Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Gare aux Vikings !"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Attentat à Madagascar : 3 morts dont un bébé et 88 blessés dans un stade

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Pourquoi la France a-t-elle soutenu le régime criminel d'Hissène Habré au Tchad ?

En savoir plus

LE DÉBAT

Brexit, acte 2 : un divorce à l'amiable ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

À l'occasion de la fête du cinéma, Marjane Satrapi ouvre les portes de son univers

En savoir plus

FOCUS

Face à la radicalisation dans les prisons, la France fait appel aux aumôniers musulmans

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Les Observateurs s'engagent : mettre en avant les actions positives

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCO

Brexit : et s'il n'avait pas lieu ?

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Stanley Johnson : "Pour moi, Boris a fait une campagne exceptionnelle !"

En savoir plus

Moyen-Orient

Le médiateur de l'ONU pour la Syrie Lakhdar Brahimi quitte ses fonctions fin mai

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 13/05/2014

Lakhdar Brahimi, le médiateur de l'ONU et de la Ligue arabe pour la Syrie, quittera son poste à la fin du mois de mai. La défection du diplomate algérien était attendue depuis plus d'un an. Il avait succédé à Kofi Annan en août 2012.

Lakhdar Brahimi démissionnera le 31 mai de son poste de représentant spécial des Nations unies et de la Ligue arabe pour la Syrie, a annoncé mardi 13 mai le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon.

Le diplomate algérien ne faisait plus mystère de son intention de passer la main depuis plus d'un an. L'échec des discussions de Genève entre délégués du pouvoir syrien et de l'opposition l'avait conforté dans sa volonté, la décision de Bachar al Assad d'organiser une élection présidentielle et de s'y présenter le mois prochain l'a convaincu de jeter l'éponge.

Lakhdar Brahimi avait succédé à Kofi Annan, qui avait lui-même démissionné en août 2012.

Les Nations unies lui cherchent depuis quelques temps un successeur. Plusieurs candidatures sont étudiées dont celle de l'ex-ministre tunisien des Affaires étrangères Kamel Morjane, indiquait-on au début du mois de sources diplomatiques.

Avec AFP

 

Première publication : 13/05/2014

  • SYRIE

    L'accord entre Washington et Moscou : "un premier pas" pour Brahimi

    En savoir plus

  • SYRIE

    Syrie : "On est passé d'une révolte à une guerre de religion"

    En savoir plus

  • Lakhdar Brahimi croit encore en sa "mission impossible"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)