Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Zimbabwe : retenu par l'armée Robert Mugabe préside tout de même une cérémonie

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le baiser imposé d'Al Franken

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

COP 23 en Allemagne : une occasion manquée ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Crise au Liban : La France à la manoeuvre

En savoir plus

TECH 24

Quoi de neuf, e-docteur ?

En savoir plus

LE GROS MOT DE L'ÉCO

Taux directeur : le diapason du système bancaire

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Afrique - Chine : le piège de la dépendance ?

En savoir plus

#ActuElles

Consentement sexuel des mineur(e)s : quel âge minimum ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La France, terre de vin et de tourisme

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

Dernière modification : 13/05/2014

"La police chinoise au pays des droits de l'Homme"

© France 24

Presse internationale, Mardi 13 mai 2014. Au menu de cette revue de presse, le marché proposé par Boko Haram au gouvernement nigérian, la naissance de la « République de Donetsk, et la venue en France de policiers chinois, pour patrouiller dans les rues de Paris.

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook.
 
On commence cette revue de presse internationale au Nigéria, où Boko Haram exige, en échange de la libération des lycéennes enlevées, celle de prisonniers du groupe islamiste.
 
Pour appuyer sa demande, Boko Haram a diffusé une vidéo montrant les adolescentes enlevées portant un voile couvrant tout leur corps, en train de prier dans un lieu non identifié. Le groupe islamiste dit les avoir converties à l’islam. L’image fait la Une du Independent, avec cette phrase d’une reporter du journal: «Ce qui m’a frappée, c’est le comportement de ces jeunes filles Calmes, dociles, passives, toutes vêtues de gris, et de noir - les couleurs de ces nuages qui cachent le soleil».
 
La communauté internationale, on le sait, a décidé de se mobiliser pour tenter de retrouver les jeunes filles. D’après The Washington Post, des pilotes américains survoleraient actuellement le Nigeria pour une mission de surveillance et d’espionnage, et 27 experts du Département d’Etat, du Pentagone et du FBI auraient été envoyés dans la capitale, Abuja, pour aider le gouvernement nigérian.
 
En Ukraine, la «République de Donetsk» demande maintenant son rattachement à la Russie après la victoire des séparatistes au référendum de dimanche. «Un nouveau pays est né», écrit The Independent, qui a sorti la calculette: d’après les organisateurs de ce référendum, 87,9% des électeurs auraient voté pour la sortie de l’Ukraine, 10,19% auraient demandé à y rester, et 0,74 % des bulletins auraient été invalidés - ce qui fait une participation totale de 100,63 %, ce qui inspire ceci à The Independent: «Même les votes pour l’Eurovision étaient plus crédibles».
 
Avec un peu moins d’humour, The Guardian évoque des élections «truquées, en demandant aux Occidentaux d’élargir la palette des sanctions contre la Russie et d’engager de nouvelles négociations avec Poutine, pour qu’il accepte les élections du 25 mai prochain.
 
On revient en France, où des policiers chinois parlant français patrouilleront dès cet été dans les rues de Paris, aux côtés des forces de l’ordre hexagonales. C’est une info qu’on a trouvée dans Libération, qui rapporte que la mission de ces policiers chinois va consister à se poster devant des sites touristiques, à offrir des services d’interprétariat aux touristes chinois, et à les aider à communiquer avec la police parisienne. Mais ils ne seront pas armés. Libé rappelle que de plus en plus de touristes chinois visitent la France, 1,5 million l’an dernier, laissant derrière eux une manne conséquente, 570 millions d’euros en 2013.  Certes, du côté du Quai d’Orsay, on reconnaît que «le symbole d’une police d’un pays totalitaire patrouillant dans le pays des droits de l’homme risque de faire grincer des dents», mais du côté du gouvernement, on met en avant «le fait que la démocratie est contagieuse», et que la police française pourrait, en quelque sorte, inciter les stagiaires de la Gonganju, la sécurité publique chinoise, à changer leurs méthodes.
 
Des méthodes assez peu reluisantes en Chine, comme le rappelle également Libération.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

17/11/2017 COP23

Environnement : "Non, il n'est pas trop tard"

Dans cette revue de presse française du 17 novembre : il n'est pas trop tard pour sauver la planète, c'est le cri d'alarme - et du cœur - de Libération. Au programme aussi : le...

En savoir plus

17/11/2017 Zimbabwe

"La fin est proche" pour Mugabe

Que va-t-il se passer au Zimbabwe, se demande-t-on ce vendredi matin dans la revue de presse internationale. Également au programme : les mains baladeuses d'un sénateur américain...

En savoir plus

16/11/2017 Revue de presse internationale

"Bye bye, Disgrace Mugabe"

Au menu de cette revue de presse internationale, jeudi 16 novembre, la mise en résidence surveillée de Robert Mugabe, après le coup de force de l’armée zimbabwéenne. L’invitation...

En savoir plus

16/11/2017 Revue de presse internationale

"Le retour du "french flair""

Au menu de cette revue de presse française, jeudi 16 novembre, les ambitions environnementales affichées par Angela Merkel et Emmanuel Macron à la COP23. Le contrat record...

En savoir plus

15/11/2017 Revue de presse internationale

"A Raqqa, l'incroyable exfiltration des djihadistes"

Au menu de cette revue de presse internationale, mercredi 15 novembre, l’intervention télévision diffusée cette nuit, d’officiers zimbabwéens clamant vouloir chasser «les...

En savoir plus