois de sanctions économiques beaucoup plus vastes contre la Russie, sur laquelle les 28 sont divisés en raison des conséquences diplomatiques et économiques.

Les 48 personnalités inscrites jusqu'à présent sur la liste étaient des responsables russes (parlementaires, militaires) et des séparatistes ukrainiens pro-russes.

Les séparatistes ont organisé, dimanche 11 mai, des référendums d'indépendance dans deux régions de l'est du pays ouvrant la voie à une partition de l'Ukraine, des consultations considérées comme illégales par Kiev et par les Occidentaux.

La Russie a annoncé qu'elle allait "respecter" la volonté des Ukrainiens de l'Est, tout en insistant sur le "dialogue" avec Kiev.

Le président en exercice de l'OSCE, Didier Burkhalter, en visite lundi à Bruxelles auprès des ministres européens des Affaires étrangères, s'est déclaré "convaincu" de "la volonté" des différentes parties, dont Moscou, d'engager "un dialogue" dans le but de résoudre cette crise.

Avec AFP

© FRANCE 24

Première publication : 12/05/2014

  • CARNET DE ROUTE

    Voter trois fois au référendum de l'est de l'Ukraine

    En savoir plus

  • BASSIN DU DONBASS

    Ukraine : le référendum dans l'Est, "une farce criminelle" pour Kiev

    En savoir plus

  • RÉFÉRENDUM

    Ukraine : les pro-russes revendiquent un "oui" massif à l'indépendance à Donetsk

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)