Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le retour "triomphal" d'Etienne Tshisekedi à Kinshasa après deux ans de convalescence en Belgique

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Les blockbusters de l'été : américains et musclés!

En savoir plus

FOCUS

La difficile lutte contre le trafic d’armes en Europe

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Sécurité : quel modèle en Israël ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La ligne Maginot des valeurs européennes"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Garder la foi"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Saint-Étienne-du-Rouvray : après le choc, les questions et la polémique

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : l'Italie se dote de nouveaux "hotspots" pour mieux accueillir les migrants

En savoir plus

LE DÉBAT

Attaques en Allemagne : menace islamique et politique migratoire en toile de fond (Partie 2)

En savoir plus

Moyen-Orient

Le médiateur de l'ONU pour la Syrie Lakhdar Brahimi quitte ses fonctions fin mai

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 13/05/2014

Lakhdar Brahimi, le médiateur de l'ONU et de la Ligue arabe pour la Syrie, quittera son poste à la fin du mois de mai. La défection du diplomate algérien était attendue depuis plus d'un an. Il avait succédé à Kofi Annan en août 2012.

Lakhdar Brahimi démissionnera le 31 mai de son poste de représentant spécial des Nations unies et de la Ligue arabe pour la Syrie, a annoncé mardi 13 mai le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon.

Le diplomate algérien ne faisait plus mystère de son intention de passer la main depuis plus d'un an. L'échec des discussions de Genève entre délégués du pouvoir syrien et de l'opposition l'avait conforté dans sa volonté, la décision de Bachar al Assad d'organiser une élection présidentielle et de s'y présenter le mois prochain l'a convaincu de jeter l'éponge.

Lakhdar Brahimi avait succédé à Kofi Annan, qui avait lui-même démissionné en août 2012.

Les Nations unies lui cherchent depuis quelques temps un successeur. Plusieurs candidatures sont étudiées dont celle de l'ex-ministre tunisien des Affaires étrangères Kamel Morjane, indiquait-on au début du mois de sources diplomatiques.

Avec AFP

 

Première publication : 13/05/2014

  • SYRIE

    L'accord entre Washington et Moscou : "un premier pas" pour Brahimi

    En savoir plus

  • SYRIE

    Syrie : "On est passé d'une révolte à une guerre de religion"

    En savoir plus

  • Lakhdar Brahimi croit encore en sa "mission impossible"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)