Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Offensive militaire au Yémen - Elections départementales en France

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Crash de l'A320 de Germanwings - Les élections au Nigeria

En savoir plus

REPORTERS

San Cristóbal, le chaudron vénézuélien

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Chômage, au-delà de la courbe

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Tunisie : la fête nationale endeuillée par l'attentat du Bardo

En savoir plus

MODE

Alaïa, Jarrar et Kayrouz marient l'ascèse à la sensualité

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle au Nigeria : les 2 principaux rivaux signent un accord de paix

En savoir plus

#ActuElles

Les super héroïnes débarquent dans la BD

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Gonzague de Blignières : "Il faut aider les entreprises dans le tunnel de la mort"

En savoir plus

Moyen-Orient

Le médiateur de l'ONU pour la Syrie Lakhdar Brahimi quitte ses fonctions fin mai

© AFP

Vidéo par Marc PAUPE

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 13/05/2014

Lakhdar Brahimi, le médiateur de l'ONU et de la Ligue arabe pour la Syrie, quittera son poste à la fin du mois de mai. La défection du diplomate algérien était attendue depuis plus d'un an. Il avait succédé à Kofi Annan en août 2012.

Lakhdar Brahimi démissionnera le 31 mai de son poste de représentant spécial des Nations unies et de la Ligue arabe pour la Syrie, a annoncé mardi 13 mai le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon.

Le diplomate algérien ne faisait plus mystère de son intention de passer la main depuis plus d'un an. L'échec des discussions de Genève entre délégués du pouvoir syrien et de l'opposition l'avait conforté dans sa volonté, la décision de Bachar al Assad d'organiser une élection présidentielle et de s'y présenter le mois prochain l'a convaincu de jeter l'éponge.

Lakhdar Brahimi avait succédé à Kofi Annan, qui avait lui-même démissionné en août 2012.

Les Nations unies lui cherchent depuis quelques temps un successeur. Plusieurs candidatures sont étudiées dont celle de l'ex-ministre tunisien des Affaires étrangères Kamel Morjane, indiquait-on au début du mois de sources diplomatiques.

Avec AFP

 

Première publication : 13/05/2014

  • SYRIE

    L'accord entre Washington et Moscou : "un premier pas" pour Brahimi

    En savoir plus

  • SYRIE

    Syrie : "On est passé d'une révolte à une guerre de religion"

    En savoir plus

  • Lakhdar Brahimi croit encore en sa "mission impossible"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)