Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Débat Trump vs Clinton : les réactions sur la toile

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Débat Juncker - Schulz : "Quel avenir pour l'Europe ?"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Christian Estrosi : "Les attentats ne suffisent pas à expliquer les chiffres du chômage"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Christian Estrosi : "Les propos de Patrick Buisson ne me touchent pas"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : aux États-Unis, le mouvement "Buy Black" prend de l’ampleur

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Alain Mabanckou, écrivain du monde

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCO

Trump ou Clinton : qui est le plus crédible sur l'économie ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Alep, symbole de la faiblesse américaine"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Fance : le chômage repart à la hausse

En savoir plus

Moyen-Orient

Le médiateur de l'ONU pour la Syrie Lakhdar Brahimi quitte ses fonctions fin mai

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 13/05/2014

Lakhdar Brahimi, le médiateur de l'ONU et de la Ligue arabe pour la Syrie, quittera son poste à la fin du mois de mai. La défection du diplomate algérien était attendue depuis plus d'un an. Il avait succédé à Kofi Annan en août 2012.

Lakhdar Brahimi démissionnera le 31 mai de son poste de représentant spécial des Nations unies et de la Ligue arabe pour la Syrie, a annoncé mardi 13 mai le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon.

Le diplomate algérien ne faisait plus mystère de son intention de passer la main depuis plus d'un an. L'échec des discussions de Genève entre délégués du pouvoir syrien et de l'opposition l'avait conforté dans sa volonté, la décision de Bachar al Assad d'organiser une élection présidentielle et de s'y présenter le mois prochain l'a convaincu de jeter l'éponge.

Lakhdar Brahimi avait succédé à Kofi Annan, qui avait lui-même démissionné en août 2012.

Les Nations unies lui cherchent depuis quelques temps un successeur. Plusieurs candidatures sont étudiées dont celle de l'ex-ministre tunisien des Affaires étrangères Kamel Morjane, indiquait-on au début du mois de sources diplomatiques.

Avec AFP

 

Première publication : 13/05/2014

  • SYRIE

    L'accord entre Washington et Moscou : "un premier pas" pour Brahimi

    En savoir plus

  • SYRIE

    Syrie : "On est passé d'une révolte à une guerre de religion"

    En savoir plus

  • Lakhdar Brahimi croit encore en sa "mission impossible"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)